vendredi 19 janvier 2018

[GeeKritique] Ma critique de Beelzebub - Intégrale Blu-ray

Cela fait un petit moment déjà que je ne vous ai pas proposé de chronique Blu-ray/DVD. Du coup, après avoir eu l’immense privilège de recevoir, en fin d’année dernière, plusieurs coffrets de la part de Kazé, c’est avec plaisir que je reviens sur certaines d’entre elles. Je vais donc ici commencer par vous parler de l’animé Beelzebub. Cette série existe déjà depuis un petit moment mais elle a été rééditée, aussi bien en coffret DVD que Blu-ray, le 15 novembre 2017 aux éditions Kazé dans une version intégrale. Laissez-moi donc vous confier pourquoi cette série m’a bien plu.


Résumé de la série (par Kazé) :
Oga, dit « le fou furieux », est la terreur d’Ishiyama, l’un des lycées les plus malfamés du Japon. Un jour, alors qu’il est en train de donner une leçon de politesse à une bande de racailles imprudentes, il repêche un géant moustachu qui se fend aussitôt en deux pour laisser entrevoir un nouveau-né. Seulement, ce bébé s’avère être le fils du diable envoyé sur Terre pour anéantir les Hommes. Adolescent, cancre et voyou, Oga va également devenir le tuteur du futur destructeur de l’Humanité !

Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà ce personnage qui n’est autre que Baby Beel, le fils du diable envoyé sur Terre pour détruire l’homme. Mais certaines circonstances font que ce bébé va se voir être élevé par Oga, un jeune lycéen bagarreur. Me concernant, j’avais entamé la version animée il y a quelques années déjà et je trouvais la série plutôt drôle en plus de profiter d’une bonne dose d’action. Beelzebub mélange habillement ces deux genres et nous offre du coup une série fort intéressante tant la bonne humeur est de mise. De plus, on suit un jeune collégien, voyou de nature, dans son « parcours scolaire » et on le verra donc changer par moments de caractère et de comportement.

Comme je l'évoquais, j’avais déjà commencé à suivre cette série il y a quelques années, sans pour autant avoir eu le temps d’arriver à son terme. J’ai donc pu rectifier le tir grâce aux éditions Kazé que je remercie fortement suite à la réception de ce coffret qui m’a donc permis de reprendre là où je m’étais arrêté. Beelzebub mise davantage sur l’humour, nombreuses sont les scènes qui ne manqueront pas de vous faire rire, d’ailleurs certaines sont même hilarantes à souhait je dirais. On en pleure de rire dira-t-on tant le délire de l’auteur est bien maîtrisé. J’ai moi-même énormément rit lors du visionnage de Beelzebub et il en fut de même pour mes enfants qui se sont installés à mes côtés pour regarder certains épisodes. Mon fils souhaite même reprendre la série à ces débuts car j’étais moi-même déjà bien avancé.

©RYUHEI TAMURA/SHUEISHA-BEELZEBUB PROJECT

Beelzebub est certes un shonen, mais le déroulement de l’histoire est mise en scène de manière assez spéciale apportant une bonne dose d’originalité, qui en fin de compte fait que cette série serait plutôt à considérer comme une parodie du genre shonen. Je dirais qu’on retrouve le mécanisme principal du genre tout en le détournant afin de proposer quelque chose d’un genre nouveau.

Les personnages principaux que sont Oga et Baby Beel, de son véritable nom Kaiser de Emperana Beelzebub IV, sont très attachants. Leur relation est, je dirais, le centre même de la série. Il faut savoir qu’Oga a donc été choisi car dans un sens il est considéré comme étant très fort, du coup Baby Beel s’attache à lui. Mais voilà, si tous deux se retrouvent séparés de plus de 15 mètres alors Oga mourra. Chose qui n’arrange pas vraiment ce dernier et qui va de ce fait tenter de trouver une personne que Baby Beel considérera comme plus fort que lui. Le but dans tout ça est qu’Oga puisse se débarrasser de sa mission « paternelle », mais le sort en a décidé autrement et leurs mésaventures ne font que commencer… pour notre plus grand plaisir !

©RYUHEI TAMURA/SHUEISHA-BEELZEBUB PROJECT

Outre notre duo, Beelzebub met en scène divers personnages, dont certains assez dangereux, ce qui arrange bien le cas d’Oga d’ailleurs mais… Une fois encore, les choses n’évoluent pas de la manière qu’on pourrait le croire, certaines affinités entre personnages venant à se former. On retrouve donc des alliances de personnages pour combattre contre tel ou tel adversaire. Puis les choses évoluent encore d’une autre manière pour Oga qui, par exemple, va apprendre de nouvelles techniques de combats, mais il vivra aussi d’intenses moments d’une manière plus traditionnelle. Je peux donc vous dire que niveau personnages nous sommes ici bien servi et que certains ne manquent pas de piquants ! On découvre donc divers groupes comme les 6 Arrivistes d'Ishiyama, les 6 Chevaliers Saints sans oublier les démons dont le Roi des démons, lui-même !

D’un point de vue animation, malgré que cela date un peu (2011/2012), il n’en demeure pas moins que l’ensemble soit correct. La série est d’ailleurs issue des studios Pierrot à qui l'ont doit entre autre Naruot certes, mais aussi Blue Dragon, Tokyo Ghoul ou très récemment pour Black Clover. Les combats mis en scène sont plutôt de bonnes factures dans son ensemble, certains demeurant toutefois un peu trop mollassons. D’ailleurs, au fur et à mesure d’avancer dans les épisodes, je préférais tout aussi bien une situation totalement déjantée qu'un bon combat. Je veux dire par là, que les combats seraient même secondaires pour moi dans cet animé, préférant les événements qui se passent à côté. Au niveau de la bande son, je n’ai trop rien à reprocher, elle se marrie fort bien à l’univers et il en va de même pour les divers génériques de débuts et de fins.
Tout est bien qui finit bien ? Alors c’est là que j’évoquerais une légère déception avec une fin de série qui, selon moi, aurait pu être mieux peaufinée. Ce qui est fort dommage car l’intrigue qui se développe épisode après épisode est plutôt bien ficelée, du coup on reste un peu sur sa faim une fois les derniers épisodes terminés. D’un autre côté, la série est vraiment variée en termes de personnages et c’est un très bon point je dirais, surtout lors des apparitions du Roi des démons ! Elles sont certes minimes mais ont eu raison de moi à chaque fois.

Cette série qu’est Beelzebub vous offrira donc de l’action, une bonne dose d’humour et tout ça au travers d’un parcours scolaire. Tous les épisodes sont ici doublés en version française, doublage que j’ai trouvé de très bonne qualité. Mais vous pouvez aussi opter pour la version originale sous-titrée en français. En ce qui concerne le packaging de ce coffret, on reste sur du standard, c’est-à-dire que le fourreau cartonné embarque ici les 3 boîtiers Blu-ray, chaque boîtier disposant de 2 Blu-ray. On peut donc dire que dans son ensemble Beelzebub est une très bonne série qui mérite d’être découverte aujourd’hui au travers de ces intégrales Blu-ray mais aussi DVD. À noter, que la série est aussi disponible en streaming sur le site ADN.

GeeKritique de Samy Joe

Les images publiées dans cet article sont issues du site ADN.


Infos complémentaires :

Sortie le 15/11/2017
Prix : 89.95€ (prix de vente éditeur conseillé)
60 épisodes, 6 blu-ray
Genres : 12+, Action, Humour, Sentimental, Vie Scolaire
Studio : Pierrot
Réalisateur : Noubuhiro Takamoto
Langues : Français - Japonais / Sous-titres : Français
Éditeur : Kazé

Aucun commentaire:

Publier un commentaire