mardi 10 octobre 2017

[TEST] SteamWorld Dig 2 sur Nintendo Switch

C’est avec plaisir que j’avais découvert SteamWorld Dig la première fois sur Nintendo 3DS, puis sur Wii U où le jeu avait d’ailleurs bénéficié d’une traduction en français. Les développeurs de chez Image & Form reviennent cette fois en grande forme sur Nintendo Switch avec un second opus, ne mâchons pas nos mots, de grande envergure et bien plus abouti que le premier volet. Alors que nous incarnions la première fois Rusty, nous allons dans SteamWorld Dig 2 entrer dans la peau de Dorothy qui part justement à la recherche de Rusty. Eh oui, ce dernier a disparu…


Le joueur démarre sur le vif du sujet, commençant à explorer les alentours avant de se retrouver nez à nez avec un ennemi, Sprite. Une fois ce dernier vaincu, Fen est libre. Cette dernière est une sorte de petite fée qui va alors accompagner Dorothy dans son périple. Toutes deux se dirigent à la grande ville d’El Machino ! Là-bas, Dorothy rencontre le maire et d’autres habitants, avant d’entamer ses premiers coups de pioches. C’est à El Machino qu’on apprend certaines bases et autres mécaniques de jeu jusqu’au jour où Dorothy croise la route de Rosier, une soiffard qui aurait jadis aperçu Rusty. Ce peuple, les soiffards, vit dans l’Oasis qui est votre seconde destination à la recherche de Rusty et ces habitants pensent qu’il est justement celui qui est à l’origine des fameux tremblements. Mais voilà, Dorothy n’y croit pas une seconde. Rappelons que Rusty a tout de même risqué sa vie face à Vectron (SWD1). Fen précise que Vectron à la capacité de changer les gens et que Rusty aurait pu être atteint par le syndrome. Rosie est d'accord pour aider Dorothy dans ses recherches si de son côté Dorothy fait cesser ces tremblements.

Au même schéma qu’El Machino, l’Oasis offre donc le même type de place centrale avec plusieurs personnes et choses à faire. Plus tard, on rencontre le Professeur Sherman qui nous invite à traverser une tempête de sable pour accéder au temple Est et avoir de nouvelles informations quant aux tremblements de terre et concernant Rusty. Là-bas, Dorothy recherche un prophète qui sait peut-être où est Rusty. L’aventure se poursuit donc... À vous de jouer !

Comme son prédécesseur, ce second opus vous invite à creuser, creuser et encore creuser à l’aide de votre pioche mais pas que car en effet outre le fait de creuser toujours plus loin ou plus profondément vous pouvez utiliser d’autres objets qui vous seront bien utiles pour détruire plus rapidement des blocs ou d’autres se trouvant à distance. Dorothy se voit donc équipée d’une foreuse, d‘un tir-grappin ou d’un lance-bombes afin de détruire d’autres blocs donnant accès à certains passages. Pour ceux qui n’auraient pas joués au premier volet de SteamWorld Dig et qui ne connaîtraient pas les mécaniques de jeu, sachez qu’il faut prendre en compte le fait de creuser à bon escient et au bon endroit. Il vous arrivera de détruire un bloc alors qu’il aurait pu vous être utile de bien des manières notamment pour accéder à tel ou tel endroit. Cependant, il existe bien des chemins pour arriver au bout du tunnel.


Peu importe le niveau où l’on se situe, il va falloir avancer dans la mine et autres temples afin de creuser, détruire tout un amas de blocs. Par contre, cela va de soi que des ennemis se cachent derrière tel ou tel bloc ne manquant pas de vous foncer dessus une fois qu’ils vous ont repéré. Prenez donc vos précautions, évitez-les ou alors si vous avez détruit le bloc qui l’empêchait de vous voir, fuyez ou tuez-le le plus vite possible. Vous affronterez donc diverses créatures de toutes sortes et ne manquerez pas de ramasser toutes sortes de trésors enfouis. Mais SteamWorld Dig 2 propose bien plus que de découvrir de simples trésors, vous serez aussi ravi de découvrir des zones secrètes ou encore de partir à la recherche d’artefacts. D’ailleurs, il y en a un petit paquet à récolter. Les fans du 100 % apprécieront de partir à l’aventure.

