vendredi 22 juin 2018

[GeeKritique] Ma critique de The Promised Neverland Tome 2

Après un choquant premier tome, c’est avec plaisir que je me suis plongé dans le second tome de The Promised Neverland ! Nous avons précédemment suivi le quotidien d’Emma, Norman, Ray ainsi que leurs autres compagnons où tous passaient divers tests qui servaient à leur attribuer une note assez particulière. De fil en aiguille, Emma et Norman décidèrent de passer outre certaines règles imposées et découvrirent alors Conny, une de leur camarade, raide morte, prête à être livrée à des monstres alors qu'elle était censée rejoindre une famille d'accueil. Le comble, c’est que Maman est de mèche avec ces monstres. Nos deux jeunes héros décident alors de mettre en place un plan d’évasion et informe Ray de cette situation dangereuse. La pression était palpable en fin de tome, voyons ce qu’il en est dans ce second tome de The Promised Neverland, disponible aux éditions Kazé.


Résumé de l’éditeur :
Emma, Norman et Ray décident d’entraîner leurs petits frères et sœurs pour qu’ils soient capables de s’évader avec eux. Mais sœur Krone, la nouvelle assistante de Maman, ne cesse de contrarier leur plan et exerce une pression constante sur eux. Pour mener à bien leur projet, l’inséparable trio n’a d’autre choix que de révéler une part de la triste vérité à d’autres camarades… Mais à qui peuvent-ils se fier ?

Ce second tome démarre sur les chapeaux de roue, l’ennui n’a pas sa place pour notre plus grand plaisir. Ici, Krone tente une approche auprès des enfants et se prête au jeu du loup. Elle constate effectivement que le trio dispose d’un fort potentiel, leur réputation les précède et on la voit éprouver une certaine difficulté face à ces deniers. Elle va même venir à confier certaines paroles lors de sa poursuite avec Emma et j’avoue que je ne m’y attendais pas. Emma non plus d’ailleurs. Déjà lors du premier opus, Krone nous dévoilait qu’elle souhaitait par-dessus tout obtenir le poste de Maman de cette « ferme » mais c’est sans compter sur Isabella qui veille au grain et qui ne manque pas d’avoir Krone à l’œil.

YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

Nous suivons donc Emma, Norman et Ray principalement qui mettent en place leur fameux plan d’évasion en testant plusieurs possibilités, notamment comment parvenir à faire sortir tout le monde surtout les plus petits sans leur dire un mot sur le pourquoi du comment. Du coup, plusieurs entraînement sont donc de mise, et ce dans la plus grande discrétion, ou presque… Le trio tente alors de palier à toute éventualité allant par la même occasion à dévoiler leur plan à certains enfants. Cependant, il faudra commencer par neutraliser leurs traceurs.

Cela fait 10 jours depuis les événements du premier tome… Force de conclusions, le trio émet alors l’hypothèse qu’une taupe soit parmi eux. Non pas une taupe à proprement dit, à savoir qu’elle fournirait volontairement des renseignements, mais qui les donnerait à son insu. Un obstacle de plus se dresse alors face à eux troublant leurs plans mais cela ne les arrête pas pour autant. Ils prévoient même une date précise d’évasion ! Par contre, chapitre après chapitre, où 3 sont d’ailleurs consacrés à cette taupe, on écope de belles surprises comme le visage de cette taupe en question. Personnellement, j’avais un doute sur son identité quand le trio a évoqué cette taupe mais je pensais me tromper à son sujet. Au final, j’avais vu juste, mais c’était un coup de chance et je reste tout de même assez surpris ! De cette situation découle un autre événement mais je ne m’attarderai pas dessus, il est de votre devoir de découvrir ce dénouement de vous-même.

YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

Qui dit taupe dit forcément que les informations remontent à Maman, on découvre donc comment elle est au courant de « presque » tout et comment cela a été mis en place. On apprend nombreuses choses à ce sujet et qui plus est cette alliance n’est pas si récente en ce qui concerne Maman et la taupe. D’un autre œil, cette taupe est plutôt à prendre comme un subordonné à Maman. Mais cette soi-disant taupe ne cacherait-elle pas un plan bien plus élaboré qu’il n’y paraît ? Ne serait-elle pas une taupe jouant un double jeu ? Tout semble ici être réfléchi pour qu’un plan d’évasion arrive à son terme mais par quels moyens ? Et en dépit de quelles conséquences ? Certaines réponses sont dites et s’avèrent assez surprenantes.

Que de suspens dans ce second tome, mené tambour battant. En plus de bons rebondissement et autres surprises, ce tome est riche en informations et nombreuses sont les situations assez intenses. J’ai beaucoup apprécié le passage du jeu du loup auquel Krone se prête. La manière dont agit cette dernière est assez intéressante tout comme Norman qui ne mâche pas ses mots au sujet de sœur Krone. Le jeune garçon se sentant même prêt à la liquider… Des paroles assez fortes de la part de Norman mais il n’est pas le seul à en évoquer, peu importe les personnes concernées.



Ce second tome ne manque pas non plus de mettre Isabella à l’honneur surtout en fin de tome, et bien qu’elle ne soit que très peu présente en action dans ce tome, on lui découvre un certain comportement étrange devenu habituel. Ce qui suscite une grande curiosité auprès des principaux enfants concernés et nul doute qu’on en saura davantage sur cette « élément » important au prochain tome. Je ne peux donc que vous conseiller cette série si vous ne l’avez toujours pas commencée. Le scénario imaginé par Kaiu Shirai est vraiment prenant, intriguant, perturbant même et est servi par un coup de crayon de Pozuka Demizu de grande qualité. Que demander de plus ?

Un grand merci aux éditions Kazé pour leur soutien, ce qui me permet de partager avec vous mon ressenti sur diverses séries. On se retrouve donc dans quelques semaines pour le troisième tome !

GeeKritique de Samy Joe


The Promised Neverland Tome 2
Scénario : Kaiu Shirai
Dessin : Posuka Demizu

Date de parution : 27 juin 2018
Genre : Shonen, Fantastique, Thriller psychologique

Lire les premières pages.
Visiter le mini-site officiel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire