vendredi 6 avril 2018

[TEST] A.O.T. 2 (Attack on Titan) sur Nintendo Switch

Pour tous les férus d’animation japonaise et de manga, je pense qu’on ne présente plus la licence Shingeki no Kyojin, traduit chez nous par « L’attaque des Titans ». Mais je ne vais pas m’attarder ici sur l’animé ou encore le manga mais plutôt vous parler du jeu vidéo A.O.T. 2 (Attack on Titan 2) sorti récemment sur Nintendo Switch ! Bien que je n’ai pas joué au premier opus cela ne m'a en rien empêché d’apprécier à sa juste valeur ce second volet car il reprend tout simplement les événements qui se sont déroulés depuis la toute première saison. Toutefois, on le voit ici d’un œil nouveau et je vais vous expliquer pourquoi.


Comme je le disais donc, A.O.T. 2 reprend depuis l'histoire depuis le début. Si vous n’avez pas joué au premier opus comme moi, ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas lésé. En fait, le jeu A.O.T. 2 est en somme un reboot de la série et va donc vous faire vivre ce qu’il s’est déroulé dans la saison 1 de l’animé mais aussi dans la saison 2 et même un peu plus. Mais n’en parlons pas davantage… De ce que j’ai pu échanger avec d’autres joueurs qui avaient, eux, joué au premier opus, j’ai appris qu’ici on vit les situations d’un autre œil. Il s’avère que dans A.O.T. 2 on incarne son propre personnage, un personnage qui intègre la brigade et qu’on aura au préalable créé de toute pièce. Car oui, avant d’aller fracasser du titan, il va falloir créer votre personnage et le moins qu’on puisse dire c’est que l’édition de ce dernier ne manque pas de possibilités. Vous pouvez donc y passer un bon moment avant d’entrer dans le vif du sujet. Sachez d’ailleurs que si vous souhaitez modifier votre allure ou tout autre chose sur votre personnage, vous pourrez le faire depuis le Mode Bonus uniquement, qui se débloque une fois une certaine avancée faite dans le jeu.

Personnellement, j’ai une préférence quand on incarne son propre personnage et non un protagoniste principal dans ce type de jeu issu d’un animé ou autre manga. C’est toujours un plus que de découvrir le scénario au travers de son propre héros surtout qu’ici la trame originale n’est pas perturbée. Notre héros s’intègre très bien aux côtés d’Eren, Conny et tout autre membre de la brigade dans leur lutte contre ces titans dont l’un d’eux a réussi à détruire un des murs qui servait à protéger les citoyens. Du coup, d’autres titans sont parvenus à entrer ne faisant qu’une bouchée de certains hommes et femmes… Nous autres, joueurs, entrons donc dans la brigade d’exploration pour lutter contre ces titans de diverses formes et natures d’être. Mais je vous laisse le soin de le découvrir de vous-même si vous n’avez à ce jour pas encore baigné dans cette licence, peu importe son format.


A.O.T. 2 est développé par Omega Force et on peut dire que le travail accompli ici de de bonne facture. On apprécie le rendu graphique aussi bien en cours de jeu que dans les scènes cinématiques. Les décors et autres protagonistes sont très bien modélisés. Très bon point à ce niveau-là ! Tout comme l’ambiance sonore d’ailleurs, qui nous plonge au cœur de l’action. Et de l’action il y en a ! Outre donc le fait que notre personnage se voit à discuter avec tel ou tel héros pour améliorer leur degré d’amitié, il va principalement devoir se rendre au point principal afin d’avancer dans le scénario. On peut donc noter que les liens d’amitiés ne sont pas obligatoires pour bien progresser dans l’histoire de base mais j’avoue que cela apporte un plus non négligeable. En tout cas c’est mon avis. Sinon, à diverses reprises dans l’histoire, vous serez amené à discuter avec certains personnages du jeu et ces derniers vous proposeront diverses réponses possibles, à la manière des liens d’amitié, et du coup cela vous permettra d’obtenir de nouvelles aptitudes et autres caractéristiques pour votre personnage.

J’évoquais brièvement le rendu graphique que je trouvais de qualité, par contre je trouve tout de même qu’il y a un certain aliasing plus prononcé par endroits et de légers soucis techniques. C’est assez minime pour ce dernier points certes mais de voir au loin une bulle (le genre de bulle qui se trouve au-dessus d’un personnage) et ne voir le personnage qu’apparaître une fois qu’on est proche de lui, ça le fait moyen je trouve. On s’y fait à la longue, mais je tenais tout de même à relever ce petit bémol en matière de distance d’affichage. D’ailleurs, en échangeant avec d’autres joueurs qui jouent sur d’autres supports, il s’avère que ce souci est aussi présent sur la version PS4 par exemple. Ce n’est donc pas un problème technique de la Nintendo Switch, il faut le spécifier. Outre ce petit désagrément visuel, je trouve cette version Nintendo Switch de qualité malgré de petites chutes de framerate ou encore des décors un peu trop simplistes voire légèrement vide par endroits. Toutefois, on apprécie bien d’autres choses comme les temps de chargement par exemple très corrects et autres contenus et c’est ce qui est le plus important pour moi. D’ailleurs, je reviendrai sur le contenu un peu plus tard dans ce test.


Venons-en maintenant à l’une des parties les plus importantes, les phases de gameplay que je ne pourrai par contre pas comparer au premier opus. Je peux donc vous dire que j’ai trouvé les phases de jeu assez intenses, les combats sont vraiment dynamiques. On prend plaisir à dégommer du titan à foison ! Me concernant donc, j’ai découvert les diverses phases de gameplay qui nécessitent la bonne gestion de son équipement tridimensionnel mais aussi la bonne gestion du gaz, santé et autres. Cela m’a pris quelques minutes tout de même à bien assimiler cette phase en combat mais une fois cela bien ancré je peux confirmer avoir pris plaisir à combattre des titans et ce de manière intense. Il faut alors viser la partie qu’on souhaite attaquer et appuyer au bon moment sur la touche afin de trancher la partie du corps souhaitée. J’ai trouvé aussi très intéressant et immersif le fait de pouvoir prendre de la vitesse ou encore sauter après une attaque pour se rediriger vers un autre point à attaquer comme par exemple la nuque, point fatal pour une exécution réussie ! À noter que si votre timing n’est pas bon, vous risquez d’être attrapé et de finir mal en point.

On peut aussi soulever que dans A.O.T. 2 il existe des sous-missions en cours de missions que l’on peut accepter de faire. À vous de bien faire attention et de vérifier si oui ou non vous avez le temps de vous disperser ailleurs. Tout comme le fait de construire des tours qui vous permettront de vous ravitailler en armes ou autre stamina. Et il sera possible d’exécuter ce genre d’actions si vous réaliser des missions secondaires. Par contre, il n’y a pas que du combat à proprement dit dans A.O.T. 2 qui propose aussi un côté RPG avec un peu de farming. Vous accumulez certains points de compétences pour monter en niveau et récolter aussi certains objets, acheter, vendre, fabriquer ou encore améliorer vos armes et autres équipements et j’en passe…


Je disais un peu plus haut revenir sur le contenu d’A.O.T. 2 et je vais m’y atteler. Alors en plus de son mode Histoire, il est possible, une fois qu’on a un peu avancé dans la campagne principale, d’accéder au mode Bonus. L’avantage dans ce mode c’est que vous pouvez y jouer en ligne au travers de divers autres modes de jeu. Tout d’abord, vous pouvez choisir le personnage que vous souhaitez incarner, cela peut être le vôtre avec le niveau acquis en mode Histoire, ou un autre personnage de la série comme Eren, Mikasa, Crista, Conny parmi d’autres et on choisit d’accéder à une partie en ligne, hors ligne ou une partie en mode local. Mais on va s’intéresser au mode en ligne et on soulèvera de suite qu’à chaque connexion on reçoit des bonus de connexion en tous genres (matériaux et autres pierres) avant d’arriver sur la place principale. Là on peut accéder à des missions d’exploration, réaliser des déploiements de sauvetage ou participer à des combats. Je ne vais pas tout détailler mais sachez que dans le mode combat on peut opter pour 2 types de combats :
  • Anéantissement qui est un mode 4 vs 4 où on gagne des points en tuant un maximum de titans et l’équipe qui a le plus de points remporte la victoire.
  • Prédateur qui est un mode à 4 joueurs où on contrôle un titan. Il faut manger un maximum d’humains et détruire toutes autres personnes et structures pour gagner des points et le joueur qui en a le plus remporte le combat.

Ce mode Prédateur a d’ailleurs été intégré une semaine après la sortie du jeu. Dans ce mode, il faut vous attendre à ce que certains personnages de la brigade viennent vous empêcher de réaliser votre carnage. J'ai testé ce mode, vous pouvez d'ailleurs visionner ma vidéo de gameplay ci-dessous où je découvre pour la première fois le mode, et le moins qu'on puisse dire est que ce n'est pas chose aisée de choper les humains et de faire face à la brigade mais aussi aux autres joueurs Titans. Il ne faut donc pas hésiter à les attaquer eux aussi afin de profiter d'un meilleur champ d'attaque et de récolter plus des points Aussi, on peut spécifier que depuis cette mise à jour il est possible de choisir son équipe dans le salon avant de partir au combat dans le mode en ligne. Par contre, on ne peut toujours pas réaliser de capture vidéo. Certes, ce n’est pas le plus important, mais je tenais à soulever l’information.



Sinon pour le reste du contenu, il y a pas mal à faire afin de débloquer tous les personnages, être au mieux sur les relations d’amitié, revenir sur une précédente mission afin de réaliser un meilleur score ou même éviter qu’un de vos compagnons y trouve la mort, et j’en passe… À noter aussi qu’une fois le jeu terminé, comptez approximativement entre 15 et 20 heures si vous y passez du temps sinon vous pouvez en voir le bout en une grosse douzaine d’heures (approximativement), un autre mode se débloque : le mode Géhenne ! Ici, le joueur reprend donc le jeu depuis le début tout en conservant ce qu’il a débloqué ou acquis durant sa précédente partie (niveau, équipement…) et affronte alors des titans bien plus coriaces. Un mode de jeu pour les acharnés du genre et qui souhaitent par-dessus tout montrer leur supériorité titanesque !

On va un peu parler d’A.O.T. 2 dans sa version portable, car la majeure partie de mon test a été réalisé depuis des sessions sur TV. Le gameplay reste toujours très intense, on apprécie tout aussi bien le rendu visuel en mode portable. De ce côté, c’est du tout bon par contre après plusieurs heures de jeu, je dirai avoir ressenti de légères douleurs au pouce droit. L’action est bien dynamique tout au long des missions et ce stick est donc souvent mis à contribution. Du fait de sa position assez basse sur le Joy-Con droit il provoque, me concernant, une certaine gêne à force de jouer. Par contre, on appréciera de jouer avec un bon casque pour ainsi profiter de manière optimale de la bande son tout bonnement excellente ! J’évoquais à plusieurs reprises le gameplay et sans vouloir trop en dévoiler, je peux vous dire avoir aussi apprécié les phases à cheval aussi bien sur la TV qu’en mode portable. Ce sont des phases de jeu avec une prise en main différente et on apprécie, du moins c’est mon cas.


Il a pas mal de chose à dire et à découvrir dans A.O.T. 2 mais on va s’arrêter là, vous laissant le soin de découvrir le jeu de vous-même. On peut donc dire qu’Omega Force a fait du bon boulot et ce à divers niveaux et qu’il est appréciable de pouvoir jouer à ce second opus sans avoir fait le premier. On pourrait éventuellement regretter une petite chose au niveau du scénario avec un léger spoil de la saison 3 qui au moment d’écrire ces lignes n’a pas encore été diffusée. Sur ce, bon massacre de titans à tous et j’espère vous croiser prochainement en ligne pour quelques petites missions !

Test de Samy Joe


Toutes les images de gameplay publiées dans ce test sont issues de mes sessions de jeu.

Ce que j’ai aimé :
  • Un gameplay bien nerveux et assez technique
  • Un contenu assez titanesque (oui le jeu de mot était facile) qui offre une durée de vie importante
  • Le scénario proposant de revivre les deux premières saisons (et plus) de l’animé
  • Une bande son héroïque
  • Des temps de chargement très corrects
  • Le mode en ligne intéressant proposant d'incarner un grand nombre de protagonistes
  • Le côté RPG avec les diverses gestions d’armes et autres compétences

Ce que j’ai moins aimé :
  • L’alisasing et les quelques collisions avec le décor
  • Les longues sessions en mode portable (douleurs provoquées par le stick droit, mais je l'évoque à titre personnel)

Genre : Action
Taille : 14 262.73 MB
Développeur / Éditeur : Omega Force / Koei Tecmo

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.



- Galerie d'images personnelles issues de mes 5 premières heures de jeu -
(histoire de ne pas trop vous en dévoiler)






















Aucun commentaire:

Publier un commentaire