Force de creuser et d’avancer dans l’histoire, on découvre des décors de toute beauté, honnêtement le rendu graphique est très soigné, les effets de lumières sont très réussis, juste magnifiques. On apprécie vraiment la qualité visuelle du titre qui nous en met plein la vue et ce peu importe le niveau dans lequel on se trouve. Les développeurs ont fourni un véritable travail d‘orfèvre dans SteamWorld Dig 2 et cela va bien au-delà d’une simple palette graphique. Les musiques sont jouissives et composées par El Huevo, que vous connaissez peut-être pour le travail qu’il a déjà accompli dans Hotline Miami. La bande son plonge vraiment le joueur au cœur de l’action menée. C’est une fois encore un des points les plus appréciés du jeu.


Mais on ne s’arrêta pas là ! D’un point de vue jouabilité, tout est parfait. La prise en main est instinctive, sans faille et on apprécie ! Tout est ici mis en œuvre pour que le joueur passe un agréable moment à la recherche de Rusty. Alors certains diront que l’action est répétitive, force de devoir creuser, puis remonter à la surface pour récupérer une source de lumière mais il faut savoir que des points de téléportations existent, qu’il est aussi possible de trouver des points de lumières et d’eau en cours de parcours. Et si cela ne suffit pas, sachez que l’inventaire dont vous disposez peut être amélioré. Il ne tient donc qu’à vous d’amasser le nécessaire afin d’upgrader votre matériel grâce à des « méca-dopeurs ». Et cela est tout aussi valable pour vos points de vie qui augmenteront force d’avancer dans le jeu. Tout est une question de choix et de bon sens, réfléchissez à comment vous devez avancer le plus judicieusement possible.

Votre recherche avance doucement mais sûrement, vous creuser mais par moments vous tomberez sur de petites phases où il faudra faire preuve de réflexion. Vous êtes alors dans une salle et devez donc résoudre une énigme afin d’en venir à bout et d’avancer dans votre quête. Outre de simples interrupteurs à activer, vous aurez bien d’autres puzzles à résoudre. Je vous laisse le soin de découvrir ça par vous-même. Aussi, Dorothy évolue dans divers niveaux, aux différents décors, vous voyagerez donc dans une mine, traverserez un niveau avec présence de lave, une sorte de forêt fluorescente, ou encore un niveau décoré de diverses pièces métalliques. Ce ne sont là que quelques un des décors présents dans SteamWorld Dig 2, vous apprécierez de découvrir le reste de vos propres yeux tout en profitant d’une traduction française de qualité.


Même mon fils (de 9 ans) aime explorer SteamWorld Dig 2.

Je pourrais m’attarder encore un peu sur cette nouvelle pépite du studio Image & Form mais du coup ce serait gâcher un certain plaisir aux futurs acquéreurs du jeu car oui, si vous avez une Nintendo Switch vous devez absolument vous procurer SteamWorld Dig 2 ! Les raisons de cet achat sont multiples : gameplay sans faille, univers bourrés de détails, une bande son de qualité et puis les fans du genre Metroidvania pourront confirmer que ce nouvel opus est un must have de l’eShop. Ce SteamWorld Dig 2 est une pure merveille, avec une direction artistique juste magnifique. Alors pourquoi se priver d’un jeu disposant de tant de qualités ?

Test de Samy Joe


Ce que j’ai aimé :
  • Les décors somptueux
  • La bande son de qualité signée El Huevo
  • Les mécaniques de jeu sans faille
  • Traduit en français (ce qui n’était pas le cas à la réception du jeu pour les phases de test)
  • L’amélioration des armes
  • L’exploration à la recherche des artefacts
  • Une suite à la hauteur de mes espérances

Ce que j’ai moins aimé :
  • Trop court peut-être et encore pour son prix la durée est plus que correcte !

Prix 19.99€
Genre : Action, Aventure, Plateformes, Casse-tête
Taille : 257.95 MB
Développeur/Éditeur : Image & Form

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire