lundi 19 septembre 2016

[GeeKritique] Ma critique de Takane & Hana Tome 1

Vous qui êtes adeptes de shojo et vous autres lecteurs en quête de nouvelles séries, aujourd’hui encore, je m’adresse à vous. Une fois de plus, je vais sortir de mes traditionnelles lectures manga et m’orienter vers une nouvelle série shojo à la fois drôle et énergique. Malgré que ce genre ne soit pas dans mes lectures habituelles, j’ai tout de même voulu tenter le coup et découvrir ce que Takane & Hana avait de beau à proposer. Cette série écrite et dessinée par Yuki Shiwasu est déjà sa cinquième (au Japon). Je vous propose donc de vous en parler plus en détails au travers de cette critique du premier tome de Takane & Hana, disponible aux éditions Kazé.


Alors que sa sœur devait assister à une rencontre arrangée, Hana, jeune lycéenne de 16 ans, se voit dans l’obligation de prendre sa place afin d’être présentée à Monsieur Takane Saibara. Ce jeune homme de 26 ans, plutôt élégant et beau garçon, n’est autre que l’héritier du groupe Takaba. En somme, il est issu d’une famille très riche et donc très puissante financièrement, ce qui lui vaut certains traits de caractères qui ne plaisent pas à Hana. La réaction de cette dernière ne se fait pas attendre, prenant ainsi les jambes à son cou après lui avoir fait part de son ressenti quant à son attitude envers elle. Ce qu’Hana ne sait pas c’est qu’elle vient de faire forte impression face à Takane, elle lui a dévoilé une certaine force de caractère en lui tenant tête de la sorte à un si jeune âge.

Takane est directement conquis et il compte bien ne pas s’arrêter sur un échec. Fort de persuasion et de ténacité, il va alors proposer un autre rendez-vous à Hana, quitte à se prendre un autre râteau. Hana n’y va pas de main morte avec Takane, elle use de son tempérament de feu et lui tient tête, son statut d’héritier ne lui fait pas peur. Mais voilà, ce genre de comportements, Takane en raffole et il le n’hésite pas à persister. Il ne lâchera pas prise aussi facilement…

Alors que vous dire si ce n’est que je suis moi aussi tombé sous le charme d’Hana tant ce premier tome développe très bien son attitude, sa force de caractère à faire face à Takane, mais pas que. Cette jeune fille de 16 ans n’y va pas par quatre chemins et s’exprime on ne peut plus clairement. Elle dit ce qu’elle a envie de dire, que cela plaise ou non. Ce qui est assez drôle car pensant qu’elle arrivera à éloigner Takane, ce dernier n’en sera d’autant plus que charmé par un tel agissement. Nombreuses sont les fois où Hana l’envoie balader, mais Takane ne se décourage pas et au contraire il en redemande. Limite, il serait un peu masochiste, mais passons. Hana est une personne à forte personnalité, elle a toujours de quoi dire et ne manque pas de répartie et cela prend une proportion bien plus élevé quand elle est aux côtés de Takane. Aussi, elle n’hésite pas à partager une petite blague ou deux, elle est aussi joueuse de ce côté-là.

Parlons un peu de Takane, ce jeune homme plein de fougue que rien ne semble arrêter. Alors voilà, Takane est riche, beau gosse aussi, mais au caractère et à l’attitude bien affirmés. À peine le tome entamé, ce dernier met déjà la barre très haut. La première page m’a déjà bien faire sourire dans le sens où il fait preuve d’une grande assurance misant à fond sur son physique, son regard charmeur et son sourire ravageur. Non, non, il n’est pas mon genre, je vous le décris juste. Takane n’hésite pas à jouer le provocateur en plus de faire son petit crâneur à se la raconter. Bref, une attitude loin d’être exemplaire surtout en compagnie d’une jeune fille. Tout comme lors d’une certaine scène où je trouve qu’il a un geste des plus déplacés, bien qu’on ne l’aperçoit pas faire explicitement, les faits sont assez clairs.

TAKANE TO HANA © Yuki Shiwasu 2015 / HAKUSENSHA, Inc.

On ne peut échapper à ce qui est évident : leurs caractères sont complètement opposés. On se croirait dans un jeu de combat, Hana pleine de vivacité VS Takane le provocateur : FIGHT ! On ne s’ennuie pas une seconde, ce qui rend ce premier tome assez dynamique. Je l’ai vraiment trouvé intéressant tant le scénario ne tourne pas autour d’une amourette qui n’en finit plus. Takane & Hana puise alors sa force grâce à l’attitude de Takane qui remonte assez bien le niveau du shojo classique pour réussir à intriguer le lecteur masculin. Je dirais donc que si le reste de la série est du même acabit que ce premier tome, alors Takane & Hana peut convenir aussi bien à la gente féminine que masculine sur la durée. C’est en tout cas mon ressenti après la lecture de ce premier tome.

J’ai apprécié cette découverte tant la narration proposée par Yuki Shiwasu est plaisante à lire sans oublier d’être drôle. J’ai particulièrement aimé les passages en pseudo SD où l’auteure joue avec les regards et les mimiques de notre « couple » rendant les situations bien plus joviales et pleines de vie. Une vie où le piquant risque d’être à l’honneur si les prochains tomes suivent le même schéma. En plus d’un scénario bien mené, les dessins de Yuki Shiwasu sont tout aussi agréables à l’œil, dans la lignée du genre, comme la découpe de vignette qui reste traditionnelle avec un certain nombre de blanc. Toutefois, on écope aussi de gros plans et autres vignettes superposées à une action en cours assez intéressants pour un meilleur angle de vision sur la scène en question. L’auteure nous gratifie aussi d’un postface et de quelques petits bonus qui vous donne le sourire.

Un brin loufoque par moments, Takane & Hana m’a donné un petit coup de fraîcheur tant nos deux protagonistes principaux sont tels de jeunes enfants à se piquer mutuellement. La grande répartie d’Hana est vraiment excellente, elle a toujours de quoi répondre à Takane qui de son côté joue régulièrement la carte de la provocation. Outre leurs chamailleries, on découvre bien d’autres situations où la jalousie vient s’interposer mais on assiste aussi à des rendez-vous presque normaux. Et je trouvais assez mignon de voir les efforts entrepris aussi bien par Hana que par Takane, leurs intentions l’un envers l’autre sont parfois touchantes. Bon, c’est vrai je l’avoue, je suis vite ému surtout à la vue d’une telle relation, à la fois déjantée et sérieuse, mais que voulez-vous c’est dans ma nature. Par contre j’ai du mal avec le fait de pouvoir se marier à l’âge de 16 ans (au Japon) alors que nous concernant il faut avoir 18 ans pour passer devant monsieur le maire. Question morale, ce n’est ni plus ni moins que du détournement de mineur, mais précisons que la série et originaire du Japon où cette pratique fait parti de leur culture et donc il n'y a rien d'anormal à cela.

« Un premier tome divertissant avec une romance haute en couleurs. L’opposition de caractères entre Hana et Takane bat son plein et l’humour affiché par Yuki Shiwasu est des plus appréciables. »
GeeKritique de Samy Joe


Titre : Takane & Hana Tome 1
Scénario et dessins : Yuki Shiwasu

Prix : 6.79€ (Commander chez Kazé)
Genres : 14+, Comédie, Sentimental, Vie scolaire

Voir la bande-annonce.
Lire les premières pages.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire