mercredi 11 octobre 2017

[GeeKritique] Ma critique de Black Clover Tome 7

Précédemment dans Black Clover… Yami se retrouvait en très mauvaise posture face aux membres du Troisième Œil venus secourir Licht, le leader de L’œil Maléfique du Crépuscule. Mais ce n’était sans compter sur l’aide des autres capitaines de Compagnie qui portèrent donc secours à Yami, repoussant les agissements ennemis et qui plus est soutenu par Asta. Une fois de plus, le jeune garçon s’est fait remarquer, ne manquant pas d’évoluer constamment, chose que l’Empereur Mage constata et de ce fait le convoqua aussitôt. Ce dernier a une faveur à demander à notre jeune Asta. Telles sont les grandes lignes du précédent tome de Black Clover, découvrons aujourd’hui les aventures qui attendent nos compagnons dans ce septième tome, disponible aux éditions Kazé.


Résumé de l’éditeur :
Au terme d’un âpre affrontement, les terribles membres de L’Oeil Maléfique du Crépuscule ont été repoussés. De retour à la cité royale, Asta, sollicité par l’Empereur-Mage, met son anti-magie au service d’un interrogatoire. Désormais privés de leur protection magique, les prisonniers livrent alors leurs secrets et il semblerait bien que, parmi les capitaines de compagnies, se cache un traître !

Sa Majesté convie Asta à le rejoindre, il a besoin de son épée d’anti-magie afin de rompre un sort de protection qui bloque l’accès à la mémoire des deux ennemis précédemment faits prisonniers. À l’issue de cet interrogatoire on y apprendre une chose assez stupéfiante que l’on découvrira plus en détails quelques pages après lors d’une petite réunion qui se tient entre les divers capitaines des compagnies. Sa Majesté leur indique alors le nom d’une personne ayant aidé l’œil maléfique du crépuscule à mener son attaque. En effet, il y a un traître parmi les divers capitaines des Compagnies. Une fois démasqué, il clame son innocence mais décide de filer en douce. Pas de bol pour lui, Asta ne manque pas de montrer une fois encore à quel point il est doué.

Dans ce septième tome, direction le Sanctuaire Englouti avec pour une mission de retrouver une pierre magique et par la même occasion contrecarrer les plans de l’ennemi. Cette mission de grande envergure est confiée à la Compagnie du Taureau Noir, compagnie qui est d’ailleurs fortement mise en avant et j’approuve. Il y a tellement de membres intéressant en son sein, d’ailleurs certains d’entre eux sont à l’honneur dans ce tome. J’ai particulièrement aimé le passage où l’on suite la compagnie du Taureau Noir à la plage, petites tenues et bonne dose d’humour au programme. Ce qui ne fait pas de mal. Mais après cette phase de détente, le moment est venu de passer aux choses sérieuses. En effet, ils ne sont pas à la plage pour rien, ce lieu est important pour retrouver la pierre magique.

BLACK CLOVER © 2015 Yuki TABATA / Shueisha Inc.

Comme évoqué, certains membres de la compagnie sont mis en avant. Ici, on se concentre davantage sur Noelle, qui dévoile un peu plus ses pouvoirs magiques. D’ailleurs, l’un d’eux sera fort utile. Aussi, elle apprend à se perfectionner après sa rencontre avec Kahono, une magicienne chanteuse. Noelle qui pour lors ne maîtrisait pas totalement ses pouvoirs va ici monter d’un cran et faire jaillir une certaine puissance. Asta et Noelle, sont stupéfait par le chant de Kahono. Cette dernière va venir en aide à Noelle afin qu’elle apprenne à maîtriser un sort bien particulier. Il s’avère que ce sort va leur être d’une nécessité primordiale dans leur mission car il leurs ouvrira l’accès au Sanctuaire Englouti. Je vous laisse faire le rapprochement entre le sort de Noelle et le Sanctuaire englouti en fonction du lieu où tous se trouvent. Je n’en dis pas plus…

Noelle nous offre donc une très belle invocation au moment opportun d’accéder là où leur mission les attend. Dans ce tome, on sent aussi une plus grande affinité entre Asta et Noelle, il faut dire que tous deux sont nouveaux au sein de la Compagnie du Taureau Noir et se sont mutuellement épaulés de manière régulière. On apprend davantage d’informations aussi à propos de cette organisation de l’œil maléfique du crépuscule. L’auteur nous gratifie d’un tome qui monte en puissance, aussi bien en termes de scénario, que d’action/combat, ou des dessins. Certains personnages se perfectionnent, la compagnie du Taureau Noir est bien mise en avant, ce qui nous permet de comprendre un peu mieux la relation et les affinités entre chacun.

BLACK CLOVER © 2015 Yuki TABATA / Shueisha Inc.

Graphiquement, c’est toujours aussi bon, même un cran au-dessus je dirai, Yûki Tabata nous offre un travail très soigné, mélangeant sérieux et humour à bon escient. J’ai beaucoup aimé le passage de l’arrivée de la Compagnie au Sanctuaire Englouti. L’environnement est très bien dessiné, on découvre de jolis décors et autres créatures sont de mises. Là-bas, ils y rencontrent un vieillard qui leur propose un petit jeu avant d’obtenir la fameuse pierre qu’ils sont venus chercher. Ce passage est assez intéressant, on y suit les membres de la Compagnie du Taureau Noir, pas toujours en bonnes postures. Les combats sont au rendez-vous mais l’humour ne manque pas d’être présent, prenant même le dessus par moments. Dans ces chapitres on mise beaucoup sur les capacités de Noelle et Asta, et bien que d’autres fassent leur apparition l’honneur revient aux nouveaux.

Comme souvent dans Black Clover, la fin de ce tome 7 nous laisse sur une rencontre de taille, nul doute que cela va envoyer du lourd dès le début du tome 8, qui soit dit en passant est déjà sorti au moment où j’écris cette chronique. Aussi, je remercie grandement les éditions Kazé pour leur soutien continuel et leur confiance, ce qui me permet de proposer de nouvelles chroniques ainsi que de poursuivre un grand nombre de séries déjà en cours.

Sur ce, je vous dis à très vite pour la suite des événements.

« Trahison et plaisir sont au rendez-vous dans ce septième tome de Black Clover. Ici, la Compagnie du Taureau Noir est grandement sollicitée pour nous offrir un voyage de grande envergure. »
GeeKritique de Samy Joe


Black Clover Tome 7
Auteur : Yûki Tabata

Genre : Action, Aventure, Fantastique, Heroic Fantasy
Date de sortie : 5 juillet 2017
Prix : 6,79 € (le commander chez Kazé)

Découvrir un extrait du tome 7 et visiter le mini-site.
Découvrir mon unboxing de la box presse.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire