vendredi 31 mars 2017

[GeeKritique] Ma critique de Riku-Do Tome 2

Riku, jeune garçon qui a vécu dans la misère auprès de son père, s’est retrouvé un beau jour à boxer le cadavre de ce dernier. Seul, il souhaitait alors vivre aux côtés de sa mère mais la situation n’en était pas meilleure, celle-ci était totalement dépendante d’un dealer très brutal. Ne pouvant vivre dans de telles conditions à son âge, Riku décida de se prendre en main afin de s’offrir un meilleur avenir. Il demanda alors à Kyôsuke Tokorozawa, ancien champion de boxe devenu dorénavant Yakuza, de lui prêter main forte et de devenir son coach. Mais l’ex-champion ne pouvait satisfaire sa demande. Toutefois, Kyôsuke emmena Riku à la salle de boxe BABA pour rencontrer celui qui au préalable a fait de lui un champion, M. Shinji Baba. Là-bas, Riku était entre de bonnes mains et après plusieurs années passées en compagnie de son entraîneur, le voilà enfin boxeur professionnel. Son rêve était alors en partie accompli. Riku s’apprêtait à vivre son premier match officiel. Sa carrière pouvait alors commencer… Ce premier tome de Riku-Do m’avait complètement séduit, chamboulé tant les dessins et le scénario étaient puissants, intenses et remplis d’émotions. Voyons donc ce qu’il advient de notre jeune Riku dans ce second tome disponible aux éditions Kazé.


Résumé de l’éditeur :
Riku, désormais boxeur professionnel, s’apprête à livrer le premier combat officiel de sa carrière. De l’autre côté du ring se tient Kikuchi, un ancien poids welter qui souhaite rendre fier son fils venu l’encourager. Mais face à cet amour filial qui lui a cruellement fait défaut, difficile de garder son sang-froid ! D’autant que ce n’est pas un seul adversaire qu’il doit affronter, mais bien une famille…

J'enchaîne page sur page et continue d'en prendre plein les mirettes. Ce second tome démarre d'emblée sur de l'action pure et dure où l'on accompagne Riku en plein entraînement. Et le moins que l'on constate c'est que Baba, son entraîneur, ne fait pas dans la dentelle. C'est une déferlante de coups qui surgissent et Riku se doit d'être prêt pour son premier match. Le jour de la pesée arrive enfin, les deux rivaux se rencontrent alors dans un premier temps avant de faire pleuvoir les coups dès le lendemain dans un match tendu, hyper dynamique et assez violent. On ressent les coups portés aux visages ou sur le corps de l'autre boxeur et on constate que les coups affligés par Riku sont d'une force sans égale. On sent qu'il veut mettre KO son adversaire, et même vouloir aller au-delà du simple KO. Si vous verriez les traits de crayons présents pour marquer la vitesse et la vivacité des personnages lors du premier combat vous en seriez impressionné et de ce fait subjugué par cette maîtrise. Par contre, j'émettrai un léger reproche sur certains plans où je trouve que les personnages ont un trop long cou. C’est peut-être futile de s’attarder sur ce point car ce n'est pas démesuré certes mais je tenais tout de même à le préciser. Cela m'a tout de même sauté aux yeux notamment lors de la pesée avant le match car le reste des dessins est bien plus approfondi.

RIKUDOU © 2014 by Toshimitsu Matsubara/SHUEISHA Inc.

Le scénario nous plonge ici dans le premier combat de Riku certes mais on le voit aussi au lycée et souvent en compagnie de son amie Naeshiro et ce n’est pas plus mal de la voir davantage présente. Ce second tome marque aussi la rencontre avec un autre boxeur du nom de Kaede. D’ailleurs, tous deux vont s'entraîner ensemble de manière amicale et ici aussi, le combat ne manque pas de punch ni de violence, où la présence de sang se fait sentir afin de ponctuer la violence des coups portés. S'en suivent ensuite d'autres péripéties dont une en particulier où Naeshiro tombe nez à nez avec Kyôsuke en train de démolir un gars dans la rue à mains nues. Une fois de plus la violence est ici de mise et on ne peut que préciser le fait que ce genre de scénario et de dessins violents sont un plus dans Riku-Do. Cela amplifie avec intensité le vécu de notre héros et son histoire. Ce qu’il y a d’intéressant aussi dans ce second tome c’est de voir que l’intrigue ne porte pas que sur Riku laissant aussi d’autres personnages comme Naeshiro à l’honneur qui montre de l’intérêt pour ce sport, ou encore Kyosuke que je trouve très stylé. On ne peut pas dire que ce yakuza ne dégage aucun charisme, au contraire.

Je trouve que ce second tome de Riku-Do tombe moins dans l'émotionnel que le premier pour tirer davantage vers l'action et la découverte de soi, de son objectif et de son désir à vouloir frapper du poing pour survivre. Et là, Riku ne voit pas la finalité du premier combat du même œil que son coach, le jeune boxeur nous l'explique notamment lors de la vente de billets qu'il est censé effectuer afin d'écoper d'une meilleure prime en cas de victoire. C'est là que nous apprenons ce qui compte le plus pour Riku et ce n'est certainement pas l'argent mais un souhait qu'il avait déjà émis dans le premier tome. Riku ne vit dorénavant que pour la boxe et il compte bien ne pas s'arrêter là d’autant qu’il aura de quoi faire, le jeune Kaede souhaitant l’affronter dans un match officiel après s’être aperçu de sa force et de la rage de vaincre dont Riku faisait part sur le ring. Il est encore trop tôt pour deviner ce qu’il adviendra de cette relation mais cela laisse présager une rivalité très intéressante.

J’évoque à plusieurs reprises depuis le premier tome que Toshimitsu Matsubara nous offre un rendu graphique très percutant et détaillé avec de très belles doubles pages et autres scènes en pleine page, eh bien ça continue pour notre plus grand plaisir. Aussi, je tiens à faire un bref aparté au sujet de la couverture avant de ce second tome qui a été faite par Tsukano Hirotaka. Je la trouve vraiment très captivante avec une bonne gestion des couleurs, affichant le jeune Riku au regard déterminé prêt à en découdre aussi bien vêtu d’un gant qu’à main quasi nue.

RIKUDOU © 2014 by Toshimitsu Matsubara/SHUEISHA Inc.

Une fois de plus, Toshimitsu Matsubara nous offre là un très bon tome, avec une intrigue qui se développe davantage d’un point de vue professionnel pour Riku, sans oublier de passer un peu de temps aux côtés d’autres personnes. Riku s’investit corps et âme et son entraîneur Baba est là pour que cela se passe pour le mieux, bien qu’il pousse le jeune boxeur à ses limites. Riku fait ici la connaissance d’un autre boxeur qui aime le style de Riku. Deviendra-t-il son principal rival ? Il est encore trop tôt pour le dire mais nous ne manquerons sûrement pas d’en apprendre davantage à son sujet un peu plus tard. Peut-être même dans le tome suivant, qui sait…

« Ce second tome de Riku-Do joue moins sur les émotions privilégiant un scénario où l’entraînement est de rigueur pour des combats intenses et assez violents ! Toshimitsu Matsubara ne manque pas de nous offrir aussi une certaine joie au travers de dessins vifs et percutants ! »
GeeKritique de Samy Joe


Riku-Do - La rage au poings Tome 2
Auteur : Toshimitsu MATSUBARA

Genres : 16+, Drame, Sport
Prix : 8.29€ (le commander chez Kazé)

Lire les premières pages du Tome 2.
Voir le trailer.

Lire la critique du tome 3 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire