jeudi 15 février 2018

[TEST] Portal Knights sur Nintendo Switch

Les éditeurs et autres développeurs ne manquent pas de profiter du succès de la Nintendo Switch pour porter leurs jeux sur cette dernière. Notre console hybride récupère donc un grand nombre de jeux déjà disponibles sur les plateformes concurrentes et c’est le cas ici avec Portal Knights de Keen Games. Ce jeu de type bac-à-sable (aussi appelé sandbox) n’est pas sans rappeler le genre Minecraft ou encore LEGO Worlds tout en proposant son propre univers et ses propres avantages. Sortez vos pelles et autres arcs et épées, le moment est venu de voir ce qu’il en résulte de cette mouture de Portal Knights sur Nintendo Switch.


Je ne vais pas m’attarder sur l’histoire car cette dernière est assez légère en soi je trouve. On retrouve donc diverses îles, toutes reliées les unes aux autres par des portails qu’il vous faudra franchir afin de parcourir les divers environnements, en quête d’aventure. Mais comment passer d’un portail à l’autre ? Eh bien il faut récolter des petits cubes qui permettront ensuite, une fois le nombre objectivé atteint, de crafter et vous pourrez alors visiter diverses îles. Sachez de suite qu'il est possible dans Portal Knights de revenir sur une île précédemment visitée afin de récupérer matériaux et autres ressources qui vous seraient nécessaires. Donc n’hésitez pas à user de cette possibilité. Aussi, on peut d'ores et déjà soulever le fait que des événements aléatoires ont lieu comme par exemple le festival printanier du nouvel an chinois qui sera disponible jusqu'au 5 mars 2018. Mais d'autres seront générés plus tard.

Festival printanier du nouvel an chinois.

Chaque environnement visité dispose de ses propres décors, ennemis et autres, et il vous faudra donc explorer tout en luttant pour survivre. Au début de votre aventure, vous devrez créer votre personnage, on retrouve donc du classique avec un héros masculin ou féminin, et on lui attribue certains traits physiques. Aussi, il vous faudra opter pour une spécialité à savoir Guerrier, Mage ou Rôdeur. Dans la lignée des jeux du genre, vous récolterez de nombreuses ressources afin de créer toutes sortes d’armes, armures et autres sorts magiques qui vous seront forts précieux lors de vos combats. On apprécie d’ailleurs les combats en temps réels, la variété des ennemis et de se retrouver face à des boss ! L’aventure est assez plaisante en soi, bien que ce genre ne soit pas trop ma tasse de thé, mais je parle ici à titre personnel et en mode solo. Par contre, je lui trouve certains autres avantages.

Tout d’abord, un des avantages certain de Portal Knights sur Switch vient de son mode portable, mais cela ne concerne pas que le simple fait de y jouer partout, c'est qu'il est fort appréciable d'y jouer en mode tactile, ce qui permet je dirais une meilleure aisance sur la gestion de l’inventaire, on y gagne en termes de rapidité d’action. L’écran tactile réagit à bon escient et on apprécie le confort de jeu. Autre point qui m’a davantage plu, sans pouvoir comparer aux autres versions, et qui concerne le jeu à plusieurs. Personnellement, je découvrais le système de jeu dans Portal Knights et j’ai trouvé que la création de groupe était fort appréciable. Mes enfants se sont d’ailleurs prêtés au jeu et la convivialité était de mise. Cela se fait donc en écran splitté à 2 joueurs (il faudra alors 2 manettes, pas de partage de Joy-Con possible) et on peut même y jouer à 4 si on dispose de deux consoles à savoir 2 joueurs par consoles et même à 4 joueurs si chacun dispose de sa propre console. Par contre, je n’ai pas pu tester ces deux dernières configurations de jeu ne disposant que d’une console. On relève aussi le fait que le jeu dispose d’un mode multijoueur en ligne, autre point que l’on appréciera et qui rendent les parties assez fun.


Me concernant, j’ai opté pour un guerrier, fan de Link (The Legend of Zelda), quant à ma fille qui aime ce genre de jeu a préféré créer un rôdeur. Chaque type de personnages dispose bien entendu de ses propres caractéristiques, avantages et inconvénients. On préfère le corps à corps, ou le combat à distance, ou alors on est plutôt du genre à apporter son aide à l’équipe tout en usant de la magie. Tout cela est à prendre en compte afin de partir correctement à l’aventure, bravant les dangers qui se mettront sur votre chemin. Les univers traversés sont plutôt de bonnes tailles, je n’ai pas trouvé qu’ils étaient trop petits ni trop grands. La 3D est de bonne facture et convient bien au style de jeu présenté. C’est assez mignon je dirais, style graphique donc qui pourrait davantage intéresser un plus jeune public. Me concernant, je trouvais plus plaisant de jouer à LEGO Worlds mais à l’heure où j’écris ces lignes est sorti Dragon Quest Builders, qui me correspond bien mieux je pense de par la licence utilisée notamment.

Mais revenons sur Portal Knights… J’évoquais précédemment le jeu via la fonction tactile, dont le craft est bien accessible, mais si on s’attarde sur le jeu en mode TV il faut alors passer par les gâchettes. Certes ce n’est pas gênant, mais c’est moins pratique niveau ergonomie. C’est une toute autre expérience de jeu, cependant, après plusieurs sessions on s’y fait. On peut relever aussi que le jeu est tout aussi fluide sur TV qu’en version portable. Le rendu graphique est aussi apprécié dans un mode comme dans l’autre avec des textures lisses, des décors assez variés aux couleurs bien contrastées. Cette version Switch de Portal Knights est assez jolie en soi, et comme je le disais plus haut le plus jeune public appréciera. Sinon, me concernant, je trouve que la panoplie d'armes et d'objets est très complète, on peut vraiment disposer d'objets en tout genre et en faire profiter à son personnage. Et en parlant de personnages, Portal Knights propose d'en rencontrer une large panoplie.



On soulève tout de même certains défauts à Portal Knights, notamment au niveau de sa caméra plutôt capricieuse avec certains angles mal positionnés, surtout dans des endroits étroits. La construction n’est alors pas toujours simple et il en est de même pour la récolte. Aussi, il est possible d’éloigner la caméra. En ce qui concerne les phases de combats, la caméra se veut davantage dynamique et on apprécie. Par contre, j’ai par moments perdu le bon angle d’attaque en voulant reculer, comme par exemple pour mieux cibler mon ennemi.

Pour conclure, je dirais que ce sandbox est assez appréciable et intéressant à jouer. On lui préfèrera le jeu à 2 joueurs, bien plus convivial mais si vous restez vraiment sur du solo alors là je vous conseillerai d’opter pour une jouabilité via le tactile, l’un des meilleurs atouts de cette console pour un jeu de ce genre. Je pense que les plus jeunes joueurs apprécieront l’univers et le design global du jeu qui est loin d’être moche. La direction artistique est des plus appréciables par contre on lui reprochera ses divers chargements, assez longs qui plus est. Portal Knights est un jeu de construction où l’on peut y passer du temps que ce soit sur de courtes ou de longues sessions. Je terminerai par évoquer son prix qui, selon moi, est assez abordable au vue de la durée de vie conséquente du titre.

Test de Samy Joe


Ce qu’on a aimé :
  • L’utilisation de la fonction tactile
  • Les univers assez vastes
  • Une durée de vie très correcte
  • Des univers bien modélisés
  • Mode multijoueur plutôt fun

Ce qu’on a moins aimé :
  • Les temps de chargement trop longs
  • Certains mauvais angles de la caméra
  • Pas de partage de Joy-Con pour le mode 2 joueurs

Prix : 29.99€
Genre : Action, Aventure, RPG
Taille : 2 922.38 MB
Développeur/Éditeur : Keen Games / 505 Games

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire