mardi 28 juin 2016

[GeeKritique] Ma critique de Blood Blockade Battlefront Tome 2

Leo a intégré Libra, souhaitant récolter certaines informations au sujet de l’organisation mais aussi au sujet de ses yeux, lui qui possède les « yeux des dieux ». Plus tard, un demi dieu apparaissait à Hellsalem’s Lot et poursuivait le petit singe qui a volé l’appareil photo de Leo au début du tome 1. Force d’avancer, certains tentaient de venir à bout du demi-dieu mais la situation dégénérait un tant soit peu, tout partait alors en vrille. C’est alors que Leo et Zapp se retrouvaient eux aussi face à ce demi-dieu et Zapp s’en est donné à cœur joie face à cette créature. Une fois vaincue, le calme était de retour à Hellsalem’s Lot, Leo décida alors d’y rester encore un peu. Un beau jour, alors qu’il livrait une pizza à un client, qui n’est autre que Zapp, Leo s’est de nouveau vu embarqué avec dans un combat des plus fous et dangereux, finissant à l’hôpital. C’est ainsi que prenait fin le premier tome, laissez-moi vous faire part de mon ressenti suite à la lecture du second tome de Blood Blockade Battlefront, disponible aux éditions Kazé.


Leo est en plein rêve, cauchemar même, sur son lit d’hôpital et à peine réveillé le voilà expulsé des lieux pour des raisons à peine compréhensibles. Il s’installe alors à Libra et s’effondre sur le canapé avant que Zapp ne débarque ensanglanté s’asseyant sur le crâne de Leo. Zapp met la main sur un rapport traitant d’une drogue hautement sophistiquée : l’Angel Scale. Chacun reçoit sa mission mais l’enquête prend une autre tournure. Comme personne n’a pu remonter la filière de L’Angel Scale, Klaus prend alors les choses en mains et part en direction de l’Alter-Monde pour y rencontrer Don Arlelelle Eruca Fulgrouche afin de lui soutirer des renseignements sur l’origine de cette drogue et de sa filière. Cette rencontre ne sera pas anodine, Klaus devra affronter Don Arlelelle à un jeu dangereux : le Prosfair.

Mais avant que Klaus ne puisse débuter sa partie, un humain du nom de M. Korsakov Ulchenko va d’abord entamer la sienne à ses risques et périls face à Don Arlelelle qui lui coûtera la vie. Klaus commet alors un geste imprudent face à Don Arlelelle lui demandant de ne prendre son dû de M. Ulchenko qu’une fois leur partie terminée. Don Arlelelle refuse puis fini par accepter l’offre de Klaus contre une partie de Prosfair de 99 heures…

Ce second tome démarre sur les chapeaux de roue, dès le début cela part déjà en vrille, Leo est à l’hôpital, il rêve que son visage rebondit entre de beaux seins (un rêve plutôt agréable il faut l’avouer) quand tout à coup un monstre énorme en jailli, l’hôpital n’est plus à son endroit d’origine mais situé dans un haut lieu touristique, comme ça, pour la simple et bonne raison que le propriétaire de l’hôpital a gagné à la Géoloterie. Bref… Du léger n’importe quoi, mais on savait à quoi s’attendre de la part de Yasuhiro Nightow, comme déjà évoqué dans la chronique du tome 1.

J’aime toujours autant la tournure que prennent les événements, qui passent du tout au rien d'une page à l'autre, quand ce n’est pas d’une vignette à l’autre. Me concernant, je trouve que le rythme de ce second tome est assez dynamique, très vif et cela s’en ressent aussi au niveau du chara-design. Ici, nombreux sont les moments où les personnages principaux sont dessinés à la vague comme j’te pousse et c’est un peu dommage. C’est la marque de fabrique de l’auteur mais bon, par moments on apprécierait bien davantage de précision.

En plus d’un bon rythme effréné, Blood Blockade Battlefront propose ici toujours sa bonne dose d’humour, rien qu’avec la scène de début où les membres de Libra discutent de l’Angel Scale, Klaus très sérieux sur son ordinateur qui s’avère être en train de faire une chose qui n’a aucun rapport avec la discussion des autres membres ou leurs plans pour débusquer la drogue. Cette scène m’a fait sourire dans le sens où Klaus, leader de l’équipe, se la coulait douce sur ce coup et personnellement, je n’ai pas vu venir la chute. Sans oublier les prises de tête entre Zapp est Leo qui sont toujours autant d’actualité avec des situations bien barrées. Et en parlant de choses bien barrées, même la postface de l'auteur, disponible en fin de tome, subit une mise en scène totalement WTF !

© 2015 Yasuhiro Nightow / Shueisha, Blood Blockade Battlefront Project

On constate que ce tome se compose de deux parties principales avec en premier lieu l’intrigue de l’Angel Scale qui donne lui à un affrontement entre Klaus et Don Arlelelle assez intense où Klaus fait preuve de persévérance et d’une grande motivation pour maintenir ses valeurs. Il ne baisse pas les bras coût que coût. D’ailleurs, durant ce passage, je trouve la découpe de vignettes assez originales, qui met bien en avant le duel entre ces deux passionnés. Sans oublier la présence de scènes d’action menées sur une double page. Elles sont peu nombreuses certes et du coup laissent la place à d’autres scènes sur une simple page. J’ai apprécié aussi le court résumé du tome précédent en début de tome, histoire de se remémorer dans les grandes lignes l’intrigue de ce dernier.

Dans ce tome débarquent de nouveaux personnages dont notamment un italien de la mafia : Tonio, accompagnant son boss qui vient rencontrer le grand bonnet local d’Hellsalem’s Lot, K.K, une amie de Klaus et Abrams le chanceux qui n’est autre qu’un chasseur de vampires. Tonio fait une brève apparition avant de faire équipe avec une jeune fille locale qu’il a précédemment mise dans son lit. On ne peut pour lors dire si cette apparition a vraiment une grande importance quand on le découvre la première fois car après une fameuse rencontre on passe directement à autre chose. Cependant, on revoit Tonio et cette fameuse femme un peu plus tard mais je ne vous en dit pas plus. De même que le rôle que va jouer Abrams dans cette fin de tome, je ne vous dirais qu’une chose, il apporte une certaine aide aux pouvoirs de Leo.

Ce second tome de Blood Blockade Battlefront m’a bien plu, il est dans la continuité du précédent et s’oriente dans tous les sens. Le passage du duel au Prosfair est l’un de mes favoris dans ce tome, il est assez intense et la rivalité entre Klaus Et Don Arlelelle est de mise. On en apprend davantage sur le caractère et les valeurs de Klaus qui font de lui un véritable meneur. De son côté, Chain est un peu en retrait dans ce tome, tout comme Leo au début, mais la situation change pour ce dernier dans la seconde partie. La scène finale de ce tome est assez pêchue et la dernière vignette laisse entrevoir le retour d’un personnage précédemment zigouillé. Sur ce, la vie suit son cours à Hellsalem’s Lot…

« C’est toujours autant le bordel à Hellsalem’s Lot, ça part en sucette mais on aime ça. Manquait plus que la mafia italienne et les vampires s’en mêlent… »

GeeKritique de Samy Joe


Blood Blockade Battlefront Tome 2
de : Yasuhiro Nighthow

Prix : 8.29€ (Le commander chez Kazé)
Genre : Aventure, Fantastique, Action

Lire les premières pages du tome 1.
Voir la bande-annonce du manga.

Lire la critique du tome 3tome 4tome 5, tome 6 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire