mercredi 7 février 2018

[GeeKritique] Ma critique de Space Travelers - Coffret Intégral (5 tomes)

Fin 2017, Kazé a sorti un bon nombre de coffrets manga, de quoi faire plaisir pour les fêtes de fin d’années. On retrouvait entre autres Beyond Evil, Yo-kai Watch ou encore Le Garçon et La Bête, Space Travelers et bien d’autres encore. Et je vais ici m’attarder sur le dernier cité qui est une série de Kazue Kato, que vous connaissez peut-être déjà pour son travail avec Blue Exorcist. Mais sachez qu’avant Blue Exorcist nous pouvions découvrir Space Travelers et en parlant de découverte ce fut mon cas. C’est donc avec plaisir que je partage avec vous mon ressenti sur cette série qui mériterait qu’on lui porte davantage d’attention.


Résumé de l’éditeur  (Tome 1) :
Seul habitant de Planetoïd, située au fin fond du système solaire, Robin est un jeune garçon-robot spontané et naïf. Son quotidien réglé comme une horloge est bouleversé le jour où un lapin humanoïde débarque sur sa planète. Celui-ci, prénommé Usa, s’avère être un évadé du pénitencier de Pluton poursuivi par la terrible armée de l’Alliance du Système Solaire. Pour aider son nouvel ami à échapper aux griffes de ses geôliers, Robin se voit contraint de recourir à une vis rouge jusqu’alors enfermée dans une pièce mystérieuse. Le voilà soudain possédé par une force maléfique et transformé en une arme redoutable, détruisant tout sur son passage ! Heureusement, Usa parvient à le délivrer en ôtant la vis logée dans son œil gauche. Mais ils ne sont pas tirés d’affaire pour autant car l’armée découvre que le petit garçon n’est autre que «le Fils des étoiles", qu'elle recherchait depuis des années…

Je ne vais pas tourner autour du pot, Space Travelers a su me surprendre et ce à plusieurs niveaux. Je ne connaissais pas vraiment cette œuvre, outre de nom. Le fait est que j'ai découvert l'auteur de par la première saison animée de Blue Exorcist adaptée du manga donc de Kazue Kato. Quand Kazé a annoncé fin 2017 la sortie de plusieurs coffrets dont celui de Space Travelers, ce dernier m’a du coup interpellé. Je connaissais déjà les autres séries proposées et Kazé a eu la gentillesse de m’envoyer un exemplaire afin de palier à ma découverte, que je prends plaisir à partager avec vous.

ROBO TO USAKICHI © Kazue Kato / Kodansha Ltd.

L’univers présent dans Space Travelers est assez plaisant, je m’y suis plongé avec grand plaisir. J'y ai rencontré un héros des plus intéressants, du nom de Robin. Mais ce jeune garçon n’est pas le seul personnage que l’on prend plaisir à suivre. Ils sont plusieurs dont USA, Momo ou encore Obuto, La Vis, Garcia Vulcain, Ponko, Lily, Lucifer Moon et j’en passe… On retrouve même un Robin Fou. Bref, chacun d’eux dispose d’une force de caractère qui lui est propre et tous sont intéressants à découvrir. Je peux d’ores et déjà relever un certain point dans la série, sans trop vous poiler, en vous disant que les personnages vieillissent. Au départ Robin est un jeune garçon et deviendra un jeune homme. De ce fait, on imagine bien que son caractère va évoluer. Il est au départ assez timide, souvent à pleurnicher avec le nez qui coule mais deviendra bien plus coriace par la suite. Il en va de même pour d’autres personnages. Ce sont des évolutions que j'ai apprécié car cela donne un tout autre aspect à la série.

Comme je l’évoquais, la lecture fut agréable proposant une dose d’humour appréciable tout en mettant en avant le principal de l’action. On se marre donc lors de certaines pages avant de passer aux choses plus sérieuses dont certains combats. Ces derniers sont d’ailleurs bien menés je trouve, et ne durent pas en longueur. L’action présente tout au long de la série est bien dosée, on écope même d’explosions tant certaines situations dérapent. L’intrigue ici mise en place prend vie dans un univers assez vaste, style space opéra, où notre jeune héros aura tant à voir lors de sa quête. D’ailleurs, nous autres cher lecteurs profitons aussi, tout au long des tomes, pour apprécier le crayon de Kazue Kato. Les dessins sont de très bonnes qualités, faisant bien ressortir certaines expressions du visage notamment mais aussi bien d’autres phénomènes. L’univers est très soigné, même s’il prend vie dans l’espace. On aurait pu croire que cela soit vide mais ce n'est pas le cas, au contraire. Par moments, on prend plaisir à tomber sur de belles vignettes entrecoupées de manière verticale, intensifiant même l’action en cours. À noter aussi que certains dessins peuvent s’avérer violents, mais rien de bien méchant non plus, le sang n’y coule pas à flot.

ROBO TO USAKICHI © Kazue Kato / Kodansha Ltd.

L’histoire est donc l’un des points forts de Space Travelers, proposant certains rebondissements qui donnent envie d’en apprendre davantage. Le lecteur se pose des questions au fur et à mesure d’avancer mais on écope aussi de certaines réponses. L’univers est assez riche, on y découvre pas mal de choses et me concernant j’ai pris goût à me lancer dans cette aventure. Dommage que le héros soit un peu trop stéréotypé mais il en a été voulu ainsi, il faut donc faire avec. On reste donc dans le classique concernant Robin. C’est pourquoi, on pourra jeter son dévolu sur d’autres personnages qui ne manquent pas d’attirer notre attention. Que ce soit selon leur tempérament, leur tenue vestimentaire ou tout autre chose, il y a bien un élément qui vous fera apprécier tel ou tel personne. D’ailleurs, j’ai trouvé assez stylé le fait de mélanger les personnages à têtes d’humains avec d’autres à têtes d’animaux. Cela peut sembler léger comme détail mais une fois plongé dans la lecture, on se rend compte que cela accentue l’univers et le diversifie davantage, lui offrant ainsi sa propre entité.



Space Travelers est une série courte et compte donc à son actif un total de 5 tomes. Format qui est parfait pour les férus de petites séries, surtout que l’histoire touche à sa fin. Je veux dire par là qu’on dispose d’une fin contrairement à d’autres séries courtes, voire très courtes, que j’ai pu lire et qui restent sur une fausse fin, à savoir une fin ouverte, dont on ne peut espérer de suite. Ici, on ne reste pas sur sa faim, les réponses à nos questions nous sont données. Après je ne voudrais pas trop entrer dans les détails, histoire de ne pas gâcher la fin de la série. Je ne peux donc que vous conseiller de découvrir cette série comme j’ai pu le faire car elle mérite vraiment qu’on s’y attarde. Kazue Kato nous offre un travail soigné et ce à de nombreux niveaux. Space Travelers dispose d’un grand nombre d’atouts qui en font une série plaisante, proposant une aventure palpitante, voire haletante par moments. Qui plus est la diversité est de mise du côté des personnages, ce qui offre des situations aussi drôles que dynamiques.

À découvrir !

GeeKritique de Samy Joe

Aussi, je remercie grandement les éditions Kazé pour leur soutien continuel et leur confiance, ce qui me permet de proposer de nouvelles chroniques ainsi que de poursuivre un grand nombre de séries déjà en cours.


Coffret Intégrale Space Travelers (5 tomes + 3 cartes postales exclusives)

Auteur : Kazue Kato
Genre : Aventure, Science-fiction, Humour
Âge conseillé : 12+
Lire les premières pages du tome 1.

Découvrir le mini-site.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire