vendredi 17 mars 2017

[GeeKritique] Ma critique de Yo-kai Watch Tome 3 et Tome 4

Nathan, jeune écolier faisait la rencontre de Whisper, un Yo-kai Majordome, lors d’une balade en forêt. Cette créature surnaturelle lui offrait alors une Yo-kai Watch qui lui permettrait par la suite de voir les Yo-kai présents dans le monde des humains. Seule une personne équipée de cette Yo-kai Watch peut distinguer ces êtres et révéler leur nature. Nous avons suivi Nathan au travers de nombreuses péripéties et ne manquons pas une fois encore de le suivre avec plaisir. À ce stade Nathan est ami avec 15 Yo-kai sans oublier de s’être fait un premier rival ! Voyons donc ce qui attend Nathan, Whisper, Jibanyan et ses autres compagnons dans ces troisième et quatrième tomes de Yo-Kai Watch, disponibles aux éditions Kazé.


Résumés de l’éditeur :
Tome 3 : Nathan est un écolier comme les autres… mais depuis qu’il possède une Yo-kai Watch, il peut se lier d’amitié avec des Yo-kai et sa vie a pris un tournant pour le moins étrange. Dans cette nouvelle aventure, il va rencontrer des Yo-kai aussi surprenants que Toutouïe ou Cabotin. Parviendra-t-il à devenir ami avec eux ?
Tome 4 : Nathan Adams est un écolier comme il y en a tant d’autres… mais depuis qu’il a rencontré de drôles de créatures appelées “Yo-kai”, sa vie a pris un tournant pour le moins étrange ! Retrouvez dans ce quatrième volume le célèbre Robonyan, l’effroyable Gargaros, ainsi que d’autres personnages résolument loufoques dans des aventures toujours plus délirantes !

La grande particularité de la série est de voir Nathan Adams se présenter à chaque début de chapitre dans une situation des plus loufoques la plupart du temps. Telle est l’autre particularité de Yo-kai Watch, celle de découvrir des situations tordantes, totalement déjantées, voir même poussées à l’extrême comme la fin du chapitre 22 où un Yo-kai se retrouve nue, les fesses à l’air avec une légère vapeur émanant d’entre elles. Il semble que le quotidien de Nathan et de ses amis Yo-kai ne soit pas des plus banals et le lecteur sait apprécier les diverses mésaventures mises en avant dans ces troisième et quatrième tomes.

©LEVEL-5/YWP

La présentation de nouveaux Yo-kai suit son petit bonhomme de chemin et Nathan continue d’en voir de toutes couleurs. Son quotidien est des plus animés et le lecteur ne s’ennuie pas une seconde tant le déroulement des chapitres est bien ficelé. Je l’évoquais lors de la précédente chronique mais Nathan continue dans les tomes 3 et 4 de se présenter à chaque début de chapitre, au cas où on oublierait qui il est et de quoi est faite sa nouvelle vie. Toutefois, d’un point de vue plus jeune, cela est une chose appréciable car les présentations sont faites de sorte à mettre le lecteur de suite dans le bain, à savoir avec un humour déjanté.

Force d’avancer dans les chapitres, le nombre de Yo-kai rencontrés s’agrandit forcément. Je tenais à marquer mon intérêt sur Diamanyan, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Jibanyan mais il a la particularité d’avoir une enveloppe charnelle de diamant. Son apparence reflète le prestige ou presque mais niveau comportement on est à l’opposé. D'autres sont tout aussi intéressants à leurs manières mais je voulais juste mettre moi aussi en avant ce "clone" de Jibanyan d'ailleurs présent sur la jaquette du tome 4.

À la fin du troisième tome, Nathan est ami avec 21 Yo-kai et il passe à 26 à la fin du quatrième. Par contre, alors que dans le second tome Nathan se faisait un premier rival, il ne s’en est pas fait d’autres depuis. Ces troisième et quatrième tome offrent à Nathan Whisper et Jibanyan de nouvelles péripéties toujours aussi drôles, à la quête de nouveaux amis Yo-kai sans pour autant mettre le jeune garçon en rivalité avec d’autres personnages. Mais Yo-kai Watch c’est aussi l’apprentissage de « la vie » au travers de situations « réelles » comme par exemple le fait de ne jamais se fier aux apparences qui peuvent s’avérer trompeuses.

©LEVEL-5/YWP

Dans la même lignée que les deux précédents tomes, Nathan se fait donc un bon paquet de nouveaux amis Yo-kai et Noriyuki Konishi s’en sort toujours très bien côté histoire avec l’amitié et le soutien d’autrui mis en avant mais aussi côté dessins où l’humour et le dynamisme ne manquent pas de ponctuer le scénario. Les plus jeunes apprécieront sans aucun doute les aventures proposées dans les troisième et quatrième tomes tant la lecture est plaisante, souriante et agréable à l’œil. Une petite particularité est présente à la fin du tome 3 qui propose un chapitre spécial mettant en avant plusieurs Yo-kai au travers de courtes vignettes tenant sur une seule page. D’ailleurs, j’aime beaucoup celles de Padlou et Feulion. Ce dernier est d’ailleurs à l’honneur dans le tome 4 au travers d’un chapitre enflammé.

La suite des aventures de Nathan Adams, jeune collégien disposant de la Yo-kai Watch aux expressions de visages toujours poussées à la dérison, au prochain tome !

« On se marre toujours autant tant les Yo-kai peuvent faire peuvent de crétineries. La série Yo-kai Watch ne manque pas de mettre à l’honneur bon nombre de Yo-kai dont ici Diamanyan et son enveloppe charnelle resplendissante. Mais on a beau être scintillant, cela n’empêche pas d’avoir une attitude des plus folles. »
GeeKritique de Samy Joe

Yo-kai Watch Tome 3
de : Noriyuki Konishi et supervisé par : LEVEL-5

Prix : 6.79€ (Le commander chez Kazé)
Genre : Vie scolaire, Magie, Fantastique, Comédie, Aventure, Action
Public conseillé : 6+

Lire les premières pages du tome 3.
Voir le trailer.



Yo-kai Watch Tome 4
de : Noriyuki Konishi et supervisé par : LEVEL-5

Prix : 6.79€ (Le commander chez Kazé)
Genre : Vie scolaire, Magie, Fantastique, Comédie, Aventure, Action
Public conseillé : 6+

Lire les premières pages du tome 4.
Voir le trailer.

Lire la critique du tome 5 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire