mardi 24 mai 2016

[GeeKritique] Ma critique de Gate - Au-delà de la porte Tome 2

Après une exploration des plus mystérieuses et enrichissante au-delà de la porte, le lieutenant Itami et sa patrouille se sopnt retrouvé face à un dragon cracheur de feu qui s’attaquait au village de Tuka Luna Marceau. Cette dernière rejoint ensuite la base située à Alnus, se retrouvant ainsi aux côtés de Rory et Lelei. Mais l’apparition de cette mystérieuse porte attise la curiosité de certaines nations dont la Chine qui souhaiterait prendre possession du territoire afin de créer une nouvelle Chine. Le Lieutenant Itami et ses compagnons se rendaient à Italica, ville gouvernée par le comte Formal, où de la fumée émanait du village, qui s’avèrait être attaqué par des soldats. La princesse Piña Co Lada rentrait alors au manoir avant que le Lieutenant Itami et sa patrouille n’arrive sur ce même lieu. Voilà comment se terminait le premier tome, je vais donc partager avec vous mon ressenti suite à la lecture de ce second tome de Gate – Au-delà de la porte, disponible aux éditions Ototo.


Des bandits se dirigent vers la ville d’Italica afin de mener un terrible assaut sur le château. Ces 600 anciens soldats sont prêts à tout pour arriver à leur fin mais la troisième patrouille de reconnaissance du Lieutenant Itami est présente pour venir en aide aux hommes de la Princesse Piña Co Lada. En plus de sa troupe, Itami peut compter sur Tuka Luna Marceau (l’elfe), Lelei La Laleina (l’ mage) et Rory Mercury (l’apôtre du Dieu Emroy). Le combat est alors engagé mais il s’avère qu’il ne se déroule pas là où la patrouille l’espérait aux premiers abords. Les soldats et le lientenant Itami sont aux aguets du côté Sud mais les bandits attaquent par le côté Est. Du renfort est alors appelé à l’aide mais Yôji décide de s’y rendre accompagné de 2 de ces soldats et Rory.

Un affrontement stratégique est alors mis en place mais les FJA arrivent armés jusqu’aux dents en avions de chasses et en hélicoptères se mettant à tirer dans le tas malgré la présence d’alliés…

Ce second tome nous propose bien plus d’action très bien retranscrite par Satoru Sao et la violence fait bien plus rage que dans le premier tome. Ici, on a notamment droit à du nu, des têtes décapités et j’en passe. Ces traits de violence marquent davantage les scènes de duels ici présentes entre les clans, c’est assez dynamique et bien plus intense que le premier tome qui posaient les bases des deux univers. On arbore le thème de la violence présente dans ce tome 2 mais on constate qu’il n’y a toujours pas d’avertissement à ce sujet sur la couverture. Bien que la violence fait partie du combat, de la barbarie des anciens soldats devenus brigands, il n’empêche qu’il aurait été appréciable de prévenir le lecteur de ces scènes éventuelles. Mais ne nous attardons pas sur ce point et passons au principal.

(c)TAKUMI YANAI・SATORU SAO・AlphaPolis

Côté scénario, Takumi Yanai nous offre de quoi nous satisfaire avec une histoire de pouvoir et de manipulation qui laissent davantage place à l’action qui se déroule dans l’univers d’antan tout au long du tome. Takumi Yanai gère habillement les univers opposés faisant de Gate – Au-delà de la porte un manga où le fantasy fait bon ménage avec la science-fiction accueillant une mise en scène des protagonistes contemporains et de leurs armements dans l’univers d’autrefois. On n’oublie pas que le scénariste parvient aussi à nous faire sourire sur certaines scènes où une touche d’humour vient s’entremêler en plein milieu d’une scène de combat. J’aime beaucoup la vision qu’à Lelei d’expliquer le côté armement de la patrouille, les termes utilisés ici montrent leur méconnaissance de cet armement avec un décallage flagrant entre ces deux dimensions. Mais le plus drôle est le point de vue de Piña Co Lada et de Boses dans cette même scène qui utilise des termes plutôt particuliers.

Côté design, les vignettes sont toujours aussi plaisantes à découvrir, bien détaillées. Le coup de crayons de Satoru Sao est de très bonne facture et j’aime les onomatopées qui viennent ponctuer les actions menées. On retrouve cela aussi dans le premier tome, on peut donc penser que cette pratique sera renouvelée à bon escient. On dispose vraiment de très bons effets d’ombre et de noirs profonds ponctuant ainsi les scènes de violence et d’attaques de nuit surtout.

J’ai aussi trouvé très classe l’arrivée de Rory face à ces bandits. Elle qui attendait par-dessus tout leur arrivée à la porte Sud, elle ne peut plus se contenir et fonce tête baissée à leur rencontre. Son arrivée sur les lieux, l’expression sur son visage en dit long sur ses actions imminentes. Rory est un personnage que j’aime beaucoup, bien plus sombre que les autres. Son style est plutôt mais elle en impose sévère en combat ! D’ailleurs, la scène de combat où elle se retrouve tête en bas est juste jouissive pour moi. En plus de s’attarder sur ce personnage, de nouveaux personnages comme le Colonel de la quatrième brigade ou encore Myui, fille du comte Formal de Italica, Boses, fille du marquis de Palesti, font ici leur apparition en second plan parmi d’autres.

Sympa de voir qu’un clin d’œil est fait ici aux Walkyries du film Apocalypse Now et un des dialogues est lui aussi emprunté au film. De même manière que dans le premier tome ce second volume propose une brève présentation des quatre personnages principaux ainsi que divers autres qui joueront un rôle plutôt secondaire tout au long du scénario imaginé par Takumi Yanai. Contrairement au tome 1, la couverture de ce tome 2 ne compte que trois personnages mis en avant. Une couverture qui annonce d’ailleurs un combat bien plus percutant car les trois protagonistes sont en position de combat. Alors que le premier tome introduisait monstres et dragons, ce second volume penche davantage vers l’affrontement humain dans lemonde d’autrefois entre FJA et brigants. Ici, pas de monstres ni dragons.

(c)TAKUMI YANAI・SATORU SAO・AlphaPolis

L’édition de Gate – Au-delà de la porte proposée par Ototo est vraiment de très bonne qualité, avec un papier bien épais, où le contraste entre les noirs et blancs ressortent au mieux et la lecture est très agréable. Par contre, Comme sur le tome 1, on ne dispose toujours pas de bonus présents dans ce tome 2 ni d’éventuelles publicités d’annonce pour d’autres licences de l’éditeur comme par exemple, rappelons-le, le tome 1 de Re:Monster qui paraîtra le 9 juin prochain. Le papier est de qualité, les larges pages aident pleinement à apprécier l’action de la série pour une lecture optimale.

Ce second tome m’a tout aussi plu que le premier avec un scénario plus élaboré et davantage d’action. Nos héros sont ici mis à l’honneur avec une certaine aisance et la venue de nouveaux personnages fait que l’histoire tend à se développer entre les FJA qui se retrouvent face aux dirigeants du monde d’autrefois. Le conflit entre les dimension commence à prendre forme. La fantasy prend alors ici une place bien plus importante, ne laissant pas lieu à l’actions dans le monde contemporain. Gate – Au-delà de la porte est une série que je lis et découvre avec grand plaisir, de par la profondeur et le mélange des deux genres. Ce tome laisse aussi place à une certaine manipulation d’autrui entre les divers camps et je peux vous dire que me concernant j’ai trouvé ce second tome fort captivant, bien plus que le premier déjà très bon.

« Le scénario de Takumi Yanai monte d’un cran, l’intensité se faisant ressentir à chaque combat. Quant à Satoru Sao, il s’en donne à cœur joie avec un décor, des personnages et des scènes de violence retranscrites avec qualité ! »
GeeKritique de Samy Joe


Gate – Au-delà de la porte Tome 2
Auteurs : Yanai Takumi (scénario) et Sao Satoru (dessins)

Collection : Seinen
Prix : 7.99€
Date de sortie du T.2 : 13 mai 2016
Nombre de volumes vo : 8 (en cours)

Lire les premières pages du tome 1
Lire la critique du tome 3tome 4tome 5, tome 6 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire