jeudi 22 mars 2018

[TEST] Radiant Historia: Perfect Chronology sur Nintendo 3DS

Les remaster et autres remake... Nous en mangeons à toutes les sauces et sur toutes les consoles. Notre petite 3DS n’en réchappe pas avec le remake de Radiant Historia. Sortie à la base sur DS, Atlus, Deep Silver et Koch Media ressorte ce classique sur 3DS avec un nouveau moteur graphique et de nouveaux artwork. Peut-on ranger ce remake dans la catégorie des utiles et surtout des bons ? Voyons voir ça.


Une hist… Non deux histoires pour le prix d’une !
Et je commence déjà par un énorme point positif du jeu : il ne propose non pas une mais bien deux histoires vécues par Stocke, le personnage principal, qui sont toutes aussi importantes l’une que l’autre. Ces histoires sont appelées « Standard History » (SH) et « Alternate History » (AH). Tout cela dépend de notre choix au début du jeu.

Dans tous les cas, il faut faire les deux histoires et en simultané. Nous n’aurons pas le choix et cela pour une bonne raison : pouvoir continuer. C’est aussi bête que ça. Dans l’une ou l’autre histoire nous débloquons des capacités qui serviront à pouvoir avancer dans la SH ou la AH.

Tout se base sur des voyages temporels afin de trouver la solution à un problème grâce au « White Book ». Aller dans le passé d’une des timeline est monnaie courante dans Radiant Historia pour revenir dans le présent. Mais nous ne nous en rendons pas compte. J’ai vraiment eu l’impression de jouer à deux jeux différents ayant des interactions ensemble.


Un tour par tour différent.
Radiant Historia est un RPG au tour par tour. Mais celui-ci est différent des jeux du genre. Nous disposons de trois combattants. En réalité nous devons choisir deux coéquipiers pour combattre avec nous. Durant l’aventure et suivant les timeline, nous aurons 6 nouveaux coéquipiers disponibles. Bien évidemment chaque personne possède ses propres capacités. Certaines sont plus accès combats, d’autre soin ou encore magie. Seul Stocke, le personnage principal, est polyvalent.

Je passe aux combats justement. Comme je l’ai dit c’est un tour par tour. Votre équipe se trouve sur une ligne, par contre, nos ennemis sont dans un « carré » de 3 cases par 3. Plus ils se trouvent sur la première ligne, plus ils font de dégâts. Notre but pour limiter la casse est de faire reculer les ennemis sur la dernière ligne grâce aux capacités adéquates. Le jeu est basé sur un système de combos. Grâce aux même capacités pour faire bouger les ennemis, notre but est de les rassembler sur une même case durant un tour. Le dernier personnage pourra taper tous les ennemis avec une attaque (Ooooooh Raynie je te bénis de pouvoir empoisonner tous les monstres grâce à ça).

Bien évidemment certains monstres ne peuvent pas être bougés. Mais justement il faut jouer, réfléchir et être un fin stratège pour faire les plus gros combos et éliminer un maximum d’ennemis en une fois. Ce n’est pas facile je l’avoue, mais au moins un combat ne ressemble pas à un autre !


Un contenu bien garnis
Autre point fort du jeu : son contenu et sa durée de vie. Plus de 40 heures rien que pour l’histoire principale. Si vous comptez les heures de farm pour être à niveau, les quêtes annexes qui vous font faire mumuse avec les voyages dans le temps et les défis du White Book, vous avez là de quoi vous amuser bien longtemps. Ce que, d'ailleurs, tout bon RPG doit avoir en somme. Par contre point noir : le jeu est uniquement en anglais. Parfois il est difficile de comprendre certains termes, mais dans sa globalité, il reste tout à fait compréhensible.

Niveau graphisme, nous sommes sur du simili 3D avec nos personnages en 2D. Je jouais sur 2DSXL donc je n’ai pas pu tester avec la 3DS. Mais cela rendait bien rien que la 2DS. Les dessins sont magnifiques, le level design est un peu classique par contre. Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un remake de la version DS. Pour finir, un mot sur la musique qui nous transporte dans nos aventures. Les histoires ne sont pas prévisibles et tiennent en halène jusqu’au bout.



Pour conclure : achetez Radiant Historia: Perfect Chronology. Si vous êtes fan des jeux RPG, d’histoires dans le temps bien conçues, il ne faut passer à côté de ce jeu. De plus, le système de combat particulier et le fait que le jeu propose deux histoire au lieu d’une qui interagissent ensemble, je trouve ça fabuleux. Un bon remake qui est disponible en Europe, ce qui n’était pas le cas pour la version d’origine.

Test de Pikabsynthe


Ce qu'on a aimé :
  • Deux histoires pour le prix d’une
  • Les voyages temporelles
  • Le système de combat
  • La durée de vie

Ce qu'on a moins aimé :
  • Le jeu n’est pas traduit
  • Comme tout RPG, le farm obligatoire


Prix : 39.99€
Genre : Aventure, RPG
Taille : 8 028 blocs
Développeur/Éditeur : Atlus / Deep Silver

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire