dimanche 20 mai 2018

[TEST] Bridge Constructor Portal sur Nintendo Switch

Bien le bonjour cher lecteur. Aujourd’hui nous allons nous triturer la tête à coup d’énigmes et de constructions sur Nintendo Switch. Si vous ne connaissez pas la série Bridge Constructor, laissez-moi vous guider avec cette déclinaison assez particulière, puisqu’elle prend place dans l’univers de Portal. D’abord disponible sur PC, Xbox One, PS4 et Smartphone, le titre débarque désormais sur Switch.


Bienvenue chez Aperture Science
Au niveau de l’histoire, et bien il n’y en a pas forcément. Vous êtes un nouvel employé d’Aperture Science. Votre but : construire des ponts au sein des locaux de la société pour faire passer les chariots de matériel à travers des salles de tests si chère à cette bonne vielle Glados. Pour les nons connaisseurs, Glados est l’intelligence artificielle d’Aperture Science. Elle régit tous les tests de la société tous plus mortels les uns que les autres.

Rien de plus à dire concernant le scénario du jeu. Je vais juste insisté un peu sur l’humour du titre. Comme dans la série Portal, Glados ne manque pas de faire des jeux de mots ou autres phrases humoristiques pour vous faire comprendre que vous allez en baver. L’aspect humour est renforcé au début du jeu quand on est recruté mais aussi lorsque vous décidez de sauvegarder et quitter la partie. On se retrouve dans son bureau avec des éléments propres à la série Portal qui interagissent drôlement.


Trust me I’m an engineer
Rentrons dans le vif du sujet avec le gameplay. Alors comme je l’ai dit plus haut, votre but premier est de construire des ponts. Pour cela vous avez dans chaque niveau des points d’attache pour le début de votre construction. Vous n'avez que deux types de matériel : les poutres classiques, que vous pouvez transformer en plateformes afin que les chariots puissent rouler dessus et des câbles pour faire tenir le tout sur les points d’accroche les plus hauts où cela vous semble nécessaire.

Votre but : construire la structure la plus stable et solide possible pour votre premier véhicule et ensuite le convois de 3 à 10 chariots. Mais il ne faut pas rêver : ce ne sera pas si simple ! À nous d’avoir énormément d’ingéniosité pour faire tenir les structures, tout en évitant les pièges de chaque salle. Un compteur d’argent dépensé pour votre travail est présent, mais il ne sert absolument à rien.


Et justement chaque élément de la série Portal se retrouve dans le jeu pour vous aider à réussir les tests ou au contraire détruire les chariots. Tourelles, gel rebondissant, gel accélérateur et surtout les portails sont au centre du gameplay. Et c’est vraiment amusant de trouver LE moyen, LA structure à construire pour réussir.

Petite particularité concernant la version Switch, elle dispose comme la version Smartphone d'un petit plus, à savoir deux manières différentes de jouer. Le jeu est intégralement jouable à la manette ou alors au tactile. Et je trouve ça génial. Je me suis surpris à enlever les Joy-Con de la console pour jouer uniquement en mode tablette. Quand j’avais pas forcément besoin de précision, je jouais à la manette. Mais j’avoue que j’aime particulièrement jouer à ce titre via le tactile de la console.


Petit casse tête, durée de vie correcte
Le jeu possède plus de 60 niveaux, ce qui est tout à fait honnête pour un petit jeu à 14,99€. Pour réussir ces 60 niveaux, vous avez de nombreuses heures devant vous. Comme d’habitude cela dépendra de votre capacité à surpasser les défis qui vous sont proposés.

Concernant le reste, la musique est reprise de la série Portal que je trouve personnellement super et qui colle bien au moment présent. Elle n’est ni agressive ni énervante comme pouvez l’être certaines musiques d’autres titres. Je vais finir par les graphismes qui sont ce qu’ils sont… Honnêtement quand on zoome bien pour être précis lors de nos constructions, ça pixelise beaucoup. Mais je chipote un peu.


En conclusion, Bridge Constructor Portal est un titre que je recommande si vous aimez vous triturer la tête sur des énigmes. Avec une durée de vie tout à fait correcte pour un titre indépendant, la fusion entre les deux séries et tout à fait réussie. Si vous êtes fan de la série Bridge et de la série Portal alors c’est tout bénéf pour vous. Ce que je peux reprocher au titre ce sont les graphismes, une certaine redondance dans les premiers niveaux et le fait que l’argent n’est là qu’à titre indicatif et n’a aucune influence sur la réussite des niveaux.

Test de Pikabsynthe


Toutes les images de gameplay publiées dans ce test sont issues des sessions de jeu de Pikabsynthe.

Ce qu'on a aimé :
  • L’humour
  • Glados qui est toujours égale à elle même si vous avez fait les Portal
  • La fusion entre la série Bridge Constructor et Portal
  • La version Switch offrant plusieurs gameplay possibles

Ce qu'on a moins aimé :
  • L’argent qui ne sert à rien
  • Les graphismes et encore c’est vraiment pour trouver un second point négatif


Prix : 14.99€ 
Genre : Casse-tête, Simulation
Taille : 165.68 MB
Développeur/Éditeur : ClockStone / Headup Games

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire