mercredi 17 janvier 2018

[GeeKritique] Retour sur la série Black Clover et quelques mots sur le Tome 10

Les mangas de type shonen font parti des genres que j’ai le plus de plaisir à lire. Lorsque Kazé avait alors annoncé l’acquisition de Black Clover, manga créé par Yûki Tabata, je ne pouvais passer à côté, d’autant que cette série s’annonçait déjà très prometteuse lors de la lecture des premières pages. Au lancement j’en découvrais davantage avec un univers mélangeant l’action à l’humour, ici très importante mine de rien, en ajoutant une bonne pointe de magie et autres invocations, sans oublier la présence de Compagnies de mages ! Que demander de plus ? Tout est ici présent pour un cocktail explosif… et c’est le moins qu’on puisse dire !


Avant toute chose, si cela vous intéresse, vous pouvez découvrir mes diverses chroniques de la série par ici ou par . Sinon, en ce qui concerne le début de l’histoire, on fait la rencontre d’Asta, un jeune garçon dépourvu de magie contrairement à son meilleur ami Yuno, qu’il considère d’ailleurs comme un frère. Lors de la fameuse cérémonie qui rassemble les jeunes de 15 ans pour recevoir leur grimoire, et alors que Yuno reçoit son fameux grimoire au trèfle à 4 feuilles, il n’en est rien pour Asta qui devient une fois de plus la risée du royaume. Ne s’avouant pas vaincu, Asta annonce devenir le rival de Yuno et qu’il le surpassera un jour. C'est alors qu'une chose des plus incroyables se produisit, un grimoire apparaît alors devant Asta et ce dernier en fait jaillir une épée. Cependant, ce grimoire est assez particulier, il arbore un trèfle à 5 feuilles. Alors que la quatrième feuille a pour signification la chance, la cinquième abriterait le démon. Asta a reçu un grimoire d’anti-magie et s’apprête à suivre une grande destinée… Et c’est peu dire !

BLACK CLOVER © 2015 Yuki TABATA / Shueisha Inc.

L'ascension d'Asta est très intéressante à suivre. Il rejoint la Compagnie du Taureau Noir, dirigée par Yami, un chef hyper badass et on s’en rend compte au fur et à mesure d’avancer dans les tomes. Il est le seul à avoir cru en Asta et ne regrette aucunement d'avoir choisit le jeune garçon. Au fur et à mesure d'avancer dans les tomes, on assiste à plusieurs rencontres entre Asta et Yuno qui pour ce dernier fait parti de la Compagnie de l’Aube d’Or, la plus réputée des compagnies. Ces deux jeunes amis rivaux ont tous deux le même rêve, celui de devenir le prochain Empereur Mage.

La fine équipe de la Compagnie du Taureau Noir, toujours de bonne humeur !
Black Clover est vraiment une série à laquelle j’ai de suite accroché et pour bien des raisons ! Déjà, l’univers dans lequel prend vie cette aventure. C’est tout ce que j’aime : retrouver un univers qui met en avant des groupes de personnes, ici des Compagnies, un peu le même principe que les guildes de Fairy Tail, bourré d’action et d’humour, un peu à la Naruto. On comprend déjà à ce stade que le mélange des genres va envoyer du lourd ! Et c’est bien le cas. Ensuite, on en prend plein la vue à plusieurs niveaux, aussi bien en terme de combats très dynamiques et bien mis en scène, notamment lors des invocations. Yûki Tabata gère assez bien la partie graphique de son œuvre mais dès que les invocations entrent en jeu on en prend plein les yeux tellement c’est beau ! J’ajouterai même que depuis le lancement de la série, les dessins montent en puissance et sont bien plus prononcés, les traits sont d’une plus grande précision et on apprécie cette amélioration.

Mais l’univers et le visuel de Black Clover ne font pas tout. L’intrigue est très intéressante, drôle et palpitante, le tout profitant de nombreux rebondissements. Sans oublier que certains tomes se terminent vous laissant l’eau à la bouche, soit sur un événement en combat, soit sur une action que vous n’aurez pas vu venir. L’intensité est souvent à son comble dans Black Clover et j’apprécie beaucoup que l’aventure qui nous est ici proposée évolue sur bien des plans. D’ailleurs un nouvel arc est lancé depuis le tome 9 et je peux vous dire que le tome 10 est très attendu au moment où j’écrivais ces premières lignes.

BLACK CLOVER © 2015 Yuki TABATA / Shueisha Inc.

Et je pense ne pas être le seul dans ce cas. Même mes enfants sont lecteurs de cette série et ils se sont prêtés au jeu me fournissant leurs petites impressions sur cette série.

Lana (10 ans) m’a confié avoir accroché dès le début. La mise en place de l’intrigue lui a de suite plu car le héros est sans pouvoir, contrairement aux autres. Il fait tout ce qu’il peut pour devenir toujours plus fort et aider ses amis. Il réussit à avoir un pouvoir unique. Elle aime bien son caractère, le fait qu’il n’abandonne jamais, qu’il aime se faire des amis et qu’il a confiance en eux. Ses personnages préférés sont Asta, Noelle et Charmy. Elle trouve cette dernière drôle et que son pouvoir est assez cool. Elle aime le fait qu’Asta et Noelle progresse de manière constante. Aussi, elle se pose des questions au sujet du capitaine de Yuno, de la compagnie de l’Aube d’Or, suite à la création d’un arbre (dans le tome 9). Cette série lui plaît beaucoup et elle a beaucoup de plaisir à la lire.

En ce qui concerne mon fils Quentin (10 ans), il a une préférence pour la gente féminine, à savoir Noelle et Kahono car elles ont de bons pouvoirs. Lui aussi aime que Noelle s’améliore entre chaque tome et apprécie le fait découvrir des combats mais aussi l’aventure que vivent les héros. Il aime voir comment les personnages s’amusent ensemble. Ses tomes préférés sont à ce jour les 8 et 9 car ils ont réussi à battre un certain adversaire dont je tairai le nom et une nouvelle histoire se met en place avec le Royaume de Diamond, autre royaume mis en avant après celui de Clover.



Nul doute que Black Clover va subir un nouveau souffle avec l’arrivée du dixième tome ! Et après l'avoir lu avant qu'il ne sorte je confirme mes précédents dires. À ce jour, nous avons fait la connaissance d’un grand nombre de personnages, tous assez intéressants, qu’ils soient principaux ou secondaires. Plusieurs chefs de compagnie ont été mis en avant, et me concernant je trouve que Yami de la Compagnie du Taureau Noir est assez stylé. On ne connaît pas tout à son sujet, tout comme pour d’autres. Nul doute que nous aurons davantage d’informations au fur et à mesure que la série va évoluer. En tout cas, cette série ne manque pas de personnages charismatiques aux caractères bien trempés pour certains. Les méchants ne sont pas non plus laissés pour compte.

Un conseil, si vous n’avez pas encore lu cette série, mieux vaut la commencer sans plus tarder car vous passeriez vraiment à côté d’un excellent shonen ! Sur ce, laissez-moi vous parler brièvement du dixième tome qui vient tout juste de sortir aux éditions Kazé.

Résumé du tome 10 par Kazé :
Spoiler :
Frappé par un sortilège antique, Asta a perdu l'usage de ses bras. Les membres de du Taureau Noir partent à la recherche d’un remède capable de rompre cette malédiction. De son côté, Vanessa se rend dans la Forêt des Sorcières suivie par Noelle, Finral et Asta. C’est alors qu’une puissante armée ennemie lance un assaut…

Il n’est pas évident de vous parler de ce dixième tome sans évoquer ce qu’il s’est précédemment déroulé aux seins des compagnies et de ce qu’il est advenu de certains héros. Toutefois, sachez que sur la fin du neuvième tome, Asta est mis en avant d'une certaine manière. Ce jeune garçon a toujours donné son maximum pour venir en aide aux autres mais cette fois, dans le dixième tome les rôles sont inversés. Nous allons donc suivre d’autres membres de la Compagnie du Taureau Noir sans pour autant laisser Asta au second plan. Si vous avez déjà entamé la série, vous savez qu’il a du mal à rester en place, il est du genre à avoir la bougeotte. Une fois de plus donc, ce jeune garçon fait preuve d’une grande ténacité malgré son « handicap » et ne manque pas de se prendre la tête avec certains autres membres.

Doté d’une sacrée dose d’action, ce dixième tome nous offre moult affrontements de grandes envergures notamment lors d’un combat où est invoqué un Salamandre puis un dragon marin. C’est tout bonnement magnifique ! Mais chut, pas un mot de plus à ce sujet. Comme d’accoutumé, les dessins sont très propres, les décors bien détaillés et l’action se veut des plus intenses. Me concernant, j’ai apprécié la venue de Fanzel qui dégage une aura spéciale, faisant de lui un personnage plutôt intéressant.

Quand Asta est ému...
Ce dixième tome ne manquera pas de vous donner des sueurs froides, prenant une grande ampleur en matière de combat mais aussi d’un point de vue sentimental notamment en début de tome. J’ai une fois encore apprécié ce tome qui monte d’un cran proposant des combats de grandes envergures, et un rebondissement intéressant intervient en fin de tome, entre autre. De quoi annoncer du lourd dans le prochain tome que je ne manquerai pas de découvrir le moment venu. Cela devient une habitude.

Si vous n’avez toujours pas craqué pour Black Clover, je ne peux que vous inviter à vous lancer dans cette aventure. Ce shonen, aux divers genres, a tout pour vous captiver, alors ne vous privez pas d’un tel plaisir de lecture. D’autant plus que vos yeux prendront part à ce même plaisir !

Aussi, je remercie grandement les éditions Kazé pour leur soutien continuel et leur confiance, ce qui me permet de proposer de nouvelles chroniques ainsi que de poursuivre un grand nombre de séries déjà en cours.

GeeKritique de Samy Joe

Série : Black Clover
Auteur : Yûki Tabata

Découvrez le mini-site de Black Clover

Série en cours au Japon, dont 10 tomes actuellement reliés en France.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire