dimanche 26 novembre 2017

[TEST] Monster Jam: Crush It! sur Nintendo Switch

Ce n’est pas souvent que l’on peut jouer à des jeux centrés sur des monsters trucks. Mais c’est désormais possible depuis la sortie de Monster Jam: Crush It! sur Nintendo Switch ! Après avoir passé plusieurs heures sur le jeu, je vous invite à découvrir mon point de vue. Alors, pour le meilleur ou pour le pire ?


Monster Jam: Crush It! reprend le même concept que les jeux Trials de chez Ubisoft avec les motos, la caméra un peu de côté qui nous montre le parcours à faire tout en roulant à droite. La seule différence de ces deux types de jeux est que dans les parcours de motos si on se prend une gamelle on perd. Ici, on se retrouve sur le toit de son truck et le jeu continue. Toutefois, il est possible de se remettre sur les roues. La difficulté en devient du coup beaucoup plus facile et tout de débloque au fur et à mesure de nos accomplissements.

Les modes proposés dans le jeu sont complets. On peut retrouver un mode solo assez consistant au nom de course de côte avec quatre environnements qui sont la forêt, le désert, le polaire et le port. Au total cela fait 84 objectifs à accomplir en remportant des médailles suivant notre score obtenu. Les menus se séparent en plusieurs catégories. Vous pourrez faire du contre-la-montre, des cascades et de la survie avec des explosions. Dans chacun des stages il est possible de collecter les titres formant le mot CRUSH. Ce sera véritablement la seule toute petite difficulté, celle de récolter toutes les lettres à chaque fois. Ce n’est pas obligatoire mais si on veut tout avoir il faut bien faire attention. Les parcours sont une succession de rampes, de tremplins, de bosses, de looping... Il est possible d’avoir deux chemins différents, haut ou bas. Aussi, des lettres sont cachées entre l’un des deux passages.

Après le mode solo, il y a les courses en stades avec 6 stades qui ont chacun deux variantes, ce qui offre un total de 12 courses. Les courses disposent ici d'une caméra en vue arrière du bolide, et deux concurrents nous y compris. Il faut enchaîner les halo lumineux qui se mettent sur notre route, il sont tels des checkpoints. Du coup, si on en rate un il faut obligatoirement y revenir pour débloquer le prochain halo. Les courses sont rapides mais le gros souci de ce mode c’est le gameplay des monsters. Ils se contrôlent comme des savonnettes et leur physique est mauvaise. On a cette impression de diriger des engins super légers alors que non. Il y a un gros souci sur ce point. D'autant que ce mode se boucle en même pas 10 minutes.


Prochain mode, le freestyle en stade avec les 6 mêmes stades. Les règles sont de réussir à avoir le plus gros score en exécutant des figures en plein vol avec des wheelies via le stick droit lorsque la roue avant est en l’air. Le stick droit en l’air permet de faire des tonneaux avant et arrière. On peut changer de direction en maintenant le bouton Y pour réaliser des donuts. Tout ça sous un temps limite d'une minute avec possibilité d’avoir 30 secondes supplémentaires en bonus. J’avais explosé mon score mais j’ai eu la surprise que l’une de mes roues s’est cassée et elle s’est décrochée du truck. N'y aller pas comme un bourrin au risque d’avoir une mauvaise surprise ! Le quatrième et dernier mode est le mode crash avec 9 parcours. Il faut détruire des obstacles et avoir le score maximum. C’est le moins bon des modes. Je ne l'ai pas du tout trouvé passionnant.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce jeu ce sont la gueule des monsters trucks. Et là pour le coup, bien que les graphismes du jeu sont loin d’être jolis, ils ont tous un design d’enfer et varié. Ils sont au nombre de 25 mais on commence le jeu avec seulement deux d'entre eux. Le reste est à débloqué en réussissant les modes. On retrouvera des monsters comme un requin, un casque de police, un dalmatien, un zombie avec des bras tendus sur le capot, un avec un habillage de pirate, un dragon... et j'en passe. Tout le monde y trouvera son petit bonheur.



En résumé, ce titre n’est pas vraiment passionnant. Seuls les modes en solo et les courses sont appréciables. Et encore, les courses ne sont pas assez nombreuses et se répètent trop alors que la durée de vie est super courte pour les courses. Aucune surprise ! On retrouve toujours le même cheminement des courses, toujours contre un seul concurrent, toujours dans les mêmes environnants. La jouabilité n’est pas du tout à la hauteur, on a l’impression de conduire une voiture sans permis alors qu’on contrôle des trucks imposants quand même et la physique peut faire des choses assez étranges et inquiétantes. Ce Monster Jam: Crush It! a malheureusement beaucoup trop de défauts. Il y avait franchement moyen d’en faire un meilleur jeu. Et puis quand un jeu de voitures offre un gameplay raté, on perd déjà plus de 50 % de son intérêt. Un manque d'ambition regrettable. D'autant plus que le prix fait mal au porte-feuilles avec ses 40€ sur l'eShop ! Avec un prix pareil on se doit d'avoir un jeu bien plus ambitieux.

Test de ToxicGamer


Ce que j’ai aimé :
  • La tronche des monsters trucks avec leurs skins
  • La collecte des lettres
  • Le mode solo et le mode course...

Ce que j’ai moins aimé :
  • ... mais un mode course beaucoup trop sommaire
  • Un gameplay étrange : les engins sont trop glissants, de vraies savonnettes
  • Une physique qui part dans tous les sens
  • Des graphismes bien en dessous de ce qui se fait sur Switch
  • Le manque de véritable challenge
  • Manque de fun

Prix : 39.99€
Taille : 1 225.79 MB
Genre : Course/Action
Développeur/Éditeur : GameMill, Team6 Game/Madcom

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire