jeudi 24 novembre 2016

[GeeKritique] Ma critique de Blood Blockade Battlefront Tome 4

Leo se frottait à des malfrats, Zapp était en charge de retrouver un chat perdu, Steven tenait une réception dans son appartement, puis Leo a de nouveau cherché des noises aux précédents malfrats qui l’ont dépouillé. Ce n’était sans compter sur Chain qui régla le compte au boss de ce groupe à coup d’ingurgitation de boissons avant que tout puisse presque rentrer dans l’ordre à Hellsalem’s Lot. Mais voilà, Aligura semait le chaos en ville en direction de Pandorum Asylum à la recherche de son cher et tendre Dog Hummer. Ses plans se sont alors vu contrecarrés par des membres de Libra justement accompagnés de Dog Hummer lui-même, qui rappelons-le n’est autre que l’hôte de Deldro Brody. Après plusieurs face à face avec cette Reine Monomaniaque, qui au passage détenait Leo prisonnier, K.K., Zapp avec son doigt dans le nez, Klaus, bref tous s’unirent pour la phase finale de leur duel usant du duo Hummer/Brody pour mettre un terme aux agissements de Aligura. Par la même occasion, Chain sauvait Leo une fois le camion destructeur démoli de mille éclats. Quant à Dog Hummer, il retournait en prison, à Pandorum Asylum. Tel était le quotidien des membres de Libra dans le précédent tome de Blood Blockade Battlefront, découvrons donc leurs nouvelles péripéties dans ce quatrième tome, disponible aux éditions Kazé.


Après moult tentatives, Zapp ne parvient toujours pas à mettre KO son boss, Klaus. Force de persuasion, il laisse place à la stratégie plutôt qu'à l'action mais en vain. Un beau jour, voilà que Zapp vient à contacter Klaus pour lui annoncer qu'il est sur le point de se faire buter. Ni une ni deux, Klaus fonce pour le secourir et pour cela il demande à Leo de l’accompagner. Tous deux arrivent à l'Eden, un endroit où se déroulent des combats à mort entre toutes races et au style de combat libre. Après quelques pas à l'intérieur, Klaus est mis à l'honneur devant une foule hystérique et il apprend qu'il va devoir user de ses poings dans des combats à mains nues s'il souhaite revoir son ami Zapp vivant.

Klaus, étant dévoué par-dessus tout aux membres de son équipe, compte bien user de sa force pour récupérer Zapp coûte que coûte. Les combats à mort s'enchaînent alors pour Klaus Reinherz. Le quotidien des membres de Libra reprend de plus belle...

Ce troisième tome propose 3 chapitres bien distincts et je ne vous cache pas que ma préférence va pour le premier de ce tome, bien que le deuxième nous offre du contenu nouveau au sujet d’un autre personnage. Le dynamisme est à son comble, ça fight à fond et j'ai kiffé les différentes gestuelles affichées par Klaus, en combat et après une victoire. Toujours très stylé, très charismatique, Klaus défonce tout d'une force surhumaine et avec plaisance qui plus est. Les combats sont vraiment très rythmés, bien mis en scène avec des adversaires en tout genre. Le face à face avec le gérant de ce club clandestin est tout bonnement jouissif, on assiste à une déferlante de coups. C'est furieux à souhait et la bonne découpe de ces scènes ajoute un meilleur angle de vision sur l'action en question. Petit aparté en comparaison avec le même passage dans la version animée (dont ma chronique est disponible via ce lien) qui est aussi appréciable à lire ici, certes l’animation envoie du lourd à l’écran mais la version papier est de très bonne facture elle aussi.

© 2015 Yasuhiro Nightow / Shueisha, Blood Blockade Battlefront Project

Que de subtilité de la part de Zapp pour effacer sa dette lors de ce premier chapitre. Il était prêt à mettre en danger la vie de son patron. Mais il faisait aussi preuve de bon sens car il n'avait aucun doute sur le fait de Klaus dégommerait tout sur son passage. La force de Klaus n'est pas à refaire, elle n'a pas lieu d'être remise en cause, la victoire était assurée et ça Zapp le savait bien. J'ai apprécié la tournure des d'événement chez Zapp car il ne baisse pas les bras et garde toujours en tête l'objectif qu'il s'était au préalable fixé, ici pour exemple c'est de trucider Klaus et malgré que ce dernier lui ait sauvé les miches il décide de réitérer son attaque.

Le reste du tome suit le cours de journées ordinaires au sein de Libra. Le second chapitre s'attarde davantage sur Gilbert, le Majordome de Klaus et tourne beaucoup plus autour de l'humour que le premier chapitre. Le duo Leo/Zapp fait toujours autant d'étincelles, j'adore les tronches que tirent Zapp où les expressions faciales sont tournées à l'extrême dans la dérision. Tout comme le moment où Zapp à l'os de l'avant-bras cassé, cette tête qu'il fait m'a bien fait rire. Mais au cours de ce chapitre on découvre diverses facettes de la fonction de Gilbert. Il n'est pas un simple et banal majordome, au contraire. J'ai apprécié que l'auteur s'attarde davantage sur ce personnage même si je le trouve moins imposant que les autres membres de Libra. Mais ça c’était avant la lecture de ce chapitre, car Gilbert s'est ici montré plus en détails au niveau de son caractère, de son attitude tout en dévoilant son savoir-faire et ses diverses connaissances intellectuelles. Yasuhiro Nightow fait preuve de diversité en se penchant plus profondément sur un personnage qui à la base ne paie pas de mine, surtout au vue de sa corpulence maigrichonne.

© 2015 Yasuhiro Nightow / Shueisha, Blood Blockade Battlefront Project

Ce tome 4 dépote un max ! On assiste à des combats bien orchestrés, à une course poursuite déjantée, c’est drôle et personnellement j'adhère toujours autant. À force de lire Blood Blockade Battlefront, je trouve que le style graphique colle parfaitement avec l'ambiance qui en émane. D'ailleurs, on s’en rend compte une fois encore avec le troisième et dernier chapitre totalement barje. Comme d’accoutumé, l’auteur nous offre une petite postface, par contre je trouve dommage d’avoir mis Steven à l'honneur sur la couverture de ce quatrième tome alors qu'il ne fait ici aucun acte de présence. Outre ce petit point, d’ordre secondaire je vous l’accorde, ce tome jouit d’un bordel monstre à Hellsalem’s Lot surtout sur la deuxième partie du chapitre centrée sur Gilbert. Sur ce, je reste dans l’attente du cinquième tome avec un grand engouement.

« Klaus pète le feu et fait preuve d’une force phénoménale. Leo et Zapp sont toujours aussi tordants et Gilbert le Majordome est à l’honneur nous offrant ici davantage d’informations sur sa personne ! »
GeeKritique de Samy Joe

Blood Blockade Battlefront Tome 4
de : Yasuhiro Nighthow

Prix : 8.29€ (Le commander chez Kazé)
Genre : Aventure, Fantastique, Action

Lire les premières pages du tome 1.

Voir la bande-annonce du manga.

Lire la critique du tome 5, tome 6 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire