vendredi 23 février 2018

[GeeKritique] Ma critique de King of Eden Tome 1

Je vais ici vous parler d’un début de chasse à l’homme assez intéressante à suivre où une personne se retrouve à mettre fin à la vie d’autrui pour une certaine raison mais cela ne sera pas vu d’un même œil par le service des renseignements internationaux. À première vue, le jeune homme concerné semble vouloir cependant faire le bien (dira-t-on) par de tels actes. Je vous invite donc aujourd’hui à en apprendre un peu plus au sujet de King of Eden, dont le premier tome est disponible aux éditions Ki-oon.


Résumé de l’éditeur :
Des villages entiers sont rayés de la carte par de gigantesques incendies aux quatre coins du globe. Thaïlande, Écosse, Espagne… le scénario est toujours le même : les cadavres calcinés des habitants portent des traces de morsures et ont subi de telles déformations qu’ils n’ont plus rien d’humain… 
Étrangement, un jeune archéologue coréen, Teze Yoo, semble lié à ces tragédies : sur chaque site, il achève le dernier survivant avant de brûler les corps. Mais pour les services de renseignements internationaux, il est surtout le suspect numéro un quant à la propagation d’un virus convoité par les groupes terroristes du monde entier ! Le Dr Itsuki, elle-même archéologue et ancienne camarade de classe de Teze, est recrutée par les services secrets coréens pour retrouver sa trace. De l’Angleterre à la Chine en passant par la Roumanie, la chasse à l’homme est lancée !

J’étais plutôt impatient de mettre la main sur le premier tome de King of Eden notamment pour Takashi Nagasaki, qui n’est autre que l’auteur des séries Billy Bat, Master Keaton ou encore Pluto.  Concernant le côté graphique, c'est ici géré par Ignito. Et bien que ce soit assez réussi, je trouve par endroits que c'est un peu brouillon et puis je n'aime pas le travail effectué au niveau du regards des personnages. Ils me laissent de marbres, je trouve qu'aucune émotion n'émane de leurs yeux. Après, la qualité reste tout de même globalement au rendez-vous. Outre mes dires précédents au sujets des expressions faciales, je n’aurais trop rien à reprocher. De même que pour l’intrigue, elle tire son épingle du jeu revisitant l’univers des zombis avec un virus qui en plus de rendre les personnes touchées agressives va aussi avoir un effet sur leurs apparences.

On va donc suivre un certain Teze Yoo, archéologue, qui à ses airs et manières d’agir semblent disposer de certaines informations au sujet de ce fameux virus qu’on appelle « le loup ». Mais que sait-on réellement de cet archéologue ? Et comment est arrivé ce virus ?

© 2015 Takashi Nagasaki, IGNITO / Haksan Publishing Co., Ltd.

Eh bien sachez que nous découvrons certains éléments passées au sujet de ce virus sans pour autant apprendre le pourquoi du comment il fait désormais des ravages. Cela m’a un peu fait penser à The Walking Dead, mais passons… On est ici en présence d’un assez bon thriller, plutôt palpitant, qui saura vous tenir en haleine tout du long. Ce premier tome pose les bases de l’histoire avec le virus, les terroristes qui souhaitent user de ce virus telle une arme, les personnages principaux et autres monstres… Tout est ici présenté de manière à toucher le lecteur. Le suspense est assez haletant, chose que j'ai apprécié ! On se pose certaines questions, on écope de réponses mais pas forcément toutes celles que l’on attendait. Et tant mieux, car c’est ce genre de choses qui donne l’envie de découvrir le second tome pour savoir si oui ou non la série peut nous plaire. Et c’est mon cas ! Je fonctionne de la sorte.

Ce premier tome de King of Eden saura vous captiver je pense de par son intrigue détonante, sa violence aussi car oui certaines vignettes n'épargnent pas les détails violents de telle ou telle scène, et l’intrigue autour de Teze Yoo. Le rendu visuel, bien que bon, n’est pas toujours propre pour moi, ce n’est pas le style que je préfère et qui se démarque. Mais attention, la qualité des dessins reste appréciable et pas qu’un peu, je parlais précédemment à titre personnel. Quoi qu’il en soit, les éditions Ki-oon dispose là d’une série prometteuse, je pense, dont le scénario est pour moi l’un de ses atouts majeurs.

GeeKritique de Samy Joe

Titre : King of Eden T01
Auteur : Takashi NAGASAKI / IGNITO

Parution : 11-01-2018
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 208
Prix de vente : 7,90 €

Voir le trailer.
Lire les premières pages.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire