dimanche 11 mars 2018

[GeeKritique] Critique de DanMachi - La Légende des Familias Tome 1 et Tome 2

Dan Machi nouveau venu dans l’univers du RPG suit l’aventure de Bell Cranel, aventurier en quête de pouvoir qui part à la conquête du Donjon, jusqu’au jour où il est sauvé par une mystérieuse fille. Aurait-il dû en rester là ? C'est ce que nous allons découvrir dans cette nouvelle série, disponible aux édition Ototo.


Résumé de l'éditeur :
Bienvenue à Orario, la Cité-Labyrinthe où cohabitent dieux et humains. Sous cette ville, les aventuriers, bénis des dieux, partent en quête de gloire et de fortune dans le Donjon ; un dédale mystérieux infesté de monstres. C’est là que nous rencontrons Bell Cranel, qui, malgré son manque d’expérience, part à la conquête du Donjon sous la protection d’Hestia, une déesse impopulaire. Le hasard faisant mal les choses, il tombe sur un terrible Minotaure. Il est alors sauvé par Aiz Wallenstein, une épéiste, dont il tombe immédiatement amoureux.Galvanisé par ce nouveau sentiment, il repart à l’assaut du mystérieux labyrinthe. Était-ce une erreur de vouloir suivre les pas de cette fille?

En voulant s’aventurer seul dans les sous-sol du donjon de la Cité-Labyrinthe, Bell Cranel se retrouve malmener par un Minotaure. En très mauvaise posture il se voit alors sauver par Aiz Wallenstein. Sans savoir qui elle est, il va faire en sorte de devenir plus fort pour lui ressembler.

Le premier tome nous permet de découvrir le quotidien de Bel Cranel dans sa quête de pouvoir mais on y fait également la connaissance de la Déesse Hestia qui l’accompagne, un être différent des humains possédant des pouvoirs et lui accordant la faveur Divine. En échange, Bell s’occupe d’elle car elle a intégré sa familia. Seulement Bell est le seul membre de sa famille donc la Déesse contribue malgré tout aux taches et travaille également. En voulant progresser Bell Cranel s’aventure régulièrement dans les sous-sol du Donjon et à son retour il est soigné par sa Déesse qui vérifie en même temps son évolution. Cette évolution est affiché sous forme de tatouage qui se modifie à chaque combat. La Déesse se rend vite compte que Bell Cranal a développé une compétence rare et évolue donc plus rapidement que les autres aventuriers.

© Fujino Omori / SB Creative Corp. Character Design: Yasuda Suzuhito © 2013 Kunieda /SQUARE ENIX CO., LTD.

Avec une bonne dose d’humour, on retrouve notre Déesse se rendant à un banquet divin ou plusieurs déesses se regroupent. Hestia fait une suggestion particulière et demande à Héphaïstos, dont la familia fabrique des armes, de forger une arme spéciale pour Bell. La fin du pemier tome laisse place à la féria des monstres, grand festival qui a lieu une fois par an ou les dresseurs affrontrent les montres qu’ils ont capturé dans le Donjon. Seulement un événement va venir chambouler ce joyeux festival.

Ce premier tome respecte tous les critères déjà présents dans d’autres mangas du genre. Seulement le personnage de Bell Cranel est attachant et même si celui-ci évolue très rapidement on lit ce premier tome sans aucun souci. Tout va très vite mais est bien présenté et développeé L’humour présente nous fait passer un bon moment. Un bon premier volume en soi.

Le deuxième tome reprend donc là ou s’est arrêté le premier volume, à savoir à la féria des monstres. Un nouvel ennemi va agir dans l’ombre afin de tester les compétences de Bell Cranel. Cet ennemi va libérer volontairement plusieurs monstres afin de créer un vent de panique dans la ville, et l’ennemi va faire en sorte qu’un des monstres les plus puissants s’en prenne à la déesse Hestia. Bell Cranel et Hestia se retrouvent dans une partie de la ville appelée Daidalos, autre labyrinthe d’Orario. Une course poursuite s’engage donc entre le monstre, Bell et Hestia. Belle essaie tant bien que mal de repousser les assauts de plus en plus pressants du monstre mais a toujours une idée en tête : protéger Hestia. 

© Fujino Omori / SB Creative Corp. Character Design: Yasuda Suzuhito © 2013 Kunieda /SQUARE ENIX CO., LTD.

Après avoir essayer de mettre Hestia à l’abri, Bell veut se concentrer sur son affrontement face au monstre mais Hestia revient et lui donne une arme fabriquée par la familia d’Héphaïstos, une arme spéciale qui évolue en fonction de son utilisateur. Pour son affrontement Hestia mettra à jour les statuts de Bell, qui évolueront déjà très rapidement. Son affrontement est suivi de loin par Freya déesse de la beauté. La seconde partie du tome amène sur un nouveau personnage que l’on ne tardera pas à découvrir un peu plus, mais également la conseillère de Bell, Eina Tulle, qui consultera les statuts de Bell et l’emmènera à la guilde pour son équipement.

Ce second tome est bien plus complet et sombre que le premier. On rentre dans le vif du sujet rapidement. On y retrouve toute la stratégie mise en place pour affronter un ennemi qui normalement est plus fort. L'évolution de Bell bien que rapide est placée dans le tome de façon progressive. On y retrouve les fameuses pages colorées fort appréciables à chaque début de tome mais également un petit descriptif entre chaque chapitre avec les renseignements sur chaque personnage. Un bon second tome donc et qui donne envie de lire la suite pour y découvrir les réelles intentions des ennemis.

GeeKritique de Kakashi


Dan Machi - La Légende des Familias T1 & T2
Illustrateur : Kunieda
Auteur : Fujino Omori

Type : Shonen
Thème : Fantasy, Heroic-Fantasy

Aucun commentaire:

Publier un commentaire