lundi 18 juin 2018

[GeeKritique] Ma critique de Moriarty Tome 1

J'ai récemment eu l'immense plaisir de recevoir le kit presse de Moriarty, nouveau manga qui sera disponible aux éditions Kana le 22 juin prochain. Je remercie d'ailleurs l'éditeur pour cette belle surprise, le packaging est des plus travaillés avec le tome 1 en édition collector disposant de carte et enveloppes, puis un sachet de thé et un carnet accompagné le tome à la manière de goodies. Bref, du très bon choix marketing. Du coup, cela me permet aujourd'hui de vous fournir mon avis sur ce premier tome avant sa sortie. C'est parti !


Résumé de l’éditeur :
19e siècle en Angleterre, la famille Moriarty a recueilli deux orphelins William et Louis mais en leur conférant un statut de domestique. Albert, le fils aîné de la famille est pétri d’ambition et il déteste le système social qui régit la société britannique, dans lequel les classes supérieures se pavanent et oppressent le peuple sans pour autant être dignes du respect qu’elles exigent de lui. 
C’est pourquoi Albert abhorre sa propre famille et voit dans les deux orphelins l’incarnation d’un souffle nouveau. Albert leur offre son statut, sa richesse et son influence à condition que les garçons mettent leur intelligence au service de son rêve : se débarrasser de sa famille et du système de classes actuel ! 
Les trois garçons complotent ainsi pour devenir les seuls héritiers de la famille. Treize ans plus tard, à seulement 21 ans, l’aîné des orphelins William James Moriarty est devenu professeur de mathématiques à l’Université et il pourrait voir surgir sur sa route un certain Sherlock Holmes…
Ce premier tome de Moriarty commence par nous expliquer l’importance des classes sociales et des diverses règles établies afin que chacun reste à sa place. Chaque classe dispose d’ailleurs de ses propres règles, à un droit à l’éducation ou encore de sa future profession. Naître dans telle ou telle classe fait que l’individu le reste à vie, du moins, ce sont les règles établies de base. Mais il existe chez les Moriaty, famille de classe supérieure très renommée, un jeu garçon qui voit les choses différemment et qui souhaiterait « sauver » le monde !

Le jeune Albert, aîné de la famille Moriarty, va alors recueillir William et Louis, deux jeunes orphelins qu’il a repéré lors d’une visite à l’orphelinat. Albert fait parti de ces personnes qui aimeraient voir le monde changer, vivre de manière « normale » sans toutes ces règles prédéfinies. Et il semblerait donc que le jeune William ait l’ambition nécessaire pour y parvenir. Tous trois vont alors élaborer un plan que je qualifierai de machiavélique et montrent qu’ils sont prêts à tout pour que le monde devienne meilleur. 13 ans plus tard, William est devenu professeur d’université, il n’a alors que 21 ans et compte bien changer ce pays !

© by MIYOSHI Hikaru / Shûeisha

Cette série nous conte donc l’histoire de William, ennemi de Sherlock Holmes. Comme évoqué, il compte bien changer le système. Marre de voir oppresseurs et opprimés, nobles et roturiers… Le premier chapitre s’attarde surtout sur le passé d’Albert, William et Louis. Comment ils se sont rencontrés et la manière dont ils sont arrivés là où ils sont aujourd’hui. Le jeune Albert avait à l’époque un « rêve », c’est pourquoi il a pris sous son aile William et Louis et en contrepartie ils l’aideraient à le réaliser.

Tous devenus adultes, les voilà qu’ils poursuivent leurs vies, suivant leurs idéaux. Les autres chapitres se focalisent davantage sur William qui, en plus d’être professeur, est aussi consultant privé. Je ne pensais pas découvrir un tel personnage, ses ambitions font presque peur à voir. La scène avec le Baron Dublin au sujet de la baisse des loyers m’a d’ailleurs surpris, William ne mâchant pas ses pensées. Et je ne vous parle pas de leur second face à face où William annonce le châtier. Je ne vous en dis pas plus car l’effet de surprise est important et la manière dont il annonce la sentence est assez provocatrice. D’ailleurs, je me suis retrouvé à maintes reprises surpris par certains dires, pensées ou autres actes. On découvre alors un William très intelligent qui pense aux moindres détails et qui n’a pas peur d’affronter les nobles, peu importe ce qui en coûte à ces derniers.

© by MIYOSHI Hikaru / Shûeisha

Le scénario de Moriarty est servi par Takeuchi Ryosuke et il ne manque pas de nous surprendre, notamment par la manière dont les « crimes » sont résolus. Aussi, j’ai trouvé intéressant l’attitude des trois frères mais surtout celle de William, pilier de l’équipe ! D’ailleurs en parlant d’équipe, d’autres personnages semblent rejoindre le groupe mais pour lors cela reste flou. Côté dessin, on retrouve Miyoshi Hikaru qui nous offre un visuel de qualité. J’aime beaucoup les décors ici mis en avant ainsi que la prestance de certains personnages. Il donne à William une attention particulière notamment au niveau des regards de ce dernier et je trouve cela très saisissant. Les autres personnages ne sont pas desservis, je parle par exemple de Molan que vous découvrirez bien assez tôt. Le coup de crayon est donc très soigné mais peut être vif au moment opportun. Du tout bon donc d’un côté comme de l’autre !

Je ne peux donc que vous conseiller de découvrir ce premier tome de Moriarty qui ne manque pas de surprises. J’ai hâte d’être au moment où William fera la rencontre de Sherlock Holmes, mais nous n’y sommes pas encore. Affaire à suivre donc… Sinon, sachez que les éditions Kana vous proposeront une activité focalisée sur Moriarty sous forme d’Escape Game à Japan Expo ! Vous devrez former une équipe de 3 à 5 personnes au service de Sherlock Holmes et devrez piéger Moriarty en moins de 30 minutes. Vous l’aurez compris, Kana mise beaucoup sur le lancement de cette nouvelle acquisition.

GeeKritique de Samy Joe


Moriarty Tome 1
Scénario : Ryosuke Takeuchi
Dessin : Hikaru Miyoshi

Date de sortie : 22 juin 2018
212 pages

Commander le T.1 via les éditions Kana.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire