vendredi 26 août 2016

[GeeKritique] Ma critique de Psycho-Pass – Inspecteur Shinya Kôgami Tome 1

Vous connaissiez peut-être déjà Shinya Kôgami en tant qu’exécuteur, poste qu’il occupe dans la version animée de Psycho-Pass, mais avant d’en arriver là il était inspecteur de la brigade criminelle de la sécurité publique. Me concernant, je fais parti de ces personnes qui ont aimé l’animé Psycho-Pass, édité d’ailleurs en coffret vidéo chez Kana Vidéo. Du coup, c’est avec un plaisir affirmé que je découvre le manga consacré à Kôgami. Je vous invite donc à découvrir mon avis sur ce premier tome de Psycho-Pass – Inspecteur Shinya Kôgami, prologue de l’animé Psycho-Pass, disponible aux éditions Kana.


De nos jours, les habitants sont friands des « belles vies » et ne tolère plus les crimes qui malgré tout persistent. Des scientifiques ont toutefois réussi à trouver une solution alternative leur permettant de mesurer l’état mental et le caractère d’un citoyen en relevant des données liées aux émotions, ambitions ou autres maladies. Une fois ces données récoltées, cela permet de venir en aide à la population afin d’entreprendre une belle vie. Ce principe est appelé Psycho-Pass, il sert à évaluer et à analyser l’âme des hommes et le risque du facteur criminel.

L’inspecteur Shinya Kôgami et son équipe d’exécuteurs enquêtent sur un organe humain disposant d’une marque imprimée. Cette marque ne semble pas être une simple marque et l’inspecteur Shinya Kôgami souhaite poursuivre l’enquête soupçonnant que cela soit lié à une enquête criminelle. C’est lors d’une visite au crématorium qu’il découvre l’urne d’un patient vide. Après leurs investigations, la brigade criminelle s’est mise à la recherche d’un employé d’une société de pompes funèbres qui n’avait d’autre choix que d’aider le véritable criminel, celui qui à l’origine mange le corps des défunts.

Une fois l’assistant criminel des pompes funèbres éliminé, l’inspecteur Shinya Kôgami et ses collègues tombent sur des corps réfrigérés de personnes mortes à l’hôpital qui y sont entreposés. Ces mêmes corps correspondent exactement au nombre d’urnes vides trouvées au préalable au crématorium. L’enquête suit alors son cours prenant une tournure de trafic d’organes servant à rassasier l’appétit du criminel…

© 2014 NATSUO SAI / MIDORI GOTO © PSYCHO-PASS Production Commitee By MAG GARDEN Corporation, Tokyo.

Ce premier tome de Psycho-Pass – Inspecteur Shinya Kôgami propose un chara-design vraiment très soigné. J’ai vraiment apprécié ce premier point, très important pour moi. Être proche de la version animée était une chose qui me faisait peur dans le sens si cela n’avait pas été respecté. Les dessins de Natsuo Sai sont vraiment de bonne facture, avec un détail précis que ce soit pour les décors que pour les expressions affichées sur le visage des protagonistes. On profite aussi d’une certaine violence mais plutôt moindre en comparaison avec la version animée. En même temps, nous n’en sommes qu’au premier tome. J’aime la gestion utilisée pour les passages clairs/obscurs ainsi que le dynamisme ressenti dans telles ou telles situations. Ce premier tome dispose aussi d’une bonne gestion des vignettes, entrecoupées de manières à proposer de bonnes scènes d’action en vue verticale. Aussi, Natsuo Sai intègre d’autres scènes sur des doubles pages rendant l’action davantage percutante.

Côté scénario, nous retrouvons Midori Gotô qui nous partage une intrigue assez intense avec quelques rebondissements. On passe d’un criminel potentiel à un autre avant de découvrir que l’intrigue cache un criminel bien plus important que celui présumé. J’ai apprécié l’histoire proposée dans ce premier tome, très bien ficelée et assez prenante. On reste dans la même lignée que la version animée et ça fait plaisir à lire. Le seul véritable bémol que je pourrais évoquer, me concernant, réside dans le fait qu’on ne s’attarde pas des masses sur le système Psycho-Pass et son fonctionnement, ou celui de la détection des criminels potentiels. Le principal est ici dit, certes, mais la version animée dispose d’une meilleure explication à ce sujet. Outre cela, pour moi, c’est du tout bon !



Le plaisir de découverte de ce premier tome de Psycho-Pass – Inspecteur Shinya Kôgami a pour moi été une bonne surprise. Après une série animée très dynamique et au scénario vraiment très prenant, j’ai apprécié la lecture de ce manga, prologue à la série animée, qui met l’accent sur l’inspecteur Shinya Kôgami, un personnage plutôt charismatique. Bien que le système des exécuteurs ou des lois soient survolés, on n’en demeure pas moins averti un minimum sur le sujet principal et l’intrigue est ici assez bien ficelée. Un autre bon point aussi pour cette série qui dispose d’un chara-design de qualité, très proche de la version animée. Les connaisseurs de l’animé devraient apprécier ce prologue aux pages de bonnes factures proposées par Kana Éditions.

« Un début d’enquête intéressant où Shinya Kôgami, à ses débuts en tant qu’inspecteur, nous montre ses motivations à débusquer le criminel partageant ainsi ses traits de caractères affirmés. »
GeeKritique de Samy Joe


Psycho-Pass – Inspecteur Shinya Kôgami Tome 1
Dessin : SAI Natsuo
Scénario : GOTÔ Midori

Date de sortie : 10 juin 2016

Format : 127 * 180
Nombre de pages : 162

Lire la critique du tome 2, tome 3 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire