jeudi 7 avril 2016

[3DS] Le test de Horse Life 4

Fan d’équitation ou des autres jeux estampillés Alexandra Ledermann, je vous propose de mettre la main sur une toute autre licence du même acabit, celle de Horse Life, avec un quatrième opus sorti sur Nintendo 3DS. Enfilez votre selle, dites bonjour à votre monture et découvrons ensemble ce que ce titre a de bon à proposer aux jeunes filles car oui, Horse Life 4 leur est clairement destiné.


Jennifer, jeune fille que vous incarnez ici, récupère le ranch de sa chère tante. La gestion se fait au travers d’un monde ouvert que vous parcourez à dos de cheval afin de vous rendre à tel ou tel point pour récupérer vos diverses quêtes et autres missions à réaliser. La maniabilité est correcte mais un peu trop brusque par moments, cela dépend des endroits où vous vous situez et de l’action suivante que vous souhaitez réaliser. Vous avez le choix de diriger votre cheval avec le joystick ou via les croix directionnelles. Votre compagnon peut accélérer d'une simple pression sur le bouton A, mais comme tout animal, n’oubliez pas que votre cheval se fatigue, il faudra donc prêter attention à la jauge prévue à cette effet.

Vous découvrez le ranch, ses alentours avec Sophia, avant de pouvoir galoper comme bon vous semble. Mais avant d’en arriver là, il faut au préalable créer votre « Jennifer » : visage, tenue vestimentaire, choix du cheval et de ses divers accessoires. Un choix au début limité mais qui tendra à s’étoffer au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu. En plus des divers objectifs à atteindre, vous devez aussi gérer les besoins de votre cheval : sa nourriture, son hygiène, son bien-être. Et pour cela, vous disposez de jauges de satisfaction. Ces jauges se remplissent en donnant de la nourriture à votre monture, mais vous pouvez aussi réaliser un mini-jeu afin de mieux le nourrir. Une chose intéressante réside dans ce mini-jeu qui demandera d’utiliser la fonction du gyroscope de la 3DS proposant ainsi une petit plus au niveau du gameplay. Le reste des jauges se remplissant via des actions faites au tactile.



Comme évoqué précédemment, vous pouvez acheter de nouveaux accessoires et autres vêtements grâce à l’argent que vous gagnez. Cela réside dans l’accomplissement de jeux, quêtes et même en allant au centre d’équitation pour s'entraîner à sauter les obstacles avec votre cheval. La bonne gestion de votre compagnon est donc assez importante en soi afin de profiter au mieux de son potentiel. En parlant de potentiel, j’ai trouvé cet opus 3DS assez limité, il aurait pu s’avérer bien meilleur. Je dirai que l’effort a été mis sur le rendu des chevaux, car au-delà c’est plat, très limité. La musique n’a rien de faramineux, l’intérêt assez limité surtout qu’il faut galoper une plombe par moment pour se rendre d’un point à un autre. Ce sont pour moi des pas de courses totalement inutiles.

Comme évoqué dans l’introduction, le jeu s’adresse clairement aux petites filles car une fois le cap des 10 ans passé l’ennui prend place. Ce genre de jeu n’est pas ce qui se fait de plus courant sur la console portable de Nintendo, ce type de gestion équestre pourrait viser une autre tranche d’âge, un autre public s’il était plus abouti, car c’est trop bâclé à mon goût. On dispose toutefois d'un mode multijoueur qui permet donc de jouer avec 3 de ses amis et on peut se risquer à la réalité augmentée, votre cheval fait alors partie intégrante du décor réel.

Pour conclure, Horse Life 4 propose toutefois de bonnes parties de jeu sur de petites sessions. Bien que votre monture soit assez jolie en soi, elle n’est pas au niveau d’un Alexandra Ledermann. Le contenu et les décors graphiques sont assez limités. Le prix du jeu n’est pour moi pas justifié au vu de ses défauts.

Test de Samy Joe


Ce qu'on a aimé : 
  • Les chevaux
  • Jouable au stick ou via la croix directionnelle
  • Un mode multijoueur

Ce qu'on a moins aimé :
  • C'est pas très abouti
  • La maniabilité imprécise
  • Les divers galops d'un point A à un point B
  • Manque d'ambition


Genre : Simulation équestre
Développeur : Ravenscourt

Aucun commentaire:

Publier un commentaire