lundi 2 mai 2016

[GeeKritique] Ma critique de My Hero Academia Tome 2

Difficile de faire face à un super-vilain quand on est dépourvu d’Alter… Et ça l’est tout autant quand on se retrouve à rivaliser contre ces propres camarades pour entrer à Yuei. Pourtant cela n’a pas refroidi le jeune Izuku qui, après sa rencontre avec All Might, s’est donné corps et âme afin d’être digne du pouvoir que ce super-héros lui a légué. Après un dur labeur qui lui a pris 10 mois de sa vie, Izuku est entré en formation et n’a pas hésité, lors de l’épreuve des points, à venir en aide à Ochako qui s’est retrouvée en mauvaise posture. Izuku était alors face à un ennemi qui ne rapportait aucun point une fois détruit. C’est cette action de bravoure qui lui a valu son entrée au même titre que les autres malgré qu’il n’ait récolté aucun point réel via la destruction des ennemis. Les voilà tous fins prêts à aller plus loin et pour cela ils écopent de leur costume… C’est ainsi que prenait fin ce premier tome de My Hero Academia et je vous invite ici à découvrir mon ressenti sur ce second tome, disponible aux éditions Ki-oon.


Costumes enfilés, nos super-héros en herbe passe à l’étape suivante : un affrontement Gentils VS Méchants en espace clos. Ces jeunes apprentis vont alors travailler par paires, certains seront dans l’équipe des Gentils et les autres dans l’équipe des Méchants. Les règles sont simples, les Gentils doivent capturer leurs ennemis ou mettre la main sur une bombe dans un temps imparti alors que les Méchants doivent tout simplement les en empêcher ou les neutraliser. Se forment alors les duos mais voilà qu’Izuku profite d’une bonne et d’une mauvaise nouvelle : pour la bonne, il tire le gros lot et se retrouve avec un binôme qu’il apprécie énormément mais pour la mauvaise, il va devoir affronter celui qui le maltraitait étant enfant, Katsuki. Le face à face à « armes égales » peut alors commencer…

L’histoire continue ici de plus belle et nous en apprenons davantage sur les pouvoirs de nos apprentis héros. Izuku doit dorénavant apprendre à maîtriser le One For All et on constate que ce n’est pas chose aisée du fait qu’il était dépourvu d’Alter naturellement. L’entraînement bat son plein et j’ai pris énormément de plaisir à lire le passage où Izuku se retrouve nez à nez avec Katsuki qui s’en donne à cœur joie pour en mettre plein les yeux. Cet affrontement nous montre à quel point Katsuki à la rage contre Izuku car au lieu d’attendre près de la bombe, il fonce tête baissée vers Izuku. Son arrogance prend le dessus, il a du mal à digérer les événements précédents. Izuku de son côté fait preuve de caractère et ne se défilera pas. Cet affrontement m’en a mis de toute les couleurs tellement l’action est bien menée mais surtout bien dessinée. La qualité des mouvements et des coups de crayons créent un dynamisme très fluide, c’est vraiment jouissif ! Les noirs profonds ajoutent aussi une très bonne immersion dans les vignettes. Petit aparté, sachez que ce passage fut l’un de mes moments favoris de ce second opus.

BOKU NO HERO ACADEMIA © 2014 by Kohei Horikoshi / SHUEISHA Inc.

Mais ce tome ne s’attarde pas que sur ces deux rivaux. Des supers-vilains, représentant le mal absolu, vont faire irruption lors d'une épreuve d'entraînement qui a lieu dans un endroit ressemblant à un parc d'attractions, dixit les élèves. Ce nouveau lieu sert justement à simuler des événements catastrophiques ou autres accidents en tous genres et c'est ici que nos « futurs » super-héros vont alors affronter leurs véritables premiers adversaires. J’ai apprécié de voir Kohei Horikoshi mettre en avant les élèves qui maîtrisent leur Alter, laissant donc Izuku au second plan. Ils unissent leurs forces dans des combats très intenses et on nous invite à découvrir la force de caractère de chacun.

Dans ce tome, l’histoire se développe un peu plus et monte en intensité. J'ai apprécié la petite mise en avant de Eraserhead, qui nous en dit davantage sur ce super-héros qui peut sembler banal aux premiers abords mais dont le charisme est tout autre. Le rythme dans ce tome est très soutenu, on prend d’ailleurs plaisir à s’attarder sur telle ou telle scène avant de nous laisser sur un certain cliffangher. Un shonen pur et dur qui sait nous tenir en haleine tout au long du tome. On veut en savoir plus, toujours plus ! Surtout quand on voit de quoi sont capables cette ribambelle de héros en herbe.

On constate avec les deux premiers tomes sortis que les couvertures font en quelques sortes allusion à un passage du tome. La couverture du tome 1 pour la rencontre entre Izuku et All Might, la couverture du tome 2, elle, met face à face Izuku et Katsuki. Certes, le déroulement du scénario va bien au-delà mais le clin d'œil est bien présent. Aussi, j'aime beaucoup la présentation en cours de tome des divers personnages, sans oublier les couvertures intérieures où la face avant nous fait part d'une petite anecdote de l'auteur alors que la face arrière est une sorte de court résumé du prochain tome. My Hero Academia est aussi bon à l'intérieur qu'à l'extérieur.

BOKU NO HERO ACADEMIA © 2014 by Kohei Horikoshi / SHUEISHA Inc.

Ce second tome de My Hero Academia est sorti en même temps que le premier, toutefois je tenais à vous en parler séparément, avec plusieurs jours de décalage. La raison est simple, je voulais faire durer le plaisir de découverte tout simplement. Dans la même trempe que son prédécesseur, ce tome 2 est vraiment génial, avec des affrontements encore plus intenses ! Pardonnez-moi le terme mais c’te kiffe entre Izuku et Katsuki, ça bourrine à tire larigot ! C’est superbement orchestré, avec une mise en scène terrible, des dessins à couper le souffle, de l’humour en veux-tu en voilà, mais pas trop. Et le costume d’Izuku m’a bien fait rire, surtout la manière de faire allusion à son héros qu’est All Might. Bref, vous l’aurez compris, j’ai pris mon pied et je vous conseille d'en faire autant !

« Un face à face explosif. L’humour et l’action bien structurés dévoilent un dynamisme des plus percutants auxquels s’ajoute une maîtrise totale des mouvements dans les dessins. La réalisation de ce second tome est faite avec brio. »
GeeKritique de Samy Joe


My Hero Academia vol. 2
Auteur : Kohei HORIKOSHI

Parution : 14-04-16
Format : 11,5 x 17,5 cm
Nombre de pages : 176
Prix de vente : 6,60 euros (le commander via Ki-oon)
Tomes parus en VO : 8 (série en cours)

Découvrez les trailers de personnages

Aucun commentaire:

Publier un commentaire