vendredi 9 septembre 2016

[GeeKritique] Critique de Blood Blockade Battlefront - Intégrale DVD

Diffusée en VOstFR sur la plateforme de streaming ADN, la série Blood Blockade Battlefront est dorénavant disponible en coffret intégrale aux éditions Kazé et déclinée en deux coffrets, l'un DVD et l'autre Blu-ray. Alors que la série manga est aussi en cours de parution chez Kazé, je me suis dit qu’étant donné que je lis la série et que je l'apprécie, je pourrais aussi me laisser tenter par la version animée, histoire de comparer les deux. Alors que le troisième tome est sorti au moment où sont écrites ces lignes, je prends le risque de me spoiler la suite des événements qui se produiront prochainement dans la version manga qui, au passage, compte au total 10 tomes. Durant cette chronique, je vais donc tâcher d'éviter les spoils si comme moi vous souhaitez découvrir ce coffret intégrale de 12 épisodes (proposant en plus l'épisode 10.5), disponible aux éditions Kazé.


Deux mondes s’entremêlent dans la ville d’Hellsalem’s Lot, là où se situait jadis la ville de New-York. Nous y rencontrons Leonardo Watch qui y vit depuis plusieurs mois déjà et qui va se retrouver, comme il le dit si bien lui-même, embarqué comme par hasard dans un tourment de situations toutes plus dingues les unes que les autres. Et un beau jour, il se retrouve justement face à Zapp qui le prendra pour un autre et l’emmènera à Libra. Tout cela n’est qu’un malentendu et Leo se retrouve donc au sein d’une organisation secrète qui recrute des surhommes dotés de pouvoirs particuliers afin de lutter dans l’ombre pour que soit préservé le bon équilibre entre les mondes.

Apprenant que Leonardo est lui aussi doté d’un pouvoir très puissant appelé les yeux des dieux, Klaus, chef de Libra, va lui demander d ‘intégrer leur organisation et en échange il l’aidera en retour à trouver les réponses à ses questions, celles qui l’ont poussées à venir ici-bas. Dans Blood Blockade Battlefront nous suivons les péripéties de Leo et de ses nouveaux compagnons au travers de diverses missions tenues secrètes…

De la même trempe que la version papier, le premier épisode démarre sur les chapeaux de roues. Sachez d'ailleurs que les deux premiers épisodes correspondent au premier tome du manga. Toutefois, la scène finale de l'épisode 2 ne figure pas dans la version manga, la façon dont se déroulent les événements n'est pas forcément la même entre les deux supports. Mais je peux d’ores et déjà vous confier, après avoir lu les deux premiers tomes, que chaque version a son petit avantage. Certes, je suis peu avancé dans le manga mais je suis presque à jour avec les parutions, ayant reçu le tome 3 il y a peu. La version manga dispose de plus amples détails sur certaines scènes là où la version animée n'a pas le temps de détailler ou de s'attarder. Cette dernière version va à l'essentiel de ce que j'ai pu constater avec les tomes sortis à ce jour. Néanmoins, comme évoqué, la version animée propose dès le deuxième épisode, par exemple, une mise en scène différente de ce que propose la version papier. Cela porte à croire que d'autres épisodes peuvent proposer le même style de schéma. Cela se confirmera ou non une fois les parutions manga faites car je vous le rappelle, je suis la série manga au rythme des sorties françaises.

© 2015 Yasuhiro Nightow / Shueisha, Blood Blockade Battlefront Project

Les personnages ici présents sont assez intéressants. Je trouve que le caractère et la nature de se comporter des personnages principaux est similaire entre les deux œuvres. Zapp est complètement barge, Leo malchanceux mais doué avec son pouvoir, Klaus à la fois posé et sanguinaire, Chain hyper rapide, bref... Et la panoplie se diversifie avec Dog Hummer, Abrams, Zed O'Brien que je trouve stylé ou encore White qui entretient une relation amicale avec Leo. Aussi, on constate que l'animation mise en scène par le studio BONES est de grande qualité. On voit d’ailleurs dans l’épisode 5 apparaître le nom du studio. Bien que certains plans, non primordiaux, soient dessinés de manières simples ou exagérées, cela colle toutefois au style de dessins proposés par Yasuhiro Nightow, le créateur de la série, et c'est aussi ce qui fait le charme de celle-ci.

Me concernant, j'aime beaucoup le studio BONES, vous avez peut-être pu vous en rendre compte dernièrement avec notamment Soul Eater ou encore la récente série My Hero Academia. Pour évoquer davantage ce point primordial qu'est l'animation d'une série, je vais vous parler brièvement d'une scène mettant à l'honneur des membres de Libra qui se dirigent vers un point "A" en voiture. La version manga de cette scène est plutôt réussie, proposant un bon coup de crayon très vif mais la version animée est bien plus dynamique proposant plusieurs angles de vue bien exploités, ce qui fait ressortir un rendu du dynamisme bien plus important. Et c'est ce qui rend ce passage particulièrement jouissif à découvrir pour le coup.

Niveau animation, c'est du tout bon ! Eh bien, sachez que niveau bande son ça pulse tout autant ! La plupart des musiques proposent un air jazzy qui se marrie fort bien au style et aux actions encoures, mais qui peut tout aussi bien céder sa place à un air d’opéra ou un morceau rock violent suivi d’un plutôt calme. J'ai vraiment aimé la touche musicale apportée dans Blood Blockade Battlefront qui est assez diversifiée. On va rester du côté de l’audio pour s’attarder un peu sur le doublage français. La plupart du doublage est plutôt de bonne facture, avec de bonnes intonations bien plus prononcées en fonctions des actions et de l’importance du personnage. J’avoue toutefois avoir été surpris par la voix attribuée à Leo qui, de premier abord, me paraissait un peu trop enfantine mais on s’y fait à la longue. J’avais à l’époque ressenti la même chose concernant Edward Elric dans Full Metal Alchemist. D’ailleurs, le doubleur est le même sur les deux séries à savoir que c’est Arthur Pestel qui double ces deux héros.

Dans Blood Blockade Battlefront on trouve un peu de tout, c’est un peu comme à Hellsalem’s Lot. Cette série propose une bonne dose d’action, d’humour au travers notamment des divers caractères de certains personnages et la relation établie entre eux. Certains épisodes font aussi place à une petite dose de réflexion laissant à ce moment-là l’action de côté, ce qui apporte un peu de diversité dans la mise en place des épisodes. D’ailleurs en parlant d’épisodes, ce coffret proposé en version intégrale intègre l’épisode Digest 10.5 en plus des 12 épisodes de la série proposée donc en VF et VOstFR. La finition de ce coffret est en carton souple et il est aussi composé d’un livret collector de 144 pages dans lequel vous retrouverez entre autres un résumé des épisodes, des croquis, des illustrations, des entretiens, un guide sur les personnages et j’en passe…



Comme évoqué, le coffret de Blood Blockade Battlefront proposé par Kazé est assez classique mais il embarque le principal en termes de contenu pour un prix attractif (39.95€ pour la version DVD sur le site de Kazé). Sans oublier la qualité du travail fourni au niveau du doublage que j’ai trouvée assez satisfaisante. Un des seuls bémols que je reprocherai à la série se situe au terme de la série qui se fini trop vite. On aurait apprécié de voir cette série sous 26 épisodes, comme ce fut le cas pour Trigun à l’époque, histoire d’approfondir certains passages comme par exemple dans l’épisode 4 avec la venue des vampires et dont le premier combat s’achève illico presto. Mais ce qui est fait et fait, et le plaisir est au rendez-vous ! Et c’est aussi dans cet épisode où Zapp commence à montrer à quel point il peut être barge. Et encore, il peut être bien pire.

« La série propose comme le manga un univers déjanté où le n’importe quoi est considéré comme un quotidien et c’est ce qui fait la particularité et la grande force de Blood Blockade Battlefront ! »
GeeKritique de Samy Joe


Titre : Blood Blockade Battlefront
Titre original : 血界戦線 (Kekkai Sensen)

Type : série d'animation
Genre : shonen, action, fantastique
Durée : 12 x 25 minutes + Épisode Digest 10.5
Année de production : 2015

Langues : version française et version japonaise sous-titrée en français



Studio : Bones
Réalisateur : Rie Matsumoto
D'après l'œuvre de : Yasuhiro Nightow
Chara designer : Toshihiro Kawamoto
Musique : Taisei Iwasaki
Directeur Artistique : Shinji Kimura
Production : Daisuke Furuya, Mai Murakami, Naoki Amano, Ryosuke Mori

Commander la version Blu-ray ou la version DVD sur le site de Kazé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire