vendredi 13 octobre 2017

[TEST] LEGO Ninjago, le Film : Le Jeu Vidéo sur Nintendo Switch

Récemment, j'ai eu l'occasion de tester LEGO Worlds sur Nintendo Switch (lire mon test) et j'ai plutôt bien apprécié ce volet qui diffère assez des autres jeux estampillés LEGO. Il y a plusieurs mois, j'ai aussi refait LEGO City Undercover (lire mon test) toujours sur Nintendo Switch que j'avais de prime abord découvert sur Wii U et voila qu'aujourd’hui j'ai l'opportunité de vous proposer le test de LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu Vidéo. C'est donc avec grand plaisir que je découvre ce nouvel opus très orienté action/combat. Joy-Con en mains, allons jouer les apprentis ninja sur Nintendo Switch !


L’histoire de LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu Vidéo se base sur le film et met en avant le jeune ninja, Lloyd. Ce dernier, accompagné de ses amis, va tout faire pour lutter contre les agissements néfastes de son père, connu sous le nom de Garmadon et qui a décidé, une fois de plus, de quitter son île pour tenter de s’emparer de Ninjago. On comprend qu’il n’en est pas à sa première tentative et qu’il a toujours échoué. Toutefois, il semble cette fois motivé pour arriver à ses fins. Un scénario simple oui, mais qui fera sans doute rire les plus jeunes, surtout ceux qui sont fans de la série. Concernant les joueurs plus âgés, on ne va pas se mentir, c’est du basique, rien de plus, mais on apprécie l'humour dégagé des personnages incarnés.

Dans la même lignée que les autres épisodes, ce LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu Vidéo offre de quoi passer de bons moments dans la peau des héros de la séries LEGO Ninjago. Ici, on incarne donc les divers personnages à tour de rôle, en fonction des différents chapitres, tous disposant d’une personnalité intéressante et d'un pouvoir qui lui est propre. Là où au début on apprend les bases avec maître Wu, on enchaîne ensuite sur une phase de shoot, dont l’action défile d’elle-même, un peu à la manière d’un rail. Le décor avance donc seul et on tire sur les ennemis tout en déplaçant son robot. La visée demande un certain temps d’adaptation mais ensuite on tient le bon bout. À noter qu’il est aussi possible d’inverser l’axe de la visée. On vient ensuite à incarner 2 autres personnages sur un autre chapitre et ainsi de suite. Dans certains chapitres on doit switcher d’un héros à l'autre afin d‘user de la compétence requise qui permettra de se débloquer d’une situation particulière pour avancer dans le chapitre. Chaque héros dispose de ses propres aptitudes et certaines vous seront bien utiles à tel ou tel moment lors de votre aventure.


En parlant d'aptitudes, vous pouvez aussi en perfectionner certaines grâce à des pièces et autres parchemins antiques que vous gagnez, ce qui vous permet d’acquérir de nouvelles compétences, appelées capacités d’ingéniosité, comme par exemple disposer d’un meilleur coup d'attaque ou alors récolter le double de pièce LEGO mais aussi des pouvoirs géniaux et autres bonus fun. L’aventure se poursuit, il faut éradiquer le mal. On continue donc de jouer les apprentis ninja tout en choisissant le personnage adéquat ou correspondant le mieux à notre style de jeu : rapidité, armes... Et j'en passe. Soulignons que dans LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu Vidéo vous pouvez découvrir une ribambelle de personnage. La maniabilité n'est pas à refaire, elle est identique aux opus précédents. LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu Vidéo ne manque pas de panache et propose divers combos dont certains assez dynamiques. On prend plaisir à se lâcher en martelant le bouton d’action demandé afin de mettre hors d'état de nuire son ennemi.

Mais LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu Vidéo n'est pas qu'un simple jeu d'action à proprement dit, il faut part endroits faire preuve de dextérité pour résoudre de petites énigmes afin de débloquer l’accès à la scène suivante. Là ou la difficulté est correcte en cours de chapitre face aux ennemis et autres boss, il faut cependant préciser que les petits défis à réaliser entre chaque séquences de jeu afin de débloquer un éventuel passage ou autre, sont ici assez basiques et ne posent aucune réelle difficulté. Que l’on soit adulte ou enfant, je n’ai pas trouvé ces petites « énigmes » bien difficiles et mes enfants non plus d’ailleurs. D'ailleurs, il est bien entendu possible de jouer à cet opus à deux joueurs en mode coop et même jusqu'à 4 dans d'autres modes. Autre bonne nouvelle, chaque joueur peut utiliser un Joy-Con pour jouer, tout a été pensé pour rendre le jeu agréable à jouer en multi, contrairement à LEGO City Undercover où il fallait que chaque joueur dispose d’une manette complète. Dans LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu Vidéo vous pouvez donc avec une manette de base (Joy-Con à séparer) jouer de suite à deux !


Contrairement aux versions concurrentes déjà disponible, cette version Nintendo Switch a subit un léger retard se rapprochant davantage de la sortie ciné mais au lieu de sortir avant le film le jeu sort après, avec un léger retard donc de 10 jours mais par rapport aux autres consoles le jeu cumul un retard de presque 1 mois pour des raisons que je ne connais pas mais passons outre ce détail. Quoi qu’il en soit, cette version Switch offre un rendu graphique très appréciable. Cependant d’un point de vue technique on lui soulèvera tout de même de légers bugs et autres soucis d’affichages sans oublier un temps de chargement assez conséquent, du moins pour le lancement au début du jeu et entre chaque chargement de partie. Le jeu se veut très coloré, dynamique, au scénario un peu léger digne d’un épisode de la série mais il offre au joueur ce qui fait le charme de cette licence : un humour bien présent même décalé, une prise en main directe et des chapitres sans temps morts. On n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer. Nom d’un nunchaku !

Force d’avancer, on débloque le Terminal (pour rejouer un niveau du mode Histoire), un système de créateur de personnages très complet et qui vous permet d’ailleurs de partager vos créations via des codes de partages. On débloque aussi le dojo des défis où vous perfectionnez vos compétences, gagnez des médailles et tentez d'atteindre le meilleur score. D’autres surprises et récompenses vous attendent, alors n’hésitez pas à donner le meilleur de vous-même jeunes apprentis.



Après de bonnes heures passées sur LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu vidéo, je peux vous dire que l’aventure est assez divertissante bien qu’elle se destine clairement à un jeune public. On apprécie le dynamisme des combats, l’exploration des divers endroits de la ville, à savoir qu’ils sont au nombre de 8 et que vous aurez besoin d’une dizaine d’heures approximativement pour terminer le mode Histoire. Les fans des jeux LEGO trouveront eux aussi de quoi s’amuser en passant du bon temps sur la création de personnages par exemple, à se promener dans les divers quartiers car oui c'est toujours en monde ouvert sans oublier d’aller faire un tour dans les arènes de combat. Vous l’aurez compris, le contenu est plutôt bien étoffé et on apprécie. L’aventure principale de LEGO Ninjago, Le Film : Le Jeu vidéo peut sembler courte, mais le jeu est assez complet proposant de nombreux à côtés. Nul doute que cette mouture Switch saura trouver une place dans votre ludothèque.

Test de Samy Joe


Ce que j’ai aimé :
  • Le dynamisme des combats
  • La personnalité des divers personnages
  • Le monde ouvert (comme pour les autres jeux de la licence LEGO)
  • La création de personnages très détaillées
  • Un contenu annexe bien fourni
  • Jouable jusqu'à 4 joueurs, 1 Joy-con par joueur

Ce que j’ai moins aimé :
  • Quelques soucis d’affichage
  • Certains angles de caméra légèrement capricieux

Genre : Action, Aventure
Taille : 7 670.33 MB
Développeur/Éditeur : TT Games/WB Games

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire