lundi 1 février 2016

[GeeKritique] Ma critique de Kasane – La voleuse de visage Tome 1

Découvrir de nouveaux genres, je suis toujours partant. Du coup, lors de la lecture du synopsis de Kasane – La voleuse de visage, Ki-oon a su piquer ma curiosité. Une jeune femme mal dans sa peau qui peut s’accaparer le visage d’autrui, en voilà une situation plutôt intrigante. Pourquoi en vient-elle à de tels actes ? Quelles conséquences cela peut-il y avoir sur son propre caractère ? Que deviennent les pauvres personnes qui se sont fait voler leur visage ? Ce sont là les questions que je me suis posées. C’est donc avec grand plaisir que je vous donne mon ressenti après la lecture de ce Tome 1 de Kasane – La voleuse de visage.


Le tome 1 démarre sur le vif, Kasane évoque le fait d’avoir été abandonnée par sa mère la laissant seule avec sa laideur. Sa mère, elle, était une belle femme et actrice reconnue. Toutefois, quand sa mère a quitté le monde des vivants, elle lui a laissé un rouge à lèvres au pouvoir mystérieux. Le pouvoir qu’il renferme permet à Kasane de voler le visage de la personne qu’elle embrasse. Kasane se souvient alors des paroles de sa mère : « Si par malheur, un jour, tu te retrouvais seule au monde et que tu te sentais vraiment très très triste… Dans le tiroir de ma coiffeuse, tu trouveras un rouge à lèvres… ». La suite, Kasane ne s’en souvient plus trop. Mais ayant plus qu’assez des provocations de ses camarades, coups de pieds, insultes, allant même jusqu’à être humiliée pour la pièce du spectacle de l’école où l’une des élèves demande à ce qu’elle incarne le rôle de Cendrillon. C’est d’ailleurs lors de la pièce que le vase déborde d’émotions. Pour Kasane, c’en est de trop, elle décide donc de menacer cette même élève afin de passer à l’action et utiliser sur cette dernière ce fameux rouge à lèvres.

Kasane - La Voleuse de visage KASANE © Daruma Matsuura / Kodansha Ltd.

On est vite pris dans l’engrenage, on découvre une jeune fille pleine d’ambition afin, si l’on peut dire, d’être appréciée de ses prochains. Du coup, c’est après avoir volé le visage de sa camarade de classe que nous découvrons qu’une fois le visage volée, la victime écope à son tour d’une laideur certaine. C’est un échange à double sens et Kasane est la seule à pouvoir inverser le processus. Mais une action en amenant une autre, Kasane retrouvera son visage d’origine suite à une mauvaise action qui causera la mort d’une de ses camarades. C’est alors qu’elle remet en question certains événements jusqu’à se demander si le visage de sa mère était son vrai visage. Elle se remémore certains mots de sa mère tels que le fait de devoir voler l’amour et la beauté des autres. Force de penser aux mots de sa défunte mère, Kasane ne sait plus trop comment réagir, ressentant le besoin de se débarrasser des visages volées, de ne pas rester trop longtemps avec la même apparence. Elle chasse et s’attarde sur les personnes belles et adulés des autres.

Pour son premier ouvrage, Daruma Matsuura insiste sur la jalousie que Kasane porte aux autres. L’auteur met fort en avant aussi les traits de caractère et d’apparence de Kasane, où un point d’honneur est apporté sur la laideur de son visage. On profite d’un soin particulier apporté aux diverses situations, aux divers personnages très bien dessinés, nous rappelant un petit côté vieillot dans l’époque. On insiste sur le changement de comportement de Kasane qui devient de plus en plus cruelle et cela se ressent davantage sur la seconde partie du tome, période de son adolescence. On monte d’un cran, l’atmosphère devient pesante, avant de tourner au drame. Kasane se fait alors une promesse. Reste à savoir si elle parviendra à respecter sa décision…
J’ai apprécié la découverte de ce tome très bien dessiné, aux situations dures et le fait de marquer une attention particulière à la jaquette de l’ouvrage est un « joli » plus. La jaquette colorée est très jolie, mettant en avant la beauté de notre héroïne, mais en s’attardant sur la jaquette intérieure, celle en noir et blanc, alors on aperçoit une Kasane différente, celle sous son vrai visage. Un visage rempli de laideur...
« Un fil noir intriguant à en devenir pesant pour mon plus grand plaisir. Kasane – La voleuse de visage nous mène joliment au souffre-douleur retranscris par son auteur. Découvrez comment d’un simple baiser tout peut basculer. »
GeeKritique Samy Joe


Fiche technique

Titre : Kasane – La Voleuse de visage vol. 1
Auteur : Daruma MATSUURA
Parution : 28-01-2016
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 198
Prix de vente : 7,65 euros
Tomes parus en VO : 6 (série en cours)
Lire les premières pages



Découvrez aussi l'avis d'un lecteur :
À la manière de Shoko dans « A Silent Voice », Kasane est persécutée du fait de son handicap. Cependant, on prend plaisir à voir comment elle réagit en fonction des situations qui se présentent à elle. Obligée de rechercher des informations sur sa mère pour mieux comprendre le pouvoir qui lui a été confié, elle n'hésitera pas à donner le meilleur d'elle-même en toutes situations et cela peut importe les personnalités qu'elle rencontrera. Kasane est un titre qui est très prometteur de par son intrigue, sa vision du harcèlement et de la faculté des personnes à réagir parfois violemment à ce qui leur arrive. À ce titre il serait fort dommage de passer à côté, car au fil des prochains tomes on en saura plus sur le passé de chacun(e)s tout en maintenant un certain suspens.

4 commentaires:

  1. Probablement un des tout prochain manga que je vais me procurer tant le pitch est prometteur et que les possibilités scénaristiques en découlant peuvent être nombreuses.

    Merci pour cette excellente Geekritique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin du tome te laisse sur ta fin...
      Merci ;)

      Supprimer
  2. Le résumé donne envie de le découvrir

    RépondreSupprimer
  3. J'ai dévoré le premier tome, hâte de lire la suite !

    RépondreSupprimer