dimanche 18 février 2018

[TEST] Old Man's Journey sur Nintendo Switch

En toute honnêteté, je joue très rarement à ce type de jeu qu’est Old Man’s Journey, à savoir un jeu du genre narratif, contemplatif. Mais plusieurs choses ont su attisé ma curiosité. Déjà lorsque le studio de développement Broken Rules a annoncé le titre sur Switch j’ai de suite été touché par son rendu visuel, dessiné à la main. Puis, l’idée originale de plonger le joueur dans la peau d’un vieil homme, le tout sous un fond musical très doux. Après avoir vu le trailer d’annonce, j’étais donc saisi. Ensuite, j’en parle brièvement avec Le Gamer Barbu  (un des membre du staff) qui me conseille de vivre cette aventure dès que possible. Et là, les développeurs entrent en scène m’offrant alors Old Man’s Journey sur Nintendo Switch afin que je puisse partager avec vous mon ressenti une fois mon voyage terminé. Ce qui est le cas aujourd’hui...


Les développeurs ne perdent pas de temps et lance le joueur dans le vif du sujet. Sans explication aucune, nous découvrons le vieil homme chez lui qui reçoit une lettre. Nous ne savons pas ce qui y est écrit, Old Man’s Journey ne propose vraiment aucun texte de quelque nature que ce soit. Le vieil homme embarque alors ses affaires et c’est à vous de jouer. D’office, le jeu se règle pour une prise en main via « motion-pointer » c’est-à-dire qu’on utilise un seul Joy-Con pour viser sur la TV, un peu à la manière d’une Wiimote. Cette première prise en main est très simple, une fois le jeu lancé vous devez poser le Joy-Con droit (par défaut) sur une surface plane puis le reprendre pour viser sur la TV et vous validez. Ce système ne demande rien de plus que de viser donc et d’appuyer sur n’importe quelle touche du Joy-Con pour valider vos actions, sauf le bouton « R » qui permet quant à lui de recalibrer la visée au centre de l’écran. Je vous avoue que c’est ce système de jeu que j’ai choisi pour vivre cette aventure mais vous pouvez tout aussi bien jouer via le tactile de la console, très réactif aussi ou via le stick, mais moins fun pour ce dernier système. Si je peux vous conseiller, jouez soit en motion-pointer soit au tactile, c’est davantage intéressant et plus immersif, je trouve.


Niveau prise en main donc, il n’y a rien à redire, tout est parfait et on apprécie le fait d’avoir le choix entre 3 manières différentes de jouer. À noter que la visée au motion-pointer est très réactive et que le faisceau n’a jamais été obstrué me concernant, je veux dire par là que même si une personne entrave votre visée, le curseur ne disparaît jamais de l’écran. Et en parlant de curseur, on peut d’ores et déjà évoquer un autre point positif dans ce jeu avec la possibilité d’y jouer à 2. Chacun dispose alors de son curseur et tous deux peuvent interagir avec les éléments du décor. Les développeurs ont aussi eu l’amabilité de tirer avantage des fonctions de la Switch au niveau des vibrations HD et dans certaines phases de jeux elles se font bien ressentir. Bonne gestion donc aussi à ce niveau et contrairement à d’autres jeux ici le ressenti est parfait, ça ne vibre pas de trop, c’est très bien optimisé.

Notre vieil homme fait donc route et le voilà à parcourir 15 niveaux, certains un peu plus longs que d’autres mais dans l’ensemble ils restent assez courts. Je vais ici évoquer deux points qui ne vont pas vous plaire à savoir d’une part que le jeu se termine en 2 heures, voire un peu moins et d’autre part qu’il ne dispose d’aucune replay value. Une fois Old Man’s Journey terminé, on n’a aucune raison d’y revenir. Mais laissez-moi vous expliquer pourquoi on ne tiendra pas rigueur de sa courte durée de vie.


Le vieil homme se déplace selon ce que vous lui demandez. Vous devez donc tirer parti des éléments du décor afin de le faire avancer dans la bonne direction. On comprend vite après quelques visées sur l’écran comment se joue Old Man’s Journey car une fois l’appuie sur une touche effectué, ou le doigt posé sur l’écran tactile, des lignes jaunes apparaissent alors. Ces lignes délimitent les éléments qui peuvent être déplacés car oui vous devrez alors baisser une plaine, la remonter afin qu’elle puisse être reliée à un autre plan ou autre élément du décor qui permettra au vieil homme d’avancer, passant d’un endroit à un autre, d’un premier plan vers l’arrière-plan et inversement. Vous devez donc trouver le bon positionnement que doit prendre chaque élément. On peut penser que cela soit simple de prime abord mais certaines scènes demandent davantage de réflexion.

Bien que la difficulté ne soit pas très corsée, il vous arrivera sûrement de bloquer un peu plus longtemps sur certains obstacles. Rien n’est insurmontable, et il est bien de voir que les développeurs proposent d’user d’autres éléments afin d’avancer. Outre le fait de déplacer des plaines, vous aurez des brebis qui entraveront votre route, des murs de briques et autres, vous devez donc trouver le moyen de les contourner ou d’utiliser certains de ces éléments pour ouvrir un passage. J’ai beaucoup aimé les diverses interactions avec le décor notamment les scènes avec le train et la camionnette qui changent un peu dans la manière de procéder. Même si le principe reste identique à savoir qu’il faut bien positionner les éléments du décor pour avancer, ces dits niveaux offrent un défilement d’images qui se fait de manière horizontale de par les déplacements des engins précédemment cités.



Old Man’s Journey vous fera voyager et ce de manière très attachante. Le vieil homme partage avec nous son histoire. En fait, une fois chaque scène terminée, il se pose sur un banc ou autre et il vous faut trouver l’action à faire afin de finaliser le niveau. Une fois l’élément en question trouvé, cela enclenchera alors un souvenir passé du vieil homme. Ces éléments ont d’ailleurs un rapport avec l’histoire du vieil homme, du genre élément déclencheur. On vit donc au travers du vieil homme ses souvenirs à la fois joyeux, mais aussi tristes, pleins de regrets et j’en passe… Ce sont diverses émotions qui nous transportent au travers de ce voyage magnifique et très émotionnel. Et quand je dis magnifique cela concerne aussi bien le côté graphique du jeu. On apprécie vraiment ce rendu visuel très original et de toute beauté. Qui plus est, les développeurs ont fait le nécessaire afin de le proposer en 1080p sur TV et 720p en version portable. Peu importe la manière dont on joue, le jeu est juste somptueux !

J'apprécie la qualité graphique du jeu et la qualité des souvenirs du vieil homme est vraiment époustouflante. Quand on sait que c'est dessiné à la main, on ne peut que félicité le studio pour cela ainsi que pour le voyage visuel que l'on vit en compagnie de ce vieil homme.


Pour conclure, je dirais que tous ces points positifs font selon moi, le poids face au fait que le jeu soit très court et qu’il ne propose aucune rejouabilité. Old Man’s Journey mérite vraiment que l’on s’y attarde, d’autant que la trame narrative tire entière parti de son rendu visuel. On contemple chaque niveau appréciant le voyage qui nous mène jusqu’à un certain endroit qui aura eu raison de mon côté émotionnel. Certains y verseront peut-être une petite larme, ce qui fut mon cas.

Faites bon voyage et que le vent puisse vous porter vers de jolis horizons...

Test de Samy Joe


Toutes les images publiées dans ce test sont issues de mes sessions de jeu. Vous pouvez en retrouver davantage un peu plus bas.

Ce que j’ai aimé :
  • La direction artistique de toute beauté
  • Son univers charmant où règne la poésie
  • Le rendu graphique très coloré et dessiné à la main
  • Les sentiments qui émanent des souvenirs du vieil homme
  • 3 manières de jouer avec une préférence pour le motion-pointer et le mode tactile pour une meilleure immersion
  • La bonne optimisation des vibrations HD
  • Vivre un voyage narratif chargé d’émotions

Ce que j’ai moins aimé :
  • Sa courte durée de vie… trop courte et donc pas de replay value
  • Un peu (trop) facile ?

Prix : 9.99€
Genre : Casse-tête, Réflexion
Taille : 768.61 MB
Développeur/Éditeur : Broken Rules

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

- Galerie d'images personnelles -

Petite astuce : si vous souhaitez faire des captures d’écran sans qu’apparaisse le pointeur, il faut cliquer sur HOME, puis revenir sur le jeu, le pointeur aura disparu et vous pourrez alors capturer l'image, mais si vous appuyez de nouveau sur une touche ou sur le stick alors le pointeur devra être réinitialisé et réapparaîtra à l'écran.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire