jeudi 5 avril 2018

[GeeKritique] Ma critique de Capitaine Albator Dimension Voyage Tome 4

Dans le tome précédent, Albator et Tadashi avaient découvert le tombeau d’une Sylvidre. Afin de percer davantage ce mystère, Tadashi décida alors de se rendre sur Terre quant à Albator il faisait face à Jojibel. Cette dernière était venue non seulement détruire l’Arcadia mais aussi déclarer la guerre au corsaire de l’espace. Sur ce, je vous invite à découvrir plus en détails ce qu'il se passe dans ce quatrième tome de Capitaine Albator Dimension Voyage, disponible aux éditions Kana.


Résumé de l’éditeur :
Afin d’en apprendre plus sur les mystérieuses Sylvidres, Daiba se rend sur Terre et va être confronté à une bien choquante révélation ! Pendant ce temps, la menace du gouvernement terrien se rapproche dangereusement de Mayu, la fille de Tochirô. Quant à Albator, il met le cap sur Vénus où se trouve la base de première ligne des Sylvidres.

Nous sommes ici en possession d’un tome assez diversifié. Plusieurs personnages sont donc mis en avant et nombreuses sont les pages consacrées à Daiba. C’est d’ailleurs lui qui est bien souvent mis à l’honneur, Albator n’apparaissant que très peu. Commençons par Daiba donc qui va tomber sur des documents adressés à une personne particulière le concernant. De ce fait, il va alors lui rendre visite et fera par la même occasion face à une autre personne hautement placée. Cette dernière ne lui est pas inconnue d’ailleurs, mais leur rencontre sera brève. C’est aussi Daiba qui va clôturer ce quatrième tome avec cette fameuse rencontre où  il va lui être confié une chose d’une grande ampleur et du coup d’une grande importance. Je suis resté surpris par ce passage et ne m’y attendais pas. Pour faire simple, on met ici un point d’honneur à révéler ce que seraient les Sylvidres. J’en dis pas plus, la séquence vaut le coup d’œil !

Ensuite, on s’attarde sur Mayu qui se retrouve au centre d’un souci avec le gouvernement. C’est alors qu’entre en scène Zéro (Toshirô) qui va prendre la décision de soutenir Mayu. Il décidera donc de rester sur Terre et en informera alors Albator. Ce dernier encaisse bien le souhait émis par Zéro. Pour rappel, ils s’étaient tous deux entretenus dans le tome 3 à ce propos. C’est donc à partir de ce chapitre qu’on s’attarde donc sur Albator. En fait, seul 1 chapitre et demi sera consacré à ce corsaire qui fera route vers Venus et nous découvrirons bien assez tôt pourquoi. C’est toujours un plaisir que de voir Albator apparaître, diriger son équipage, entre autres. Kouiti Shimaboshi le met très bien en avant, j’aime beaucoup les dessins qu’il nous offre et la manière dont les situations prennent formes. Il offre aussi à Albator une certaine classe, mais ne manque pas de faire de même pour Daiba par exemple.



On s’intéresse aussi dans ce quatrième tome à la Reine Sylvidra ainsi qu’au peuple Mirizer. Et malgré que ce peuple soit brièvement évoqué, cela nous permet tout de même d’apprendre une certaine chose à leur sujet. Le scénario suit donc son cours, la guerre contre les Sylvidres est toujours encrée dans la tête d’Albator et la Reine des Sylvidres est prête à tout pour arriver à ses fins. Cependant, nous n’assistons pas au face à face entre ces deux protagonistes pour le moment. Chacun ayant son propre plan avant de faire face.

J’ai vraiment apprécié ce quatrième tome et les diverses révélations qu’il nous apporte, notamment en compagnie de Daiba. C’est d’ailleurs l’un des moments les plus intéressants, si ce n’est le meilleur, de ce tome. La vérité qu’on y apprend, en espérant qu’elle soit fondée, est assez surprenante pour Daiba. On le sent même choqué des paroles qui lui sont dites à ce moment-là et c’est tout à fait compréhensible quand on découvre alors la toute dernière page de ce tome. Un tome où une vérité au sujet des Sylvidres éclate !

GeeKritique de Samy Joe


Capitaine Albator Dimension Voyage Tome 4

Scénario : Leiji Matsumoto
Dessin : Kouiti Shimaboshi

Prix : 7.45€ (Le commander chez Kana)
Genre : Aventure, Science-Fiction

Aucun commentaire:

Publier un commentaire