lundi 31 juillet 2017

[TEST] GoNNER sur Nintendo Switch

Après de légers soucis d’ordres techniques, GoNNER a enfin mis les pieds sur l’eShop Nintendo Switch. Ce jeu, édité par Raw Fury et développé par Art In Hearts, se range dans la catégorie des jeux vidéo combinant l’aventure au genre rogue-like avec une formule assez particulière où les niveaux sont générés de manière aléatoire. GoNNER est un principalement un titre orienté plateforme/shooter basé sur les scores, ce qui signifie en gros que vous devez réaliser le plus haut score possible avant de trouver la mort. Et croyez-moi vous allez mourir un nombre incommensurable de fois mais c’est la tout le charme de ce titre et je vais vous dire pourquoi.


Dans GoNNER, vous incarnez Ikk, une petite créature qui a une certaine particularité, celle de disposer de membres détachables. Il peut donc changer de tête, de bras mais aussi d’armes en tout genre ou d’autres objets. En effet, il est possible de se munir d’un sac à dos usant de rocket, ce qui permet à Ikk d’être maintenu dans les airs. Il peut aussi changer ses aptitudes de sauts et tout ça il le fait pour divertir Sally, son amie baleine. Mais voilà, les niveaux sont parsemés d’ennemis en tout genre et vous allez vous faire plaisir en dégommant ce joli monde. Bien sûr, avant de vous lancer tête baissée dans cette aventure, vous vous munissez de votre arme et autres objets. Il faut savoir que votre arme ne dispose que d’une certaine quantité de balles et que si vous en manquez vous devrez tuer vos ennemis en leur sautant dessus. Par contre, vous pourrez récolter de temps en temps, en cours de niveaux, des recharges.

Pour braver tous les niveaux qui s’offrent à vous, vous allez devoir suer corps et âme car GoNNER ne fait pas dans la dentelle. Vous allez mourir, mourir et encore mourir. Vous n’imaginez même pas le nombre de fois que cela se produira mais bizarrement on apprécie et on y remet une couche. Pourquoi tant d’acharnements ? Eh bien, disons que force d’avancer, de constater et d’apprendre de ses erreur, force de mourir, on se dit que l’on finira bien par arriver au bout. Il est donc important de bien s’équiper, de tester plusieurs combinaisons possibles afin de trouver celle qui vous sciait le mieux. Aussi, d’autres éléments se débloqueront, force d’avancer dans le jeu et certains sont même planqués dans des zones secrètes. Une fouille des niveaux s’impose !


Le jeu ne paie peut-être pas de mine de prime abord, avec ses décors très minimes, dépourvus d’arrière-plan, néanmoins le fun est garanti ! Plusieurs niveaux s’offrent à vous, et chaque niveau dispose d’un boss de fin, procédé classique mais apprécié. Mais ce qui ne l’est pas c’est la manière dont vous y arriverez. J’ai trouvé très intéressant le fait de voir apparaître les parois du niveau à force d’avancer, tout comme la plateforme qui apparaît une fois un premier saut effectué permettant de prendre appui et de sauter à nouveau. Les mécaniques de jeu sont très intéressantes et dynamiques, on prend plaisir à mourir encore et encore, situation qui n’est pas toujours apprécié mais ici la formule fonctionne plutôt bien.

J’évoquais plus haut que dans GoNNER les niveaux sont générés de manière aléatoire. En effet, vous pouvez vous risquer aux Défis Quotidiens qui sont jouables uniquement le jour même, c’est-à-dire que dès le lendemain le niveau proposé sera tout autre. Cette gestion des niveaux de manière aléatoire est appréciée, d’autant plus que tout le monde joue avec les mêmes armes contrairement au mode principal du jeu ou un certain choix de votre arsenal vous est proposé. À vous de faire preuve de dextérité, soyez sans pitié afin d’avoir votre place au classe, à la structure différentes qui demande certaines phase de gameplay un peu différentes où on évite de tirer à tout va.



En somme, GoNNER est un jeu qui saura se faire apprécier des joueurs qui se risqueront à affronter en vain la mort et qui n’ont pas peur d’elle. Très dynamique, son système de jeu offre au joueur une bonne immersion et une rage de vaincre. La réussite à un prix et pour cela vous devrez faire vos preuves ! GoNNER est un bon titre, vendu à un prix abordable à savoir 9.99€ et qui plus est il est traduit en plusieurs langues. Le joueur saura aussi apprécier son côté sonore dont les bruitages se marrie fort bien à cet univers, un univers que j’ai trouvé original avec des mécanismes de jeu très addictifs. Pour finir avec ce test de GoNNER, sachez que les développeurs ont confirmé l’ajout prochain de contenu additionnel exclusif à la Nintendo Switch. Il ne reste plus qu’à attendre bien sagement, mais pour ça nous avons déjà de quoi faire !

Test de Samy Joe


Ce que j’ai aimé :
  • Les niveaux pleins de panache
  • La nervosité du gameplay
  • Mourir, c’est bizarre en effet mais c’est pour mieux repartir, du moins me concernant
  • Le système de niveaux aléatoires
  • Le petit côté customisation de l’arsenal

Ce que j’ai moins aimé :
  • La difficulté par moments trop accrue, ce qui pourrait rebuter certains joueurs
  • La côté visuel trop simple ?

Prix : 9.99€
Taille : 314.57 Mb
Genre : Arcade, Plateforme, Jeu de tir
Développeur/Éditeur : Art in Heart/Raw Fury

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire