jeudi 2 février 2017

[GeeKritique] Ma critique de Psycho-Pass – Inspecteur Shinya Kôgami Tome 2

Après avoir trouvé l’endroit où se cachait Kurai, le tueur présumé, l’inspecteur Shinya Kôgami et ses exécuteurs ont réussi à lui mettre le grappin dessus apprenant certes qu’il mangeait bien le foie des victimes mais qu’il n’était pas à l’origine de la mort des patients. Kôgami perdant légèrement patience le provoquait un tant soit peu après avoir appris l’existence d’un chrono ADN permettant à Kurai de connaître le moment de la mort de la victime. Le fait est que nombreuses sont les personnes à avoir subi une transplantation aussi bien à l’hôpital où leur enquête a débuté mais aussi dans tout le Japon. Cette investigation semble avoir pris une tournure bien plus importante que Kôgami ne l’aurait pensé. C’est ainsi que prenait fin le premier tome de Psycho-Pass – Inspecteur Shinya Kôgami, poursuivons donc l’enquête menée par Kôgami est ses exécuteurs avec ce deuxième tome, disponible aux éditions Kana.


Résumé de l’éditeur :
Kôgami et ses exécuteurs ont capturé Kurai, le tueur présumé, mais ils découvrent que ce n’est pas lui le véritable criminel. L’équipe de la troisième unité comprend que la clé de cette affaire se trouve dans la zone spéciale des soins, mais que s’y cache-t-il ?

L’inspecteur Kôgami se pose bon nombre de questions aussi bien sur l’affaire en cours que sur son poste d’inspecteur. Il écope de quelques conseils de la part de Masaoka lorsqu’ils sont tous deux en repérage d’un lieu puis une fois de retour au poste une autre question se soulève concernant un dossier clos par l’inspecteur Ginoza de la première unité. Cette affaire concerne celle de la fleur rouge. S’en suit une conversation entre Kôgami et Ginoza qui au cours d’un repas s’échangent certains mots au sujet de la fleur rouge. L’inspecteur Kôgami s’intéresse ici de près aux hologrammes et leurs fonctionnements mais leur discussion est interrompu, Kôgami doit retrouver son unité pour une autre affaire, celle de la mort de Takeo Shiki, le fondateur du groupe Shiki.

© 2014 NATSUO SAI / MIDORI GOTO © PSYCHO-PASS Production Commitee By MAG GARDEN Corporation, Tokyo.

Le scénario s’attarde davantage sur l’affaire du « goupe Shiki » avant d’évoquer de nouveau le cas précédent de Kurai, cet enfant né sans état civil puis de fil en aiguille il est question d’un « organe maudit ». L’inspecteur Kôgami fait tout pour obtenir des réponses et ne se laisse pas abattre ni influencer. Il finit par découvrir certains renseignements au sujet de cet organe maudit transplanté de personne en personne. Il semble que notre inspecteur ne soit pas au bout de ses surprises car la suite des événements n’est pas de tout repos.

Dans ce second tome, on découvre également une autre unité ainsi que les membres qui la compose. C’est cette même unité dont l’inspecteur Ginoza a clôturé l’affaire de la fleur rouge. Toutefois, les membres de cette unité ne sont pas plus que ça mis à l’honneur laissant l’intrigue se focaliser sur l’inspecteur Kôgami et certains des exécuteurs qui ont toujours autant d'allure. J’insiste sur le fait que j’apprécie énormément le chara-design des personnages fort proche de celui de la version animée. Très sobre avec leurs costards mais vraiment très stylés.



Pour ma part j’ai trouvé ce tome un peu moins dynamique que le premier, l’intrigue perd un peu en intensité. Non pas que le tome soit mauvais, il est au contraire intéressant, mais ça manque de pep’s. On écope de nombreux échanges entre personnages et du coup l’action est mise de côté. Ce tome semble se terminer sur une affaire bouclée afin que nos enquêteurs puissent passer à autre chose mais reste à savoir si tout s’est déroulé comme ils le pensaient…

« L’action est ici mise de côté au détriment d’une enquête qui s’avère être un peu plate. Toutefois, elle n’en demeure pas moins intéressante à sa manière mettant en avant l’organe transplanté de corps à corps qu’on appelle l’organe maudit. »
GeeKritique de Samy Joe

Psycho-Pass – Inspecteur Shinya Kôgami Tome 1
Dessin : SAI Natsuo
Scénario : GOTÔ Midori

Date de sortie : 2 décembre 2016

Format : 127 * 180
Nombre de pages : 178

Lire la critique du tome 3 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire