vendredi 15 juin 2018

[GeeKritique] Ma critique de Made in Abyss Tome 1

Après une série animée diffusée sur Wakanim, Made in Abyss débarque cette fois en manga et c’est aux éditions Ototo que nous le devons ! Son auteur, Tsukushi Akihito, nous plonge ici dans un univers à la fois fascinant, poétique mais dangereux où nous découvrirons notamment 2 jeunes enfants qui s’apprêtent à vivre un voyage pleins de surprises. Seront-elles de bon augure ou d’ordre dramatique ?


Résumé de l’éditeur :
Au pied de la ville d’Orse s’étend l’Abysse, une faille gigantesque à la profondeur inconnue habitée par d’étranges créatures et emplie d’antiques reliques. Depuis des années, ce mystérieux gouffre attire de nombreux aventuriers qui se font appeler « les caverniers ». C’est ici que vit Rico, une jeune orpheline obsédée par l’Abysse et désirant marcher dans les traces de sa mère qui y a disparu. Un jour, en prospectant, Rico découvre le corps inanimé d’un jeune garçon. Elle est alors loin d’imaginer à quel point cette découverte va changer sa vie et accélérer son destin.

Un énorme gouffre s’est formé à Orse, ville où se déroule cette aventure. Puis, année après année, une ville a vu le jour… Elle est peuplée d’habitants intéressés par ce gouffre qui regorge de secrets. Du coup, les habitants se sont mis à explorer cet abysse, organisant de petits groupes d’explorateurs appelés « caverniers ».

Rico, actuellement sifflet rouge, souhaiterait passer sifflet blanc, ce qui lui permettrait de descendre dans des zones bien plus profondes. D'ailleurs, personne n’a jamais vu le fond de l’abysse. C’est là-bas que sont enfouis reliques et autres trésors ainsi que de nombreuses créatures. Ce gouffre a déjà englouti un grand nombre de personnes mais cela ne fait guère peur à Rico qui fait preuve d’une grande motivation et souhaite marcher sur les traces de sa mère. Elle n’hésite donc pas à demander à son chef une zone plus profonde à explorer, mais celui-ci la refuse, pour son bien. Toutefois, il est prêt à y réfléchir. Il faut savoir qu’explorer l’abysse trop profondément peut s’avérer extrêmement périlleux.

Lors de sa mission suivante, Nut se retrouve en danger face à une gigantesque créature. Rico lui porte alors secours et finie par chuter bien plus bas. Elle fera alors la rencontre d’un « enfant » un tant soit peu particulier et verra son destin chamboulé…

MADE IN ABYSS © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013

Alors déjà une petite chose m’a interpellé, je n’irai pas jusqu’à dire choqué mais voilà, voire une gamine de 12 ans nue, attachée et suspendue par une corde… Ça m’a, comment dire, quand même surpris. Certes, il faut remettre cette situation dans son contexte et je vous laisserai le soin de le découvrir mais je me suis demandé si d’autres surprises de ce genre seraient présentes dans ce tome. Motus et bouche cousue pour le moment.

Sinon, je trouve l’univers très attirant, Akihito Tsukushi s’en donne à cœur joie niveau design, c’est très propre, détaillé à souhait. Et ce, aussi bien pour les personnages que pour les créatures. Cela ne manque pas de détails. L’abysse regorge de splendeur en tous genres et l’auteur nous fait bien plaisir à ce niveau. J’aime beaucoup également le dégradé de couleurs gris qui donne un certain charme à la série. Et en parlant de charme, l’histoire qui est ici mise en avant est très appréciable et fascinante, en grande partie grâce à l’univers qui nous est ici montré. Le chara design y est aussi pour beaucoup et me concernant j’apprécie beaucoup Légu. Qui est-ce me direz-vous ? Désolé mais je préfère pour lors ne pas vous répondre, même si vous devez bien vous faire une petite idée.

MADE IN ABYSS © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013

Ce premier tome de Made in Abyss a de quoi nous interpeller et ce sur de nombreux sujets. Déjà l’âge des enfants qui ne font pas leurs âges. Ils sont bien plus vieux qu’ils n’y paraissent sur le dessin, ensuite d’un point de vue graphique avec les diverses nuances de gris, ou encore la découpe de vignettes. Je trouve ce dernier point très accrocheur, les pages offrent un certain dynamisme et propose quelque chose d’original tant on n’a pas le ressenti de passer d’une case à l’autre, comme dans un manga traditionnel. J’ai trouvé ça vraiment très plaisant et mon fils de 10 ans aussi. Il m’a d’ailleurs remonté ce même point ajoutant avoir apprécié les pages détaillant aussi certaines créatures, fleurs et autres…

Pour conclure, je dirais que ce premier tome démarre doucement, place les premières bases pour ensuite devenir plus passionnant, intriguant sur la seconde partie. Aussi, on s’attache à nos deux héros qui s’apprêtent à vivre une aventure des plus mystérieuses ! Côté édition, Ototo nous fait preuve d’une grande qualité avec un format plus grand que la normale au papier épais et à l’encrage de très bonne facture. Et je tiens à préciser que les premiers tirages embarquent une carte détachable de l’abysse (38 x 26,4 cm) en début de tome. On ne dit pas non à un petit bonus !

GeeKritique de Samy Joe


Made in Abyss Tome 1
Auteur : Tsukushi Akihito

Collection : Seinen
Nombre de pages : 160
Format : 15 x 21 cm
Prix : 8.99 €

Lire les premières pages.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire