vendredi 6 novembre 2015

[Wii U] Le test de Super Mario Maker

It’s me, Mario! Eh oui, la trentaine de la licence Super Mario Bros. ça se fête mon gars. Du coup, quoi de mieux que de lui consacrer un hommage digne de ce nom avec un nouvel opus dans lequel vous êtes le créateur de niveaux. Nintendo vous invite à faire preuve d’imagination et d’originalité. Soyez créatif car des jeux Mario c’est bien mais innover sans tomber dans l’ennui c’est mieux. Voyons si Super Mario Maker se fera lui même tomber dans l’oubli ou s’il saura dévoiler tout son potentiel au public.



Lorsque Nintendo a annoncé le jeu pour la première fois, la communauté semblait ne pas être très réceptive. Et pourtant, une fois la sortie du jeu faite il s’est à peine écoulé une semaine que plus d’un million de niveaux ont été créés et partagés sur le réseau. On le sait, Super Mario Maker est un jeu qui mise tout sur le partage mais avant tout, on va se concentrer sur le mode Solo. Deux options s’offrent à vous, soit vous tentez le défi des 10 Mario où vous devez réussir les 8 niveaux proposés soit vous créez vos propres niveaux. Faites-le pour votre propre plaisir ou pour en faire profiter la communauté. Ce qui nous intéresse ici réside dans la création des niveaux afin de les publier sur Miiverse et en faire profiter le monde entier.

Mario, l’ouvrier des temps modernes !
Tout commence avec le thème d’un bon vieux Super Mario Bros. (NES) où on vous propose de terminer le niveau actuel car, voyez-vous, vous ne pouvez pas aller plus loin, tout simplement. Le début d’une longue gestion d’icônes et d’accessoires s’ouvre à vous. Mais tout n’est pas accessible immédiatement, votre nécessaire à la bonne construction d’un niveau apparaît au fur et à mesure des jours et de votre progression. En somme, jouez-y tous les jours pour débloquer un max d’icônes, d’accessoires ou d’ennemis. Chaque fois que votre livraison s’effectue, un tutoriel vous est proposé, le choix vous appartient de le faire ou non. Dans ce dernier cas, vous partez à l’aveuglette pour la gestion des nouveaux objets. Si toutefois l’envie vous prend de revenir sur l’un de ces arrivages, vous pouvez le faire depuis le menu, qui avouons-le de suite n’est pas des plus pratiques. Sérieusement, on s’y perd souvent au début, il n’est pas des plus intuitifs, malheureusement.

On commence par le thème Super Mario Bros., puis les suivants apparaissent force d’avancer dans vos sessions : New super Mario Bros., Super Mario World (mon préféré) et Super Mario Bros. 3. N’oublions pas aussi que dans chaque thème il y a aussi divers arrière-plans comme les mondes aquatiques, les mondes de Bowser, les châteaux volants… Il y a de quoi faire, Super Mario Maker est assez bien garni niveau contenu. Vous pouvez proposer de folles créations, faciles ou difficiles, et une fois partagées les joueurs pourront vous attribuer des étoiles ou laisser des commentaires sur vos créations. Mais il faut savoir une chose, qui tombe sous le sens. Vous devez, une fois que votre création est faite, la réussir avant de pouvoir la publier. Aussi, vous pouvez commencer à créer, puis continuer plus tard, enregistrer votre progression et le tour est joué. Ça y est, vous avez fini votre chef d’œuvre, alors donnez-lui un nom et publiez-le sur Miiverse.


De cette publication est engendré un Code ID vous permettant de le partager aussi sur les divers réseaux sociaux, invitant vos amis ou d’autres joueurs à tester votre niveau. En fonction des tentatives de réussite de celui-ci, un pourcentage indique le nombre de fois que votre niveau a été joué en comparaison au nombre de fois où le joueur a su le terminer. Cela détermine alors la difficulté du niveau. La création de niveaux regorge de petits secrets. Vous disposez aux premiers abords de divers éléments, mais certains proposent une toute autre allure (secondaire). Le tout est de secouer l’élément choisi afin d’en obtenir un autre : secouez Bowser et il devient Bowser Junior, secouez Koopa vert et il devient Koopa rouge. Il existe toutes sortes d’éléments secondaires que vous pourrez découvrir en vous amusant à les secouer un à un. Aussi, vous pouvez ajouter de nombreux costumes grâce à vos amiibo, alors n’hésitez pas à en dissimuler un peu partout.

On évoquait le défi des 10 Mario mais dans le mode En ligne, vous pouvez tenter le défi des 100 Mario. Le concept est le même, vous disposez de 100 vies pour terminer les 16 niveaux créés par la communauté. Et là, il faudra bien vous accrocher !

Dans Super Mario Maker, tout est pensé pour que vous puissiez vous-même penser à réaliser un niveau complètement loufoque, difficile, ou tout simplement faire preuve de d’originalité avec un niveau simple mais extrêmement bien pensé dans son leveling. Et cerise sur le gâteau, Nintendo apporte une mise à jour au jeu intégrant une fonction assez important surtout sur des niveaux « hardcore » : l’utilisation des « checkpoint » ! Voyons en détail ce que propose cette mise à jour effective depuis le 5 novembre.


D'autres vidéos de gameplay sur ma chaîne YouTube.

Mario, détaille-moi ta mise à jour !
Nous profitons donc de 5 nouveautés. On revient sur les secousses avec la pancarte flèche qui se transformera en ce fameux drapeau checkpoint ! Très partique en soi car une fois mort, vous pourrez du coup recommencer depuis ce petit drapeau. Vous en serez bien content, surtout si vous avez lutté pour arrivé jusqu'ici. Niveau item sur les blocs « ? », vous pourrez à présent y placer 2 items et en fonction de l’état de votre Mario vous écoperez de l’item adéquat. Si vous êtes petit et qu’il y a un champignon, alors sortira le champignon, mais si vous êtes déjà grand et qu’il y a une fleur, alors vous profiterez de ce dernier item. On choisit le Scrounch et on le secoue et BAM on se retrouve avec une version difficile du mini jeu L’attaque des moucherons. Nouveauté suivante, l’ajout des niveaux de créateurs officiels où l’on trouvera des niveaux créés par Nintendo. Et pour finir, des stages mondiaux officiels sont ajoutés pour des événements bien particuliers.

En somme, dans Super Mario Maker vous êtes le créateur ! Vous construisez, vous effacez, vous recommencez, vous testez, vous peaufinez et vous publiez. Entre deux, vous vous risquez aux niveaux partagés par la communauté, cela vous donne des idées, alors vous tentez de faire mieux, d’être encore plus original. Pour tous ceux qui ont rêvé, jadis, de pouvoir avoir un Super Mario à leur image, il ne vous reste plus qu’une chose à faire… Jetez-vous à l’eau !

Test de Samy Joe

Un jeu Mario dont vous n'êtes pas prêt
de voir le bout du tunnel !

Ce qu’on a aimé :
  • Le thème Super Mario World
  • Faire preuve d’imagination
  • Créer un niveau Mario était jusqu’alors impossible pour les fans
  • La multitude d’objets
  • La mise à jour du 5 novembre pour les checkpoint notamment
  • Créer et partager, voilà de quoi faire plaisir à tout le monde

Ce qu’on a moins aimé :
  • Un thème Super Mario 3D Land ou World aurait été appréciable
  • Pas de stages en scrolling de droite à gauche
  • Le menu un peu brouillon

Genre : Construction, Plateforme
Éditeur : Nintendo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire