lundi 2 juillet 2018

[TEST] Battle Chasers: Nightwar sur Nintendo Switch

Battle Chasers: Nightwar est une adaptation des comics du même nom. Sorti tout d’abord sur Xbox One, PS4 et PC en octobre 2017, il a fallu attendre jusqu’au 15 mai 2018 pour le voir enfin adapté sur Nintendo Switch. Ce titre déclarant un amour tout particulier aux J-RPG respecte-t-il l’univers de la série ? Eh bien, voyons voir si le studio Airship Syndicate l'a fait.


Un jeu vidéo comics
Alors avant de prendre peur, ne vous inquiétez pas, il n’est pas nécessaire de connaître les comics pour pouvoir profiter de ce jeu. Certes, c’est un plus mais absolument pas nécessaire car il s’agit d’une histoire originale. Sur ce, entrons dans le vif du sujet. Gully et ses compagnons commencent d’entrée de jeu par se faire attaquer sur leur propre montgolfière. Le combat n’a pas tourné en leur faveur vu qu’ils s’écrasent sur une île mystérieuse. Votre équipage se retrouve donc éparpillé sur l’île. Rapidement, Gully va retrouver 2 de ces compagnons et vont définir leur objectif : retrouver leur 2 autres compagnons et quitter au plus vite l’île. Mais vous vous en doutez, cela ne va pas se passer de la sorte…

Au départ le scénario est classique et ne s’étoffe pas plus que ça au court de l’aventure. Loin d’être essentiel, il a le mérite tout de même de nous transporter à travers cette aventure. On prend plaisir à contrôler Gully (la petite fille pas si frêle), Garrison (le protecteur de Gully), Calibretto (la machine imposante dédié au heal), Knolan (le vieux mage) et Monika (la voleuse). Un sixième compagnon se joindra à vous plus tard dans l’aventure. Ce personnage étant important vu que le scénario gravite autour de lui.


Un J-RPG pure souche
Battle Chasers: Nightwar respecte tous les codes du J-RPG. Vous évoluerez majoritairement sur une carte avec des déplacements case par case. Cependant, vous allez tout de même rencontrer des ennemis. Visibles sur la carte vous avez le choix de les combattre ou de les contourner si un autre chemin est proposé. Cependant, je conseille vivement de faire tous les combats possibles pour gagner de l’expérience. Vous allez en avoir cruellement besoin. Durant l’aventure, ou même selon votre exploration, vous allez tomber sur des donjons. À ce moment-là, vous contrôlerez directement un des trois personnages composant votre équipe. Ces derniers ont chacun une compétence unique très pratique pour engager un combat, se régénérer ou encore esquiver les ennemis en donjon. Lorsque vous entrez dans un donjon, vous avez le choix entre plusieurs difficultés. Choisissez bien car le jeu est sans pitié à partir d’un moment.

Parlons un peu de la baston. Nous sommes en présence d’un tour par tour mais pas tout à fait classique. Les mécaniques sont majoritairement les mêmes mais les nuances qui sont apportées changent la donne. Par exemple, vous avez une barre de mana tout ce qu’il y a de classique, mais vos attaques de bases vous donnent de la "Surpuissance". La Surpuissance est une réserve de mana supplémentaire, ainsi vous avez l’occasion d’économiser du mana ou tout simplement de ne pas en utiliser suivant le personnage. Bien évidemment la jauge de Surpuissance est limitée en fonction du personnage joué. Ensuite, les combos et surtout les malus/bonus sont ultra importants dans ce titre. Ils peuvent tout simplement renverser une situation épineuse. Par exemple, Garrison applique "Saignement" à un ennemi. L’attaque que je vais choisir ensuite profitera de ce malus pour infliger plus de dégâts. Et ainsi de suite avec les malus comme la malédiction, le poison, le gel ou encore l’embrasement. C’est tout une stratégie qui doit être mise en place pour venir à bout de vos ennemis.


Je vais finir par un élément de gameplay que tout bon RPG doit avoir : l’arbre de compétence. Celui-ci est assez fourni pour chaque personnage. Vous pouvez orienter un de vos personnages dans un rôle particulier ou un autre en fonction de ces compétences. Par exemple, Gully excellera dans la défense alors que Calibretto sera meilleur dans le soin. Et vu le gabarit des deux, on se demande pourquoi ce n’est pas le contraire.

Un univers respecté et une patte graphique enchanteresse
Disons-le de suite : c’est beau ! Tout le long de l’aventure j’ai eu l’impression de jouer à un Comics papier interactif. L’œuvre originale est parfaitement respectée et ça fait plaisir à voir. L’univers en lui-même respecte cet aspect-là. Il y a une multitude de donjons et d’endroits à explorer, qe ce soit sur la carte générale ou les donjons, une multitude de secrets vous y attendent. Bon, petit bémol pour la version Nintendo Switch : les temps de chargements ! Comparés à ces homologues, la version sur la dernière de chez Nintendo souffre de temps de chargements beaucoup trop longs. De régulières chutes de framerate se font sentir également et que ce soit en version portable ou en mode TV.

Concernant la durée de vie, comme tout bon J-RPG vous pouvez en avoir pour 30-40 heures comme plus d’une centaine si vous voulez tout voir. Régulièrement, des défis vous sont proposés au village. Le forgeron à toujours de nouvelles armes ou recettes à vous proposer pour améliorer vos personnages. Idem en ce qui concerne l’enchanteresse. Bref... Attendez-vous à une aventure de longue haleine si vous voulez finir à Battle Chasers: Nightwar à 100 % !


Conclusion
Amateurs de J-RPG foncez ! Si en plus vous adorez les comics Battle Chasers, c’est un titre à ne pas manquer ! Le gameplay, les graphismes ou tout simplement les donjons aléatoires font tout du titre et ceux malgré un scénario nettement en retrait. Vous avez de quoi faire sur cette petite île où de nombreux dangers vous attendent !

Test de Pikabsynthe


Ce qu'on a aimé :
  • Les graphismes tirés tout droit des comics
  • La difficulté croissante offrant parfois un vrai challenge
  • Les donjons
  • La durée de vie plus que respectable pour un titre indépendant
  • Le fait que ce soit tiré des comics Battle Chasers (mais c'est le fan qui parle là)

Ce qu'on a moins aimé :
  • Le scénario en retrait
  • Les temps de chargement interminables
  • Les chutes de framerate

Prix : 39.99€
Genre : Action, RPG
Taille : 2 868,90 MB
Développeur/Éditeur : Airship Syndicate / THQ Nordic

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur. Toutes les images de gameplay publiées dans ce test sont issues des sessions de jeu de Pikabsynthe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire