mercredi 2 mai 2018

[Switch] Dragon Quest Builders sur Nintendo Switch

Vous aimez Dragon Quest ? Ou encore Minecarft, Trove ou Cubeworld ? Alors, Dragon Quest Builders est fait pour vous ! Oui, ça fait accroche de pub et alors ! Non mais s’en rire, ce jeu est vraiment très sympa. Je vous propose donc de me suivre si vous souhaitez en savoir davantage sur ce titre disponible sur Nintendo Switch.


I - Il était une fois…
Un grand danger plane sur le merveilleux monde d’Alefgard. En effet, Il y a des années, un terrible sorcier connu sous le nom de Lordragon, eu le projet de conquérir le monde. Pour y parvenir, il supprima tous les dons de création aux Hommes. Ceux-ci oublièrent purement comment construire, bâtir et créer des édifices et des objets. Le monde Alefgard parti dans l’oubli et le chaos, sans espoir de renaissance. 

Des années, voire des siècles plus tard, notre héros s’éveille d’un long, très long sommeil dans une grotte. Il entend une voix qui lui explique ce qu’il s’est passé avant et après son sommeil. Cette voix vous annonce que vous êtes la dernière personne possédant encore le don de la « création ». Vous sortez de votre grotte et découvrez un monde totalement vierge qui n’attend que votre talent pour évoluer. Vous l’aurez donc compris le but principal sera de rebâtir une civilisation. Les autres missions principales seront de rencontrer d’autres humains, d’explorer et d’affronter les créatures qui vous barreront le chemin.

II - D’une masse tu t’armeras…
N’ayant jamais fait un Dragon Quest (oui je vous choque et alors ?), j'ai pu du coup découvrir cette licence aux travers de ce jeu. La jouabilité est vraiment agréable et facile à comprendre. Mélangé un peu au style de Minecraft, ce jeu affiche votre barre de raccourci inventaire en bas de l’écran, une boussole en haut à droite ainsi que vos HP et votre barre de nourriture en haut à gauche.

Et franchement, c’est ce qui me plaît totalement et c’est surtout ce qui m’a fait acheter ce jeu. J’adore tout ce qui lie la créativité, l'aventure, la récolte et le combat. Oui, il faut farmer pour créer vos différentes armes à la forge, établit ou enclume. Il faut découvrir de nouveaux lieux pour découvrir de nouveaux spécimens, se faire de nouveaux amis mais surtout de nouveaux adversaires. En ce qui concerne les ennemis, le panel se compose de blobs de différentes couleurs, de scorpions, de sortes de minions encagoulés, de dragons et bien d’autres créatures...


Comme je le disais plus haut, vous allez forger vos propres armes et armures grâces aux différents ingrédients que vous récolterez. Vous aurez en armes une masse et une épée, de différents types et qualités bien sûr selon la qualité de vos produits. La masse vous permettra de récolter les arbres et les minerais très facilement. L’épée peut également le faire mais de façon moins efficace. Toutefois, elle est plus rapide à manier et fait plus de dégâts.

Vous serez accompagné, comme vous l’avez peut-être déjà compris, par d’autre humains qui vous rejoindront au fur et à mesure que vous agrandirez la ville. Ces villageois vous aideront de plusieurs manières et vous donneront par exemple des missions d’explorations, de bâtiment, de chasse, et j'en passe… Mais sachez qu'ils ne resteront jamais à rien faire. Ils s’occuperont de la ville, ils travailleront dans les différents commerces, ils mettront dans les coffres les matériaux qu’ils fabriqueront. Ils vous donneront également des conseils afin de mieux gérer la ville. 

Parlons maintenant d’un gros point noir du jeu, car oui il y en a un et qui concerne les bâtiments. Oui vous m’avez bien lu : les bâtiments ! Le point principal du jeu est bugué et je pèse mes mots. Vous rentrez dans un bâtiment que vous avez construit et pouf vous passez un mode "caméra Jean Michel", car oui votre caméra partira en live total ! Vous n’y voyez plus rien ! Franchement pour un jeu basé sur la construction ça l’a fou vraiment mal. Bref... Si nous passions désormais à une note un peu plus fraîche et agréable ? 



III - Mélodie, enchantement et dessins…
L’univers de ce monde est vraiment magnifique, que ce soit la musique le chara-design et l’univers, tout est enchanteur. Je me suis un peu renseignée sur les anciens opus et j’ai constaté qu’ils sont bien restés dans le même type d’univers. Couleurs chatoyantes et douces qui n’agressent pas la vision du joueur, la musique est dans un thème un peu médiéval fantastique qui, pour le coup vous immerge totalement. J’avoue que l’une des musiques m’a un peu faite penser à celle des SIMS, avec son thème rapide. Je me suis surprise à la chantonner, preuve que la musique d’un jeu peu carrément s’agripper à vous. Les musiques de boss ou même des phases d'exploration ne sont pas agressives ni lassantes, chose à laquelle je m’étais préparée je l’avoue.

IV - Il était une fin…
Vous l’aurez compris Dragon Quest Builders est un très bon jeu, malgré cet énorme point noir sur la principale mécanique du jeu. Ç'a le don de me mettre en rogne quand on sort un super jeu et que les beta-testeurs n’ont pas signalé un bug pareil. J’espère juste que dans une prochaine mise a jour ils régleront ce souci dans les bâtiments. 

Outre ce point des plus désagréables, le jeu vaut le coup. D'ailleurs un second opus a été annoncé en Europe et franchement je l’attends avec impatience, espérant que le bug précédemment évoqué ne soit pas de la partie. Là j’achète de suite !

Test de Laylorane


Ce qu'on a aimé :
  • L’univers
  • Les graphismes
  • La musique

Ce qu'on a moins aimé :
  • La caméra totalement buguée dans les bâtiments

Genre : Action, Aventure
Taille : 850.40 MB
Développeur/Éditeur : Square Enix / Nintendo

Test réalisée depuis une version commerciale achetée par Laylorane. Les images sont quant à elles des images éditeurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire