lundi 31 octobre 2016

[GeeKritique] Ma critique de Sk8r's Tome 1

Qu’on se le dise, les sports extrêmes ne sont pas les thèmes les plus souvent abordés en mangas contrairement au football, tennis, boxe ou encore volley-ball. Et je trouve que cela est fort dommage après avoir découvert la série Sk8r’s qui aborde l’univers du skate de rue. Cette série est actuellement en cours de publication au Japon et compte, au moment de rédiger ces lignes, 3 tomes avec une sortie plutôt bien espacée entre chaque tome. Il faut savoir que Sk8r’s est publié au Japon depuis 2014, autant dire que l’auteur Hajime Tojitsuki prend son temps. Quoi qu’il en soit, c’est avec plaisir que je vous partage avec vous mon avis sur le premier tome de Sk8r’s, disponible aux éditions Kana.


Un jeune garçon de 10 ans qui ne s’intéresse presque à rien rêve toutefois de prendre son envol... Un envol qui lui permettrait d'échapper quelques instants à sa mère et sœur aînée. Son nom : Akio. Il s'avère qu'un beau jour, alors qu'il était sur le chemin de l'école, Akio croise la route d'un gars qui semblait voler. Akio s'arrête sur la première apparence de cet homme, la dégaine de ce dernier ne lui dit vraiment rien qui vaille. Cependant, ces deux-là étaient fait pour se croiser à nouveau et Akio prend son courage à deux mains et discute avec le jeune Skater. De fil en aiguille, Akio appelle ce jeune homme "prof". Ce skateur professionnel apprend alors à Akio certaines choses sur les figures et le skate en général avant de lui annoncer son départ à l’étranger pour rejoindre les skateurs pros. Comme tout bon mentor qui se respecte, Prof va lui léguer, avant son départ, une paire de baskets et sa planche de skate, histoire qu’Akio puisse bien entamer sa nouvelle destinée faite de liberté.

6 ans plus tard, Akio est alors âgé de 16 ans et c’est seul qu’il s'est entraîné pendant  5 bonnes années à maîtriser ainsi qu’à perfectionner tricks et autres techniques. Mais le souci est qu'il se cache toujours de sa mère et de sa sœur. Un beau jour, son ami décide de le pousser un peu en faisant des vidéos où il dévoile ses talents de skateur. Cette discipline semble alors ne plus avoir de secret pour lui, le voilà maître dans l’art du skate de rue…

J’étais vraiment très curieux à l'annonce de Kana sur l'acquisition de cette série qui porte sur un domaine que je connais peu, la pratique du skateboard. C'est un sport comme un autre certes, mais dont on parle peu. Cette pratique est plutôt considéré comme un sport extrême au vue des diverses prises de risques encourues en réalisant des figures en pleine rue ou dans un parcours d'entraînement. En route franchises, Sk8r's m’a vraiment bluffé tant le réalisme est poussé dans certaines scènes skate aux pieds. Le design affiche ici est vraiment très agréable à l’œil, non agressif, avec une mise en avant des tricks bien amenée par son auteur Hajime Tojitsuki . J'aime beaucoup ce que l'auteur nous présente ici, tant au niveau graphique que scénaristique. On se laisse emporter par l'histoire, ou un jeune garçon apprend de lui même et évolue grâce à ce qu'il a appris par ses propres moyens. Akio persévère et cela porte ses fruits.

SK8R'S © 2014 Hajime TOJITSUKI/SHOGAKUKAN

Je suis vraiment saisi par le chara-design qui, bien que notre jeune garçon ne dégage pas forcément un grand charisme, nous offre à côté un univers vraiment approfondi. Les décors sont bien présents, surtout sur les plans de tricks et autres sauts en tout genre. Le coup de crayon est d’une finesse très soigné, léger et nous plonge au cœur de l'action avec des mouvements entrepris très fluides. Je trouve que Sk8r's semble être assez réaliste en terme d'histoire contée avec certains personnages dont l'allure est digne d’un skateur. L’intrigue évolue d’une manière constante, Akio se fait des amis, montre sa passion et son talent et élargit son cercle d’amis en côtoyant d'autres skateurs.

Me concernant, j’ai joué à certains jeux vidéo issus de la licence Tony Hawk et je me demandais ce que pouvait bien valoir un manga sur cet univers et j’ai été servi par une lecture des plus plaisantes. D’ailleurs, j’ai apprécié certains passages dont celui où Akio découvre des vidéos de skate et celui où Akio défend son ami Fukusuke lorsqu’un adolescent vient à leur rencontre et lui demande son skate. Akio accepte le défi qui lui est lancé, histoire de fermer le clapet à celui qui l’a défié. Le premier de ces passages est assez drôles et le second bien plus sérieux.



Avec Sk8r’s, Hajime Tojitsuki nous offre de quoi découvrir les facettes du skate, un sport peu mis en avant chez nous en manga, contrairement au tennis ou au football pour ne citer que ceux-là. Ce premier tome pose clairement les bases et s'attarde principalement sur les techniques et la maîtrise du skate avec une bonne mise en avant d’Akio et de son caractère qui évolue depuis la première rencontre avec Prof. En plus d’une histoire appréciable, l'auteur nous gratifie de belles vignettes bien dynamiques, avec d'autres doubles pages que je trouve vraiment maîtrisées. D’un point de vue esthétique, c’est vraiment très fluide, on ressent la glisse et autres mouvements des personnages, c'est vraiment du tout bon et au niveau de l'histoire ça l'est tout autant. Le plaisir de découvrir Sk8r’s fut total !

« Sk8r’s nous plonge tout en finesse et avec aisance dans l’univers du skateboard, un sport dont on parle peu et c’est fort dommage quand on voit la qualité de cette œuvre dont Hajime Tojitsuki en est l’auteur. »

GeeKritique de Samy Joe

Titre : Sk8r's Tome 1

SCENARIO : Hajime Tojitsuki
DESSIN : Hajime Tojitsuki

Prix : 7.45€ (Commander chez Kana)
Nombre de pages : 208

Lire les premières pages du tome 1.

Lire la critique du tome 2, tome 3 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire