mercredi 16 août 2017

[TEST] Sonic Mania sur Nintendo Switch

SEGAAAAAAAA… Cela ne fait aucun doute, cette petite intro fait toujours son petit effet auditif, surtout pour les joueurs ayant connus l’époque où Nintendo et SEGA se livraient une bataille féroce ! Mario contre Sonic, c’était le bon vieux temps et me concernant j’avais choisi mon camp, celui du plombier. Toutefois, je suis toujours resté admiratif des opus du hérisson bleu et surtout Sonic 3. Les années ont passées et Sonic a eu droit à de bons opus mais aussi de moins bons, et certains même sont passés en 3D. Et puis un jour, Sonic 4 est arrivé. C’était fun mais voilà, il manquait un petit quelque chose. De nouvelles années s’écoulent et Sonic passe entre les mains d’autres développeurs, celles de Christian Whitehead, Headcannon et PagodaWest Games pour nous offrir un véritable retour aux sources avec Sonic Mania. Le messie supersonique des années 90 est-il de retour pour de bon ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans ce test de Sonic Mania sur Nintendo Switch.


Comme je l’évoquais auparavant, malgré que je préfère la licence Mario, cela ne m’a jamais empêché de découvrir ce que la concurrence proposait. J’ai joué à plusieurs jeux Sonic sortis aussi sur consoles Nintendo dont Sonic Heroes, Sonic Colours, Sonic Lost World ou encore Sonic Boom sans pour autant apprécier le jeu comme je pouvais le ressentir avec nouveau Mario. La magie que j’avais jadis connue dans Sonic 3 ou même Sonic Adventures sur Dreamcast par exemple n’opérait pas et il en fut de même à la sortie de Sonic 4 Épisode 1 sur Wii. Comme beaucoup de fans j’étais déçu, et ce malgré que je ne sois pas le fan ultime de Sonic, je ne pouvais donc qu’imaginer leur désarroi. Et puis, le moment de fêter ses 25 bougies arriva, SEGA décida de marquer un grand coup en annonçant deux nouveaux opus Sonic Forces et Sonic Mania. Les fans se sont alors pris d’un nouvel engouement ne manquant pas de le faire savoir sur les réseaux sociaux. À chaque nouvelle vidéo de gameplay ou simple vidéo d’introduction de jeu, Sonic semble être fin prêt pour son grand retour et me concernant c’est un retour réussi !

Nombreuses promesses n’étaient pas forcément tenues lors de l’annonce d’un nouvel opus estampillé Sonic et du coup à la longue les joueurs perdaient espoir. J’avoue que je fais parti des joueurs qui craignaient un peu ce come-back en version rétro, au gameplay 2D dans des environnements pixellisés. Mais voilà, on retourne dans les années 90 pour profiter de ce qu’il se faisait de mieux, à savoir un Sonic au pur look 16-bits des plus appréciés. D’ailleurs en parlant de rendu graphique, sachez que vous pouvez jouer à Sonic Mania en profitant des sensations d’antan car il vous est possible de changer le filtre dans les options, ce qui signifie donc que vous pouvez appliquer les anciennes lignes verticales ainsi que les couleurs d’origines (bien plus fades). Ici, tout est mis en œuvre pour offrir aux anciens joueurs des sensations de jeu comme celles connue à leur époque sans oublier d’offrir aux nouveaux la possibilité de découvrir un rendu graphique plus ancien.


Sonic Mania dispose de plusieurs modes de jeu, où seul le Mode Mania est accessible au tout début. Vous avez le choix aussi de plusieurs sauvegardes et d’incarner divers personnages : Sonic seul, Sonic accompagné de Tails, Tails seul ou Knuckles. Me concernant pour ce test j’ai choisi d’incarner Knuckles et de profiter de ses diverses aptitudes personnelles qui sont le vol et le fait de pouvoir grimper au mur. D’ailleurs, le level design est ici adapté au choix du personnage, histoire de pouvoir se sortir de toutes situations. Le jeu propose donc un total de 12 zones, chacune divisée en 2 niveaux, soit un total de 24 niveaux avec un mini-boss à vaincre à la fin de chacun d’eux. Et pour couronner le tout, on retrouve d’anciennes zones dont la célèbre Green Hill Zone par laquelle le joueur débute, cela va de soi. On 3 écope donc de niveaux colorés, riches en détails, regorgeant de petits secrets éparpillés à droite à gauche. L’hommage à la licence est donc des plus présents.

Force d’avancer dans les niveaux, vous débloquerez les autres modes de jeu à savoir : Contre la montre, Compétition ou encore Bonus. Je ne vais pas m’attarder sur le Contre la montre, qui porte bien son nom outre vous dire que vous pouvez partager vos meilleurs scores en ligne, et plutôt vous parler brièvement du mode Compétition car ici encore tout est mis en œuvre pour se remémorer l’affichage d’antan sur une TV à tube cathodique. Vous pouvez jouer à 2 joueurs, l’écran est donc splitté de manière horizontale et les proportions ne sont pas conservées, ce qui provoque un effet d’écrasement de l’image. Je vous laisse donc imaginer le rendu visuel et si vous préférez vraiment voir à quoi cela ressemble, vous pouvez jeter un œil à ma vidéo de gameplay ci-dessous.



Niveau gameplay, les sensations sont de retour, simple saut, récolte d’anneaux et autres bonus en tous genres, sans oublier de trouver les stages secrets où les émeraudes du chaos vous attendent. Trouvez donc les sept et vous savez ce qu’il adviendra de vous. Si vous êtes nouveau et que vous ne le savez pas, vous le découvrirez bien assez tôt et apprécierez le clin d’œil. La prise en main est instinctive, on apprécie la bonne gestion entre les passages hyper dynamiques où notre personnage fuse à toute vitesse pour ralentir et affronter divers obstacles dignes de tout bon jeu de plateforme. La vitesse est donc toujours aussi présente, c’est l’effet Sonic Touch, mais vous parviendrez à suivre votre héros dans son parcours. À noter que l’on peut diriger Sonic et toute la troupe via le stick gauche mais aussi via les boutons directionnels depuis le Joy-Con gauche. Cette dernière prise en main n’en sera que meilleure lors de certaines phases bonus, vous comprendrez une fois en situation que la précision du déplacement de votre personnage doit être minutieuse.

En ce qui concerne la bande son, digne de l’époque elle offre le style de sonorités que tout retro gamer appréciera. Les développeurs n’ont pas manqué de s’inspirer de l’ère 16-bits, faisant ainsi plaisir aux fans du hérisson supersonique. J’ajoute que d’autres mécaniques de jeu sont à découvrir mais je ne souhaite pas m’attarder dessus car il est important de les découvrir par soi-même.



Que dire de plus si ce n’est que l’hommage est pour moi réussi, que j’ai pris plaisir à redécouvrir un véritable opus Sonic. J’ai pu expliquer à mes enfants pourquoi je suis content de jouer à un tel jeu, eux qui sont fans de Splatoon et autre Yo-kai Watch. Leur faire comprendre l’importance d’un jeu où l’on prend plaisir à jouer même si graphiquement le jeu est de nature pixellisé, avec des textures non lisses mais voulues. Tout ça montre bien que le fun et la magie d’autrefois opère aujourd’hui encore en 2017 et moi qui ai 37 ans cette année je peux vous dire que j’étais comme un gosse une fois le jeu reçu. J’y ai d’ailleurs passé une partie de ma nuit du 14 au 15 août, Sonic Mania se terminant en 4-5 heures, mais c’était pour la bonne cause ! Sur ce, je vais dorénavant m’y remettre avec le duo Sonic/Tails.

Sonic Mania offre un plaisir de jeu old-school total, l’engouement créé jadis lors de son annonce est aujourd’hui justifié. Un must have à n’en point douter !

Test de Samy Joe


Ce que j’ai aimé :
  • Retrouver la nostalgie d’antan
  • Le rendu graphique 100 % retro
  • Les courses pour la récolte de l’émeraude
  • Son mode 2 joueurs
  • Le classement en ligne dans le Contre la montre
  • Le gameplay nerveux et sans faille
  • La densité des niveaux et son game design
  • Les divers petits clins d'œil

Ce que j’ai moins aimé :
  • Pourquoi cet opus n’est pas arrivé avant ?

Prix : 19.99€
Taille : 195.04 Mb
Genre : Action, Aventure, Plateforme
Développeur : Christian Whitehead, Headcannon, PagodaWest Games,Tantalus Media
Éditeur : SEGA

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire