mardi 11 octobre 2016

[GeeKritique] Ma critique de Gate - Au-delà de la porte Tome 3

Le lieutenant Itami et ses hommes, épaulés par les FJA, ont mis un terme à l’assaut des bandits sur Italica. Alors que Yôji s’est fait arrêter et tabasser par Boses, fille du marquis de Palesti et soldat de Piña Co Lada, qui ne savait pas réellement qui il était, il s’est vu accueilli et soigné par leurs soins au palais. Mais le soir même quand des membres de sa patrouille sont venus pour le récupérer, Boses comptait user de son charme sur le lieutenant Itami afin de rattraper son erreur. Toutefois, cette dernière fut coupée dans son élan car la venue des membres de la patrouille du lieutenant Itami devaient l’escorter à Alnus pour faire son rapport à l’Assemblée Nationale. Se rendant compte de son statut militaire, Piña Co Lada exigea de les accompagner afin d’empêcher les FJA d’attaquer leur territoire dénonçant ainsi la violation de leur pacte. Une fois sur place, la princesse impériale Piña Co Lada rencontra le général Hazama avant de se retrouver plus tard face à la fameuse porte qui donnait accès au Japon où elle allait s’y rendre avec Itami. De l’autre côté, Rory et Tuka s’apprêtaient à rejoindre la troupe. C'est ainsi que prenait fin le second tome de Gate - Au-delà de la porte, découvrons donc ce qui attend le lieutenant Itami dans ce troisième tome, disponible aux éditions Ototo.


Après avoir franchi la porte, l’altesse Piña et Boses rencontrent la première secrétaire du premier ministre afin de négocier avec le Japon. De son côté, Itami, accompagné Lelei, Taku Luna et Rory, se rendait à l’Assemblée Nationale afin d’assister à une séance de questions/réponses au sujet de la situation actuelle au-delà de la porte, cet autre monde découvert il y a plusieurs mois. La situation commençait à chauffer à l’Assemblée quand Mme la Député posait à plusieurs reprises la même question à savoir si les FJA avait failli à leur devoir suite à la mort d’un quart des habitants. C’est alors qu’Itami évoquait la venue d’un dragon coriace et difficile à éliminer. Événement que Rory voyait d’un œil différent et elle ne mâcha pas ses mots face à Mme la Députée, indiquant que le Lieutenant Itami et ses hommes ont plutôt sauvé trois quarts des habitants.

Plus tard, alors que le lieutenant Itami se rendait à l’hôtel avec les personnes de l’autre monde, voilà qu’un incendie s’y déclare et Yôji n’a pas d’autre alternative que de se rendre chez son ex-femme pour y passer la nuit. Une fois le jour levé, comme tout geek qui se respecte, Yôji décide d’emmener tout le monde prendre du bon temps. Telle est sa devise : « Manger, dormir, prendre du bon temps… ». Le groupe va alors passer la journée à faire du shopping avant de finir au onsen pour une bonne dose de détente. Mais voilà, cette gente féminine venue de l’autre monde est la cible des soldats russes, américains et chinois qui feront tout pour les capturer…

(c)TAKUMI YANAI・SATORU SAO・AlphaPolis

Après un second tome qui prenait entièrement vie dans le monde parallèle, celui de l’Empire, ce troisième tome de Gate – Au-delà de la porte se passe au Japon, dans le monde contemporain. Ici, la trame principale est assez légère, on parle peu du conflit entre les deux mondes pour laisser place à un peu de divertissement. Le retour aux bercails du Lieutenant Itami ne passe pas inaperçu surtout lors de la rencontre avec l’Assemblée Nationale. Ici, le scénario de Takumi Yanai avance donc à petits pas concernant les conflits geo-politiques entre les nations et ceux des deux mondes. On nous évoque un conflit vite fait avec les États-Unis, la Russie et la Chine qui voient cette porte et cet autre monde d’un œil différent. Chacun veut y mettre son grain de sel mais à sa manière. D’ailleurs, une des scènes de ce tome met ces trois nations en face à face avec Rory et l’affrontement qui en découle est assez violent. Comme évoqué, chaque pays souhaite capturer ses cinq personnes venues d’au-delà de la porte. J’ai bien aimé aussi la tournure que prennent les événements dans ce troisième tome où on sent qu’une chose inhabituel se trame entre les nations et qui risque de se développer au cours du prochain tome.

Ce tome nous propose un peu de tout avec de bonnes scènes d’actions, d’excellentes scènes d’humour et cerise sur le gâteau quelques scènes plutôt sexy aux filles dénudées et aux sous-entendus plus qu'explicites… Vive le fan service à gogo avec une scène qui part un peu en sucette au onsen, pour le plus plaisir des yeux me direz-vous. Quel otaku ne rêverait pas d’assister à une telle scène où les attouchements entre filles sont de mises ? En toute honnêteté, j’étais presque mort de rire de découvrir une telle situation entre elles. De même qu’une autre scène assez chaude nous est dévoilée entre le lieutenant Itami et Rory où la température monte d’un cran pour cet otaku auto-proclamé. L’humour retranscrit ici est assez bien mis en scène, d’autant plus qu’une seconde scène entre ces deux même personnes se produit mais cette fois Rory a été blessé par balle et Yôji découvre de ses propres yeux la guérison de cette demi-déesse. Le plus drôle à voir est surtout au niveau des positions qu’ils effectuent tous deux et qui sont assez ambiguës.

(c)TAKUMI YANAI・SATORU SAO・AlphaPolis

Comme évoqué, plusieurs mises en scène m’ont particulièrement plu et le côté humoristique, voire déjanté, y est pour beaucoup. La façon dont Satoru Sao a de dessiner ces situations est très agréable à voir, la précision est de mise et on le remarque quand on s'attarde notamment sur le regard de la gente féminine, les effets de surprise, la découverte du Japon contemporain et de tout ce qui les entourent. Elles sont stupéfaites, et cela est bien retranscrit. Le reste n'est pas laissé pour compte, loin de là, car même en ville les traits sont précis et le décor bien détaillé. La scène de l'affrontement entre Rory et les soldats affiche certains détails bien percutants, et je trouve la violence bien amenée. Il faut dire qu'on sort presque d'une scène un peu ecchi juste avant de passer à une phase d'action bien rythmée aux traits assez sombres. J'apprécie toujours autant le travail de Satoru Sao qui sait me captiver sans oublier de me faire rire. Là, je prends l’exemple des diverses scènes avec l’ex-femme de Yôji où elle est totalement bourrée.

Avec un retour dans le monde des humains, ce troisième tome de Gate – Au-delà de la porte nous offre un très bon moment de détente après un retour bien plus bestial depuis l'autre monde. Ici, l'action cède davantage sa place aux plaisirs de la vie, parsemés toutefois d'actions par-ci par-là, mais à faible dose. Ce tome ravira cependant son lecteur de par son originalité et où l'humour montre aussi son importance pour le bien être des personnes de l'autre monde. Quant au scénario, il tend à se développer doucement et des suspicions commencent à se laisser entendre. Le tome 4 semble annoncer des péripéties intéressantes.

« Place aux plaisirs de la vie, shopping, source d'eau chaude, un peu de nudité, beaucoup d'humour et un zeste de violence. »
GeeKritique de Samy Joe


Gate – Au-delà de la porte Tome 3
Auteurs : Yanai Takumi (scénario) et Sao Satoru (dessins)

Collection : Seinen
Prix : 7.99€
Date de sortie du T.3 : 8 septembre 2016

Lire les premières pages du tome 1, visionner le trailer.
Lire la critique du tome 4tome 5, tome 6 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire