vendredi 17 février 2017

[GeeKritique] Ma critique de Capitaine Albator Dimension Voyage Tome 3

Daiba rejoignait l’équipage de l’Arcadia afin de se préparer aux futurs combats face aux Sylvidres. Mais avant d’occuper un certain poste au sein de l’équipage, Albator décidait de le mettre à l’épreuve lui demandant de l’accompagner afin de récupérer une épave Sylvidre. Cette mission ne fut pas de tout repos car l’épave en question n’en était pas une, Albator envoyait alors Daiba en combat réel face à une Sylvidre afin de tester sa rapidité d’action. Une fois cette mission achevée, Daiba devenait membre à part entière de l’Arcadia. Mais voilà qu’une fois l’épave récupérée, il s’avère que la combattante Sylvidre était toujours vivante et faite prisonnière. Daiba découvrit alors le véritable visage d’une Sylvidre, ce peuple qui a assassiné son père. De son côté, Sylvidra nomme Jojibel commandant de l’unité spéciale en charge de ramener la tête d’Albator. Les deux camps se préparent alors à une lutte sans merci. D’un autre côté, Kirita, le vice-commandant de Gaïa, entrait en communication avec le commandant Tôdô qui a quitté la planète mère. Ce dernier mise beaucoup sur l’aide d’Albator pour défendre la planète bleue, décision qui déplaît à Kirita considérant Albator comme un traître. Ayant reçu une image anormale de la Terre, Albator décide de s’y rendre. Les Sylvidres seraient-elles à l’origine de cette cassure terrestre ? Direction : Les Bermudes ! Tel est le voyage auquel nous assistions dans le second tome de Capitaine Albator – Dimension Voyage. Découvrons donc la suite de leurs aventures au travers de cette critique du troisième tome, disponible aux éditions Kana.


Albator et Tadashi Daiba font cap vers la Terre et plus précisément vers les Bermudes faisant une petite escale après avoir découvert une pyramide sous-marine. Tous deux s’y rendent et finissent par découvrir la présence d’une Sylvidre, cette dernière reposant dans un tombeau. Alors que Daiba souhaite l’embarquer pour lui faire subir quelques analyseq, Albator n’est pas du même avis et respecte la défunte et le combat passé de cette Sylvidre, la laissant alors reposer en paix.

Plus tard, Albator est pris en chasse par la flotte Gaïa et le fameux Kirita avant de faire une nouvelle escale sur l’île de l’ombre de la mort…

Après un bon second tome où l’infime action laissait davantage place à un scénario très intense jouant sur la relation naissante entre Albator et Daiba, nous profitons ici d’un troisième tome très intéressant et ce dès le début où notre duo découvre notamment une Sylvidre lors de l’exploration d’une pyramide sous-marine. C’est à ce même moment qu’Albator m’a surpris par sa réaction face à cette ennemie. À la vue de cette Sylvidre, Albator aurait pu faire un tout autre choix mais sa décision est toute à son honneur. Une certaine part de sa nature est ici dévoilée et il fait alors part de ses convictions à Daiba. S’en suit ensuite une rencontre avec la flotte Gaïa où Kirita qui vient chercher querelles à Albator alors que dans le fond tous deux ont le même but, celui de défendre la Terre. Au lieu de trouver là un allié, Albator se retrouve à faire face à un boulet qui ne veut rien entendre, le considérant comme un véritable hors-la-loi.

L’action est bien plus présente dans ce tome, sans pour autant prendre une grande envergure, on profite de très belles scènes et comme d’accoutumé le rendu graphique est vraiment des plus appréciés. Je prends grand plaisir à poursuivre cette série tout en profitant d’un scénario riche, intriguant et qui plus est emmené par des dessins de grande qualité. C’est très beau et je m’en régale. Tout comme j’apprécie voir Albator en pleine action, opter pour tel ou tel choix qui démontre bien que ce corsaire a bien le cœur sur la main, ce qui lui ajoute d’autant plus de charisme je trouve. Il cherche toujours à faire ce qu’il y a de mieux dans chaque situation, peu importe ce qu’on viendrait ensuite à penser de lui. Il agit pour ses convictions.



Dans ce troisième tome, Albator fait direction vers l’île de l’ombre de la mort, là où leur base a été établie. Toutefois, Daiba ne sait pas trop ce qui s’y trouve, pour le moment. Lors de cette petite escale, Albator évoque un certain personnage qui lui est cher et non des moindres et j’ai aimé savoir de qui il s’agissait. Je ne m’y attendais pas, ce fut donc une belle surprise. Comme évoqué donc, ce tome fait donc avancer l’histoire sans pour autant proposer une tonne d’action. L’intrigue avance à bon rythme, les choses se sont déjà bien placées et il semblerait que du mouvement se prépare ! L’affrontement entre Albator et les Sylvidres ne tient plus qu’à un fil. La guerre est donc sur le point d’éclater et nul doute que ce face à face sera de rigueur dans le prochain tome, du moins je l’espère. Mais au vue des dernières pages tout porte à croire que le lecteur ne devrait pas être déçu et qu’Albator risque de montrer de quel bois il se chauffe quand on le prend pour cible.

« Un très bon troisième tome où Albator fait preuve de grand cœur. Une bataille imminente risque de faire rage et il semble que le capitaine de l’Arcadia et son équipage soient fins prêts pour y prendre part. »

GeeKritique de Samy Joe


Capitaine Albator Dimension Voyage Tome 3

Scénario : Hidenori Yamaji
Dessin : Kouiti Shimaboshi

Prix : 7.45€ (Le commander chez Kana)
Genre : Aventure, Science-Fiction

Lire la critique du tome 4 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire