dimanche 25 mars 2018

[TEST] UnEpic sur Nintendo Switch

Vous adorez le JDR, les gobelins, les armes, les morts lolesques, les histoires loufoques et les fails. Alors vous allez adorer UnEpic. Tout droit sorti des studios de UnEpic Fran, ce petit bijou de plateforme/RPG nous replonge dans notre enfance. Vous êtes sur une sorte d’ancien Castlevania et même Metroïd. Je vous propose de me suivre pour que je puisse vous raconter l’histoire loufoque de notre héros Daniel sur Nintendo Switch !


I - Maître du Jeu, donne-nous le ton !
Notre héros Daniel est un geek ordinaire. Grand fan de science-fiction et de jeux vidéo, il décide de se lancer dans une partie de jeu de rôle. Quelques bières plus tard et en plein milieu d’un donjon, notre ami se rend au toilette (bière oblige). Debout devant le trône, Daniel se retrouve dans le noir et bien sûr râle contre ses amis.

Voulant sortir à tâtons pour retrouver la porte, il se rend compte que les murs sont moussus, en pierre apparentes, et commence à se dire qu’il est plus en sécurité dans les toilettes. Une sorte de spectre apparaît devant lui et tente de le posséder. Après un échec critique, ce spectre ou Zera (comme vous le nommez) se retrouve coincé dans le corps de Daniel et êtes donc obligé de coexister avec lui, car le seul moyen de sortir de notre héros et que celui-ci meurt.

Ce cher ami spectral vous annonce qu’il est le serviteur du maître des lieux qui n’est autre que Harnakon. Vous voilà donc dans un donjon avec une sangsue spectral qui tente de vous induire en erreur toutes les deux secondes afin de vous tuer.


II - Comment j’y joue MJ ?
UnEpic est donc un jeu plateforme/RPG comme dit plus haut. Il peut être joué autant en mode portable qu'en mode fixe, la différence n’est pas trop notable et le jeu reste très fluide. Premier gros avantage du jeu, les touches de contrôle sont entièrement modifiables et donc adaptables à votre façon de jouer. Franchement cette fonction est excellente. Vous avez également une fonction de zoom qui vous permettra d’avoir une vue d’ensemble sur ce qui vous entoure. Votre écran de jeu ressemble énormément à une feuille de JDR ou jeu de rôle si ce terme est nouveau pour vous. Le bas de votre écran est pris par 7 mini-écrans : premier écran en partant de la gauche est un écran qui vous permet de visualiser les ingrédients ou compos que vous ramassez au cours de votre aventure. L’écran suivant est un récapitulatif des loots récupérés. En suivant vous avez 3 autres écrans : l’écran LB, l’écran LB+RB, l’écran RB.

C’est trois écrans vous permettront de vous organisez. Je m’explique, ils vous serviront de raccourcis pour vos armes, vos potions et vos parchemins d’invocations et de sorts. Franchement c’est super pratique pour vous battre contre les différents ennemis que vous allez rencontrer. Ensuite vous avez l’écran qui vsert de récap des différents effets négatifs et positifs. Pour terminer le dernier écran affiche vos quêtes actives. En haut de votre écran, vous trouverez, en grand classique, votre barre de vie et celle d’XP (qui est bien longue à monter). Vous l’aurez compris ce jeu s’adapte totalement à son joueur, et ça c’est franchement top.


Les missions que vous récupérez, sont soit logiques soit totalement WTF. Genre, vous souhaitez une super hache? Qu‘à cela ne tienne, il vous suffira juste d’entrer dans une grotte tuer le plus fort des gobelins et vous reproduire avec toutes les gobelines du coins… Voilà, voilà… Sinon, comme tout bon RPG qui se respecte, vous rencontrerez des marchands avec des spécialités différentes (vendeurs de potions, vendeurs de parchemins, vendeurs de familiers, vendeurs d’armes et d’armures). Vous rencontrerez également des divinités. L’une vous permettra de sauvegarder et d’autres vous donneront des pouvoirs. Lorsque que vous montez de niveaux, il vous faudra vous rendre sur votre fiche de joueur afin de vous attribuer de nouveaux points de compétences.

III - Ambiance, structure et donjon
Ce jeu à totalement réussi à m’immerger. Ce style 2D à l’ancienne arrive toujours à me replonger en enfance, même si j’adore le style de jeu d'aujourd'hui. Cette ambiance "Donjon et Dragon" ou plutôt "Donjon de Naheulbeuk" vu les conneries que Daniel débitent à chaque fois qu’il ouvre la bouche. Cette ambiance loufoque et sombre que vous donne ce donjon, installe une méfiance mais également l’envie d’aller faire le dingue dans les couloirs. Pourquoi aller détruire le maître du donjon alors que je peux m’amuser rien qu’en faisant les sous-quêtes.

De son côté, l’ambiance sonore du jeu reste sobre mais tout de même présente.


IV - Conclusion
Bref, vous l’aurez compris je suis accro à ce style de jeu, d’ambiance mais surtout d’univers. Ces ambiances ont bercé mon enfance et restent gravées en moi. Alors oui UnEpic est l’un de mes coups de cœur en test cette année. Vous ne me croyez pas, alors foncez vous renseigner, regarder des vidéo de gameplay et craquez comme moi. Oui je tente de vous convaincre et alors, j’assume totalement les amis. Sachez, que ce jeu est disponible également sur Wii U et sur Steam.

Test de Laylorane


Ce que j’ai aimé :
  • L’ambiance
  • La jouabilité qui s’adapte au joueur
  • Le scénario

Ce que j'ai moins aimé :
  • Les quelques fautes d'orthographes

Prix : 9.99€
Genre : Plateforme, RPG
Taille : 231.74 MB
Développeur/Éditeur : unepic fran

Test

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire