lundi 5 septembre 2016

[GeeKritique] Ma critique de Lilli la fillette qui murmure à l’oreille des animaux - Tome 1 Panique au zoo !

Friand de série courte, très courte même, je vous propose de découvrir un nouveau manga terminé en 2 tomes du nom de Lilli la fillette qui murmure à l’oreille des animaux. Cette série est adaptée des romans « Liliane Susewind » de Tanya Stewner, qui comptent à ce jour 10 volumes, et dont la version manga est passée entre les mains de Yatoyaniwa. Par ici la jeunesse, car une fois de plus je vais sortir de ce que j’ai pour habitude de lire afin de vous proposer un point sur ce premier tome de Lilli la fillette qui murmure à l’oreille des animaux - Panique au zoo !, disponible aux éditions nobi nobi !.


Résumé de l’éditeur :
Liliane, que tout le monde surnomme Lilli, est une petite fille avec un secret prodigieux : elle sait parler aux animaux et fait éclore les fleurs ! Pourtant, ces capacités merveilleuses sont souvent très mal acceptées par ses camarades et elle est obligée de déménager à chaque fois qu'elles sont découvertes. Arrivant dans une nouvelle école, Lilli essaie alors à tout prix de cacher ses dons, mais comme les autres élèves la trouvent différentes malgré tout, elle est mise à l'écart. Heureusement, elle est accompagnée de son fidèle chien Bonsaï, et elle sympathise avec Isaïah, un garçon qui semble lui aussi entouré de mystères. Tout se complique pour la fillette le jour où sa classe prévoit une sortie... au zoo ! Entourée d'animaux, que va-t-il se passer pour Lilli ?

Il n’est pas toujours simple de se faire des amis lorsqu’on est enfant et on peut dire que cela l’est encore moins quand un enfant n’est pas comme les autres. C’est le cas de Lilianne, surnommée Lilli, qui dispose d’une particularité la distinguant des autres enfants, elle peut donc communiquer avec les animaux. On pourrait croire qu’à première vue ce pouvoir soit une aubaine mais la concernant ce n’est pas toujours le cas. Lilli est mise à l’écart par ses camarades qui la jugent différentes. À leur âge, les enfants ne se rendent pas forcément compte qu’un tel agissement de leur part peut être blessant mais Lilli doit vivre avec. Et ce n’est pas facile tous les jours, elle est donc contrainte de déménager dès que les autres découvrent de quoi elle est capable. Un tel pouvoir est censé faire de vous une personne exceptionnelle or là on est loin du compte, Lilli vit cette situation plutôt comme un calvaire, ce qui lui coûte l’amitié de ses camarades.

Yatoyaniwa nous montre le ressenti et le vécu de Lilli et comment elle est perçue par son entourage. On ressent très bien les sentiments dégagés après la lecture de ce tome, que ce soit du point de vue de Lilli mais aussi des autres personnages. Ici, l’amitié n’a pas sa place, laissant Lilli bien à l’écart des autres. Un nouveau déménagement s’impose et là Lilli décide de faire autrement vis-à-vis de ses camarades de classe dissimulant ainsi sa particulière aptitude. Cependant, cette situation n’est pas chose aisée surtout quand, de bon cœur, Lilli se met à rire et que des fleurs se mettent à pousser. Ce genre de phénomène est assez étrange, voire même gênant. Mais Isaïah, jeune homme disposant lui aussi d’un certain secret, va se lier d’amitié avec elle.

© by YATOYANIWA / Gakken - Gakusha Kenkyûsha

On se retrouve en compagnie d’un tome assez complet avec une bonne diversité en termes de personnages et de leurs caractères ou encore d’un coup de crayon agréable. Toutefois, j’ai trouvé que cela manquait de détails et de profondeur. J’ai l’impression que par moments les animaux sont dessinés à la va-vite et que certaines vignettes sont peu fournies. Côté décors, ces derniers sont simples mais Yatoyaniwa mise davantage sur le comportement de ses protagonistes, les arrière-plans ne sont dessinés que lors d’une mise en scène plus importante. Je trouve que les dessins sont d’autant plus aboutis sur les humains, notamment lors des expressions faciales. Les dialogues ici présents sont assez clairs, le jeune public sera conquis et certains adultes le seront aussi. Il en faut pour tous les goûts, mais le public visé reste tout de même de nature plus jeune.

Ce premier tome de Lilli la fillette qui murmure à l’oreille des animaux – Panique au zoo ! propose une lecture simple et agréable communiquant à son lecteur certains aléas de la vie qui peuvent s’avérer difficile à vivre au plus jeune âge. L’histoire nous plonge au cœur des sentiments de Lilli et on découvre une jeune fille prête à venir en aide à son prochain, un prochain d’ordre animalier. Elle fait preuve d’enthousiasme d’un animal à l’autre et n’hésite pas à communiquer avec eux, cherchant ainsi le meilleur moyen d’aider ces pauvres animaux du zoo. On peut dire qu’elle se fait de nouveaux amis. J’ai trouvé que la mise en avant des diverses situations était bien amenée et que le scénario était très plaisant à découvrir. Comme évoqué plus haut, le jeune public ne manquera pas d’apprécier ce premier tome où les aventures de Lilli sont des plus palpitantes.

« Une narration et un coup de crayon simples et efficaces font de Lilli la fillette qui murmure à l’oreille des animaux – Panique au zoo ! un manga pleins de bon sens et de valeurs qui saura ravir le cœur du jeune public. »
GeeKritique de Samy Joe

Lilli la fillette qui murmure à l’oreille des animaux 
Tome 1 – Panique au zoo !

Dessin : YATOYANIWA
Scénario : STEWNER Tanya

Editeur VF : nobi nobi!
Genre : Tranche-de-vie, Fantastique
Date de sortie : 06 Juillet 2016

Lire la critique du tome 2 FIN (à venir)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire