jeudi 16 mars 2017

[GeeKritique] Ma critique de Lockdown Tome 1 et Tome 2

Toujours partant pour découvrir un bon thriller et ici c'est Ki-oon qui nous offre une nouvelle série mettant en avant des terroristes qui prennent en otage tout un lycéen. Lockdown est un huis-clos assez violent, aussi bien physiquement que psychologiquement, qui cartonne au Japon et qui compte déjà non moins d’un million de tomes vendus. Je vous invite donc à découvrir mon avis sur les deux premiers tomes sortis simultanément le 9 février dernier aux éditions Ki-oon.




Synopsis de l’éditeur (Tome 1) :
Un combat sans merci éclate dans un laboratoire gardé par l’armée… Sous une pluie de balles, les assaillants s’enfuient tant bien que mal avec un échantillon d’une arme biologique ultra-secrète ! Pendant ce temps, c’est le début d’une journée comme les autres pour les élèves de la classe de 1re A du lycée Kaishin… jusqu’à ce que le groupe de voleurs en cavale débarque dans l’établissement ! Ils se barricadent à l’intérieur, prenant professeurs et élèves en otage. Qui sont ces terroristes armés jusqu’aux dents ? Pour quelle cause se battent-ils ? Mystère… 
Leur leader, une jeune femme appelée Hozuki, arrive gravement blessée à l’infirmerie. C’est son bras droit, un soldat masqué, qui prend les rênes des opérations. Son message est clair : s’opposer à ses ordres signifie la mort ! Mais les terroristes sont joueurs et, plutôt que de fusiller les rebelles, ils préfèrent manipuler leurs victimes pour les monter les unes contre les autres et ainsi mieux les asservir… La situation dérape quand Hozuki décide de faire usage de l’arme biologique dérobée : le virus se répand, sans espoir de traitement ! Même pour des soldats entraînés, la situation échappe à tout contrôle…

Alors que tout démarre par une journée presque traditionnelle au bahut, nos jeunes lycéens ne se doutent pas du tout que leur quotidien va être totalement chamboulé. Et pour cause, une bande de terroristes va prendre d’assaut le lycée pour la simple et première bonne raison que Hozuki, leur chef d’équipe, est blessée et a urgemment besoin de soins médicaux. Sans leur demander leur avis, les terroristes prennent alors possession des lieux et tiennent en otage un grand nombre de lycéens et autres professeurs. Une chose en amenant une autre, Hozuki, équipée d’une arme biologique précédemment volée, décide de s’en servir. Mais la situation tourne au vinaigre, les lycéens ne sont pas les seuls à en pâtir, les terroristes souffrent eux aussi de cette nouvelle situation.

Histoire de mieux lancer cette série, comme ce fut le cas notamment pour My Hero Academia ou encore Les Fleurs du mal, Ki-oon offre à ses lecteurs la possibilité de démarrer Lockdown sur les chapeaux de roue en profitant de la sortie simultanée des deux premiers tomes. Et me concernant c’est tant mieux car bien que le premier tome pose les bases nécessaires en s’attardant sur les personnages principaux, leurs tempéraments et relations entre chacun, l’intrigue quant à elle se dévoile davantage dans le second tome, après que le virus se soit répandu en fin de premier tome.

© Nykken, Michio Yazu 2014 / Futabasha Publishers Ltd.

L’action est ici bien menée, Lockdown démarre donc assez fort avec une intrigue focalisée sur des terroristes certes, mais qui tourne surtout autour d’un virus assez particulier causant des effets plutôt dévastateurs sur autrui. Les effets sont assez impressionnants d’ailleurs. Mais bon, je pense déjà vous en avoir trop dit à ce sujet, je vous laisse le soin d’en apprendre davantage sur ce point lors de votre éventuelle lecture.

Issue du roman de l'écrivain Michio Yazu, Lockdown met en avant plusieurs personnages, certains ont de l’allure, d’autres un peu moins, d’autres encore font preuve d’une forte personnalité. Certains autres par contre sont des têtes à claques. La façon d’agir ou de se comporter de ces derniers concernés vous énervera peut-être mais fort heureusement d’autres personnages font preuve de charisme, la diversité est de mise et j’aime ça. Et cela est valable aussi bien pour les lycéens que les terroristes. D’ailleurs, j’avoue avoir un penchant pour le caractère bien affirmé et totalement barge de Hozuki. Le dessinateur Nykken ne manque pas de la mettre en avant et de lui afficher un regard bien tendancieux, sadique même. Cette dernière n’hésite pas non plus à dévoiler une certaine anatomie de son corps. Bien que cette forme de nudité soit limitée dans Lockdown, la violence qu’elle soit physique ou émotionnelle marque sa présence. La série n’est donc pas à mettre entre toutes les mains.

Le scénario de Michio Yazu est très intense et assez intriguant. L’action est bien ficelée et la tournure que prennent les événements ne manque pas d’attirer mon attention. De son côté, Nikkei nous offre un dessin très propre, avec une découpe classiques de vignettes mais qui ne manque pas de dynamisme en s’affichant sur des pleines pages. C’est d’ailleurs à ces moments que la violence fait davantage de ravages. Comme je l’évoquais, le premier tome nous offre les bases premières de l’intrigue qui tendent à se développer dans le second tome qui amène le lecteur face au phénomène de propagation du virus. Une propagation d’ailleurs qui me fait penser à une certaine série de Zombies. J’en ai trop dit ? Désolé… Mais croyez-moi, vous avez encore bien d’autres choses à découvrir et cela vaut le coup de voir la tournure que prennent ces événements.



Le second tome met aussi en avant les jeunes lycéens qui souhaitent se prendre en main mettant en place une sorte de rébellion. L’affrontement entre lycéens et terroristes semble se mettre en place et laisse présager une bataille de grande envergure dans le prochain tome. À moins que les auteurs en décident autrement pour nous offrir un spectacle encore plus grand.

Vous avez dû vous en rendre compte, j’ai assez bien apprécié cette nouvelle série disponible aux éditions Ki-oon dont la qualité d'édition est toujours appréciable. Bien entendu, j'attend le prochain tome de cette prise d’otages haletante avec hâte !

« Dans Lockdown, le lecteur prend plaisir à suivre le dénouement de cette prise d’otages qui prend une tournure inattendue. Intense et violent à la fois, ce huis-clos nous offre une bonne dose d’adrénaline. Une franche réussite ! »
GeeKritique de Samy Joe

Titre : Lockdown vol. 1 et vol.2
Auteurs : Nykken / Michio YAZU

Parution : 09-02-2017
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 196

Prix de vente : 7,65 €
Tomes parus en VO : 6 (série en cours)



Résumé du tome 2 :
Lorsque la vénéneuse Hozuki ordonne à Akimasa, un des première A, de désigner un élève à abattre, l’adolescent refuse de se laisser manipuler… et son choix se porte sur Daichi, mort un peu plus tôt à cause d’une balle perdue !

Mais le cadavre ne reste pas immobile bien longtemps : après l’intervention de la chef des terroristes, il se jette sur Sota pour le mordre à la gorge. Le jeune homme se retrouve alors vite tiraillé par une faim insatiable, et seul le courage de son ami Junji l’empêche de commettre l’irréparable…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire