mardi 8 décembre 2015

[3DS] Le test de Etrian Mystery Dungeon

Etrian Mystery Dungeon est un jeu de style Dungeon/RPG, finalement peu présent dans nos contrés mais assez fréquent au pays du soleil levant, développé par Atlus. Il s'agit d'un mix entre Etrian Odyssey, jeu de rôle assez connu au Japon et qui a vu le jour en 2007 sur DS, et de Mystery Dungeon, grosso modo un rogue-like où le joueur y explore au tour par tour un ou plusieurs souterrains générés aléatoirement. Voyons un peu ce que Etrian Mystery Dungeon nous apporte sur 3DS.


Passons l'histoire qui n'est qu'un prétexte à mettre en place les rouages de ce RPG, des méchants vilains, et une population affolé qui demande de l'aide. Afin de se débarrasser de ces horribles créatures ils font appels à vos bons et loyaux services. Notons immédiatement que l'intégralité du jeu et en anglais, dommage qu'il ne soit pas arrivé traduit par chez nous, donc attention si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare. Il vous sera tout d'abord possible de choisir votre héros entre un homme et une femme ensuite, vous aurez en charge de choisir vos équipiers parmi une liste de personnages classiques issus de ce style de jeu, à savoir le combattant, le magicien, le soigneur etc... Passons maintenant à l'action, parce que les blabla, ça va bien 5 minutes (ici c'est plutôt une demi heure).

Vous dirigerez vos personnages vus de haut, à la Zelda, et il vous faudra arpenter des couloirs le plus souvent interminables (qu'il sera possible d'accélérer en appuyant sur une touche heureusement) à l'intérieur des donjons pour arriver dans certaines pièces remplies d'affreuses créatures que vous devrez combattre. N'espérez pas sortir immédiatement de ces fortifications, j'espère que vous n'êtes pas claustrophobe car il y'aura d'abord plusieurs étages à visiter avant de pouvoir sortir. Quand vous rencontrez une créature vous devrez la combattre avant de pouvoir aller plus loin. Les combats se déroulent au tour par tour en temps réel. Vous vous retrouvez face a un ennemi et vous attaquez chacun votre tour. Comme chaque RPG classique il vous arrivera de rater certains coups.


Malgré son style graphique manga mignon, le jeu propose une difficulté assez corsé par moment, et il vous faudra bien gérer les classes de vos personnages ainsi que leurs positionnements dans certaines salles des donjons sinon ce sera synonyme de mort et dans ce cas il faudra recommencer le niveau depuis le début. Notons en plus de tout cela la présence de créatures particulièrement puissantes dans certains donjons (ce qu'ils appellent D.O.E. qui pourrait sûrement signifier "Dangerously Overpowered Enemy", l'équivalent des FOE de la série éponymes des Etrian) qu'il vous faudra contenir ou au pire combattre en constituant une équipe supplémentaire. Aligner quelques biftons de plus pour assurer la garde de certains étages afin d'éviter qu'ils ne détruisent les villes. Outre les phases de donjons, il vous arrivera de retourner dans votre village qui grandira au fur et à mesure que vous progresserez dans le jeu. Il en va de même pour les magasins, proposant des armes plus évoluées et plus nombreuses.

En termes d'options, les débutants se perdront dans les méandres des menus et réglages présents dans le jeu. Il faut reconnaître qu'il n'est vraiment pas évident de naviguer entre les différents menus pour changer ou améliorer son arme, choisir un bonus de santé ou autre. Graphiquement les écrans fixes de dialogues sont bien dessinés dans un pur style manga. Pour ce qui est des phases d'actions, elles sont basiques mais soignées et colorées. Les personnages et ennemis sont parfaitement reconnaissables. Les mélodies sont harmonieuses et appropriées au jeu et se laisse écouter avec grand plaisir.



Si les RPG vous tente, qu'ils soient vu de dessus ou plus de style tactique, vous serez comblé grâce à Etrian Odyssey Mystery Dungeon qui réussi a être un jeu difficile, mais pas insurmontable, proposant des quêtes intenses et sélectives dans un style graphique très propre et soigné. Le tout est enjoué de mélodies agréables avec un aspect gestion suffisamment épais pour vous proposer plusieurs heures de jeu.

Test de Golden Age

Des donjons et... des dragons ?!

Ce qu’on a aimé :
  • La profondeur de jeu
  • L'aspect tactique
  • Graphisme et musique de qualité

Ce qu’on a moins aimé :
  • Le scénario bidon
  • Tout en anglais
  • Parfois difficile et frustrant
  • La répétition des donjons

Genre : RPG
Développeur : Atlus

Aucun commentaire:

Publier un commentaire