jeudi 18 mai 2017

[TEST] NBA Playgrounds sur Nintendo Switch

Le basket vous plaît mais vous trouver que NBA 2K est un peu trop simulation pour vous, vous préféreriez un bon NBA JAM ou NBA Street. C’est aujourd’hui chose faite avec NBA Playgrounds. Développé par Saber Interactive, NBA Playgrounds est aujourd’hui disponible sur l’eShop Nintendo Switch. Le moment est venu de découvrir s’il est à la hauteur de ce que l’on attendait.


NBA Playgrounds vous propose de prendre part a des matchs en 2 contre 2 avec des stars de la NBA qui ont pour particularité d’avoir la grosse tête, en somme les joueurs sont en SD, corps standard et grosse tête histoire de bien mieux les reconnaître. Dès le lancement du jeu, vous découvrirez un menu assez simple avec très peu de modes de jeu. Un mode Exhibition vous permettra de vous frotter à l’IA ou à un ami, et même à 3 autres joueurs dans des matchs en 2 contre 2 plein de pression et d’intensité. Vous choisirez alors de vous affronter soit par temps ou par nombre de points sur différents terrains allant de Paris à Las Vegas en passant par Londres ou encore Shanghai. Le mode exhibition est très pratique et sert également de gros tutoriel. Le principal mode de jeu reste Tournoi qui vous fera donc voyager à travers le monde pour affronter les plus grands joueurs et ce toujours en 2 contre 2. Dans ce mode vous aurez donc différents défis à relever à chaque rencontre (effectuer 1 contre, enchaîner d’affilé 3 paniers à 3 points, réussir des Alley-oop, …). À chaque défi réussi vous obtiendrez une récompense via une nouvelle option : la « barre de Loterie ». Une fois remplie, cette jauge vous offre divers bonus pendant un temps imparti tels que les points de dunks doublés, une stamina illimitée en course, 3 points doublés, balle électrique qui vous assure un panier et j’en passe…

Lorsque vous commencez, toutes les équipes ne sont pas disponibles, ni même tous les joueurs. Vous avez une sélection de joueurs accessibles dans leurs clubs respectifs que vous pouvez donc choisir et mixer à votre goût afin d’avoir les meilleures combinaisons d’équipes possibles. Ainsi pour pouvoir débloquer d’autres joueurs vous devrez obtenir des packs de cartes contenant les joueurs, un peu à la manière des vieux paquets de cartes Panini où ceux d’Animal Crossing amiibo qu’on reçoit de manière aléatoire. Ces pack de cartes débloquent plusieurs catégories de joueurs, Classique, Epic et Légendaire. Les joueurs débloqués ont également plusieurs niveaux allant de Bronze à Argent à Or que vous obtiendrez en jouant régulièrement avec eux. Mais avant toute chose, sachez que ces packs seront débloqués en jouant en mode Exhibition et Tournoi. En fonction de vos résultats, vous gagnerez de l’XP qui vous permettra à chaque niveau franchi de débloquer un pack Argent de cartes. C’est lors des Tournois et à chaque victoire de tournoi que vous débloquerez un pack Or.


NBA Playgrounds demande un peu de temps avant d’être pris en main correctement, contrairement à un NBA Jam, le jeu se veut fun mais pas la maniabilité n’est pas complètement arcade. Ainsi lors des matchs un certain timing devra être respecté afin de réussir vos 2 points, 3 points ou dunks. Une jauge spéciale se remplie et vous donne accès, une fois remplie, à des options telles que 3 points obligatoire dès le demi-terrain franchi ou encore 2 points comptent double, temps de possession de balle augmenté. Avant chaque match, vous devrez donc choisir votre team où la victoire d’un match peut dépendre de la combinaison de joueurs choisis. En effet, ces derniers possèdent des statistiques différentes aux 3 points, 2 points, Dunk, contre, vitesse, interceptions, stamina... Tous ces critères sont déterminants pour la suite de votre match. Il faudra donc assimiler les points forts et points faibles de vos joueurs afin de constituer la meilleure équipe possible, du moins l’équipe qui vous correspond le mieux. L’aspect collection nous pousse donc à faire grimper l’expérience un maximum pour collectionner les packs de cartes et du coup débloquer les fameux joueurs Légendaires.

NBA Playgrounds est jouable à 4 joueurs en même temps, chacun disposant alors d’un Joy-Con mais les joueurs disposent de d’autres possibilités en termes de gameplay. Dans les options, le joueur peut alors apprendre chaque configuration, les touches étant bien détaillées. Contre toute attente, NBA est parfaitement jouable avec le Joy-Con, les mouvements depuis le stick droit pour les feintes sont faciles à sortir, une simple pression dans la direction choisie et le mouvement s’exécute sans problème.

Graphiquement, NBA Playgrounds est relativement bien peaufiné posé sur le dock, les terrains sont assez diversifiés et on reconnaît bien l’ambiance parfois trop caricaturée des terrains, comme celui de Paris. Le jeu est assez fluide et les mouvements sont très bien retranscrits, les joueurs reconnaissables malgré leurs têtes SD. Par contre, le jeu souffre par moment d’effet de flou en mode portable mais reste toutefois assez agréable et très jouable. Les musiques sont entraînantes et nous laissent agréablement plonger dans le match. Chaque terrain possède sa propre ambiance musicale et le terrain est personnalisé à la ville visitée.



Malgré tout, NBA Playgrounds rencontre quelques petits défauts notamment sur une traduction partielle, on se retrouve par moment avec des rubriques du menu traduits en français et d’autres en anglais. Par exemple, en fin de match avec « Replay » pour recommencer un match alors que le reste est bien traduit. Aussi sur les défis qui est expliqué en anglais. Cela ne nuit en aucun cas au jeu certes, mais ça reste un peu déroutant. Lors de l’écriture de ce test, le mode en ligne n’est pas encore disponible et c’est fort dommage car il manque cruellement aux joueurs, surtout que celui-ci apparaît dans le menu principal mais n’est pas encore accessible.

Pour conclure, on peut confirmer que NBA Playgrounds plaira clairement aux joueurs nostalgiques de NBA Jam ou encore NBA Street par contre il ne conviendra pas aux aficionados de NBA 2K. Fun en solo ou à plusieurs, NBA Playgrounds occupera vos longues soirées, il ne manque plus que l’arrivée du mode en ligne pour ajouter de bonnes heures de jeu supplémentaires. NBA Playgrounds est un pur régal pour un budget plus que raisonnable !

Test de Kakashi


Ce qu’on a aimé :
  • Le prix
  • Le fun
  • L’aspect collection (joueurs Epic et Légendaire)
  • Jouable à 4 avec le partage des Joy-Con

Ce qu’on a moins aimé :
  • Absence temporaire de mode en ligne
  • Temps de chargement trop long
  • Traduction partielle et déroutante des menus

Prix : 19.99€
Taille : 8 041.53 MB
Genre : Sport
Développeur/Éditeur : Saber Interactive/ Mad Dog Games

Testé en version dématérialisée gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire