mercredi 15 novembre 2017

[TEST] Tiny Barbarian DX sur Nintendo Switch

Pour ce test nous n’avons pas à faire à un nouveau jeu car en effet, ce jeu a été financé via une campagne Kickstarter et est sorti en 2013 sur PC. Depuis, il a reçu plusieurs mises à jour ajoutant donc de nouveaux niveaux. Mais pour ce test la question est : vaut-il ses 30€ sur Nintendo Switch ? C’est ce que nous allons voir ici avec le jeu Tiny Barbarian DX, jeu non traduit en français mais ce n’est pas du tout handicapant compte tenu du très peu de textes existant.


Tiny Barbarian DX est à prendre comme un hommage aux Castlevania de l’époque. On y retrouve exactement les mêmes éléments : des poulets pour se remettre de la vie, casser des tas de blocs pour avoir des poulets ou des diamants ainsi qu’une progression de la map zones par zones. Le jeu commence directement via une bataille sous un fond de paysage de désolation. C’est le mode VS the Horde qui consiste à survivre le plus longtemps possible en enchaînant les vagues d’ennemis. Ce genre de mode n’a jamais été passionnant, me concernant, mais il a le mérite d’être là pour les personnes qui aiment ça.

Le véritable jeu en soi se retrouve dans le mode Adventure. À sa sortie sur PC, toutes les aventures n’étaient pas disponibles. Il fallait attendre au fur et à mesure pour els avoir. Pour cette version Switch, heureusement que les cinq chapitres sont d’office débloqués. Mais pour cela, il va falloir les faire dans l’ordre et sachez qu’il est d’autant plus possible d’y jouer à deux en local.


Si les chapitres ne sont pas d’une qualité régulière, le gameplay a le mérite d’être bon. Faire de petits ou grands sauts suivant la pression du bouton, coup d’épée même en sautant, donner trois coups d’épée de suite qui crée une attaque plus puissante, grimper sur des hauteurs ou sur des lianes… Les mobs sont variées entre serpents, vautours, gardes, bestioles entre autres. On retrouve aussi de nombreux pièges. Tout ça est très classique pour ce style de jeu mais je trouve que Tiny Barbarian DX dispose d’une certaine variation dans les niveaux et les passages à faire. Si le premier chapitre est très classique, sa fin se termine sur un combat de boss bien sympa. Jusque-là je trouvais ce jeu bon mais pas de quoi se réveiller en pleine nuit pour y jouer. Mais ça, c’était avant de faire le chapitre deux qui se passe dans la jungle. Il est bien plus jouissif, plus varié et plus beau graphiquement.

Mais le rythme, les mobs et la progression des zones, tout ça est génial ! J’avais même l’impression de ne plus être dans le premier Tiny Barbarian mais dans une suite qui rajoute plus de folie dans le gameplay. Il y a des passages assez étonnants et inattendus dans un jeu comme ça tels que des passages à dos d’abeille par exemple. Et là où on remarque comment l’architecture des niveaux est bien faite c’est que si vous perdez votre abeille, par une chute ou autre, il est possible de se faire le niveau sans elle. Dans les airs ou en marchant, c’est possible. On retrouve donc deux jouabilités pour un même niveau. Ce sera certes plus difficile sans votre drôle de compagnon mais c’est faisable. Et ça c’est beau. Par contre j’ai trouvé le troisième chapitre plus ennuyeux. On passe son temps à passer en fond de niveau derrière les structures et à revenir sur le premier plan pour pouvoir monter sur des plateformes. C’est d’une lassitude...


Sinon, j’étais étonné, dans le bon sens, de voir que la plateforme était aussi présente dans le jeu. Elle se veut d’ailleurs assez technique, il faut bien gérer ses sauts. Et heureusement que l’on retrouve ce genre de chose-là. C’est d’ailleurs ce que je préfère dans Tiny Barbarian DX avec les boss.

La difficulté va crescendo, elle n’est déjà pas simple dans le premier chapitre mais elle s’accélère de plus en plus suivant notre parcours des niveaux. Mais cette fois ce n’est pas comme les jeux de l’époque tels les Castlevania. Cela reste tout de même beaucoup plus simple. Déjà il n’y a pas de vie et si on meurt on réapparaît toujours au début de la zone. Chaque chapitre dispose de plusieurs biomes et ces biomes sont traversés carré par carré. À noter qu’un carré représente une zone plus ou moins grande. Alors bien que souvent cela énerve de mourir (ce jeu est très rageant, surtout contre les boss), ce n’est finalement pas si grave puisqu’il ne faudra pas tout refaire une fois le game over atteint. D’ailleurs, ce terme n’existe pas dans ce titre.

Pour les gros joueurs adorant le challenge, j’ai trouvé dommage de ne pas proposer dans les options le fait de choisir si on souhaite faire le jeu avec ou sans vies. Chaque type de joueur aurait au moins le choix de se lancer ce défi. C’est un petit détail qu’il pourrait être inclus, qu’en pensez-vous messieurs les développeurs ?



Comme évoqué, les boss sont tous géniaux. Je ne vous dévoile rien à part juste un seul qui est sur le dos d’un animal et on affronte un serpent géant. J’ai dû mourir 50 fois si ce n’est plus avant de réussir à l’envoyer en Enfer ! D’habitude je ne suis pas friand des combats de boss dans les jeux, mais là pour le coup je les trouve tous très bons. Ils sont variés et il faut toujours chercher comment les attaquer et en venir à bout. Pas un seul de ces monstres n’a les mêmes points faibles qu’un autre. Je suis mort au total des centaines et des centaines de fois contre eux et c’est ici LA difficulté du jeu, bien que cela reste toujours réalisable. Rien n’est insurmontable. C’est à nous de bien anticiper leurs attaques et avoir une ou plusieurs techniques d’avance pour leur faire mal.

Alors nous revenons à cette question du début, s’il vaut réellement ses 30€. Pour en avoir le cœur net, c’est au niveau de la durée de vie qu’il faut voir. Tiny Barbarian DX compte 5 chapitres d’environ une centaine de cases (donc de zones) et pas mal de boss. Tout dépendra de votre façon de jouer, à savoir qu’un chapitre peut se finir en une heure. Comptez donc approximativement entre 4 et 6 heures pour venir à bout du jeu. Me concernant, je valide ! Après si vous le trouvez trop cher, attendez une réduction. Cependant, je dirai que c'est un jeu à se faire pour tous les possesseurs de la Nintendo Switch.

Test de ToxicGamer


Ce que j’ai aimé
  • Les nombreuses séquences de plateforme tout au long du jeu
  • Les passages variés comme être sur le dos d’une abeille et qui renouvelle le gameplay de temps en temps
  • Le chapitre 2 prenant et graphiquement très réussi !
  • Les graphismes rétro colorés et les arrière-plans
  • Les boss
  • Pouvoir faire l'aventure entièrement à deux joueurs

Ce que j’ai moins aimé :
  • Certains chapitres moins bons que d'autres
  • Le manque de précision du gameplay par moments
  • Ça manque de chapitres, plus n'auraient pas été de refus

Prix : 29.99€
Taille : 166.72 MB
Genre : Action/Aventure/Plateforme
Développeur/Éditeur : Nicalis

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire