vendredi 18 août 2017

[GeeKritique] Ma critique de TerraFormars Asimov Tome 2 (FIN)

Le précédent tome introduisait le grand Asimov certes, mais aussi d’autres membres de son équipe, dont la belle Elena qui furent chargés de mettre un terme aux agissements d’un groupe mafieux. Ces derniers avaient mis en place un trafic d’œufs de Terraformars. Cette mission les emmena à Saint-Pétersbourg où après plusieurs souvenirs remémorés, une bonne dose de testostérones sans oublier une tenue vestimentaire provocante de la gente féminine, le grand commandant Asimov se retrouvait face à face avec Ded Moroz tout en se souvenant celui qu’il était avant sa transformation, à savoir son ami d’antan Bvak Berzenko. Voyons donc comment se conclue ce second et dernier tome du spin-off TerraFormars Asimov, disponible aux éditions Kazé.


Résumé de l’éditeur :
_Planète Terre, Saint-Pétersbourg en Russie. XXVIIe siècle. 
Missionné pour empêcher un trafic d'œufs de Terraformars, le commandant Asimov affronte “le monstrueux Ded Moroz”, un ennemi génétiquement modifié qui lui voue une haine sans merci. Au cours du combat, il reconnaît Bvak, l'un de ses anciens subordonnés désormais à la solde de la mafia russe ! Prêt à tout pour sauver sa fille Liliya, atteinte du virus A. E., ce dernier a renoncé à toute humanité. Mais lorsque la petite succombe brutalement, Ded Moroz s’engage dans un duel à mort contre le légendaire “Dieu de la guerre”.

On continue la mission et on ne fait pas dans la dentelle, sans mauvais jeu de mots où, en plus d'une violence bien marquée, on profite pleinement des belles courbes corporelles d’Elena. Boichi se fait plaisir et nous fait plaisir également affichant cette dernière totalement nue, dévoilant son anatomie toute entière. La présence de nudité est bien plus présente que dans le premier tome, sans pour autant être abusive. Les situations qui se prêtent à cette nudité sont bien choisies, et on ne va pas sans plaindre, soyons honnête. Surtout que cela nous fait apprécier davantage le trait minutieux de Boichi.

S’offre à nous donc un peu de nudité magistralement dessinée, vraiment très bien mise en valeur, mais cela vaut aussi pour le reste de la série, notamment pour les phases de combats où la violence fait rage. Le coup de crayon est vraiment précis, détaillé, on ressent bien les émotions dégagées par les personnages et les cafards ne sont pas laissés pour compte. On apprécie donc de voir la présence d'affrontements et mutations dans ce monde de brutes, bien que ce second (et dernier) tome place davantage l'histoire centrée autour du légendaire Asimov.

TERRA FORMARS © 2011 by Ken-ichi Tachibana, Yu Sasuga / SHUEISHA Inc.

L'intrigue se poursuit donc avant le lancement de Bugs 2, et le lecteur ne peut qu'être marqué par le charisme que dégage Asimov, par la prestance qui émane d'Elena et par les quelques rebondissements ici présents. J'ai moi-même été surpris notamment lors d'un passage mettant en scène une certaine personne qui ne manque pas de se faire déchiqueter par un cafard. J'en dis pas plus, vous risquez de le voir venir force d'avancer dans les chapitres et croyez-moi ce qui découle de cette scène est plutôt intense. Vous ne manquerez vraiment pas d'action ni de surprises. 

Ce second tome clos donc le spin-off focalisé sur Asimov, ce grand balèze au grand cœur, qui fait jaillir sa force avec une telle intensité qu'on n’aimerait vraiment pas se trouver en face de lui de la manière qu’il se retrouve lui-même devant un rampant. J'ai grandement apprécié ce spin-off en 2 tomes où Boichi gèrent le côté graphique avec brio, les dessins qu’il nous offre sont tout bonnement jouissifs peu importe la scène encourue. Son talent artistique n'est pas à refaire, il m'a vraiment fait kiffer sur un grand nombre de vignettes. La série d'origine est quant à elle dessinée par Yu Sasuga qui est déjà d'une très grande qualité et ses dessins sont tout aussi bien travaillés mais chaque dessinateur à sa petite touche personnelle qui fait qu'il se démarque d'un autre. La précision est un art, ce que Boichi maîtrise à n'en point douter.

"Boichi signe ici un spin-off de grande envergure centré sur le légendaire Asimov où son talent de dessinateur fera jouir plus d'un lecteur !"
GeeKritique de Samy Joe


TerraFormars Asimov Tome 2 (FIN)

Date de sortie : 5 juillet 2017
Genre : Action Science-fiction, Thriller

Prix : 8,29€
Pagination : 192 pages

2 volumes (série terminée)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire