lundi 13 août 2018

[GeeKritique] Ma critique de Smokin' Parade Tome 1

Nouvelle découverte manga me concernant cet été et c’est avec grand plaisir que je vais vous parler de Smokin’ Parade, qui n’est autre que la nouvelle série des auteurs de Deadman Wonderland. D’ailleurs, il suffit de prêter attention déjà au design des personnages pour s’en rendre compte. Au moment où je vous écris ces lignes, 3 tomes sont déjà disponibles mais je vais ici m’attarder uniquement sur le premier volume. Et je tiens de suite à préciser que cette série est conseillée à un public averti.


Résumé éditeur :
Le jour de ses 15 ans, Yôkô Kakujô assiste impuissant au meurtre de sa seule famille : sa petite soeur, Mirai. Cette dernière, transformée en une créature monstrueuse sur le point de l’exécuter, est alors tuée par une brigade se faisant appeler les « Jackalope ». Afin de découvrir ce qui est arrivé à sa soeur, Yôkô décide malgré tout de les rejoindre. Commence ainsi la longue traque de ces bêtes étranges nommées « spider » …

Comment dire… Ça démarre sur les chapeaux de roues et pas qu’un peu ! On ne perd vraiment pas de temps et on entre de suite dans le vif du sujet dès le 1er chapitre ! On fait donc la connaissance de Yôkô Kakujô, qui fête ses 15 ans, et de sa petite sœur, Mirai, qui lui organise une fête d’anniversaire. Cette fête sera des plus marquantes car elle aura une légère odeur de sang. La jeune sœur de Yôkô a jadis subi une greffe d’organe, ayant ainsi été sauvée par Amenotori. Mais voilà, aujourd’hui la jeune fille n’est autre qu’une aberration appelé « Spider », un monstre à tête de peluche. Cette nouvelle Mirai n’a pas hésité à découper certains membres de son propre frère qui se retrouve alors en piteuse état, au bord de la mort.

C’est alors qu’entre en scène un groupe appelé les « Jackalope » ! Ces derniers ne sont autres que des démons mais ils œuvrent pour la justice. Les Jackalope sont un groupe de démons noirs équipés de membres mécaniques dont leur mission est d’exterminer ces monstres qu’on appelle Spider. Après avoir assisté au massacre, le jeune Yôkô se retrouve dans un état bien plus critique qu’au préalable et se voit embarquer par Akuta au sein des Jackalope, sans qui il n’aurait pu survivre…

© Jinsei KATAOKA © Kazuma KONDOU

Quel rythme effréné ! Ce premier tome de Smokin’ Parade a vraiment de quoi saisir son lecteur et ce à plusieurs niveaux. Déjà pour son scénario qui se met rapidement en place où l’action est de mise, tout comme une bonne part de violence ! On découvrir donc ici le héros principal qui va intégrer l’organisation des Jackalope qui lutte contre les Spider. Derrière tout ça, on nous montre aussi qui gère la fameuse organisation Amenotori dont les membres, à savoir les anges de la mort, feront face aux Jackalope. Ces derniers ont pour mission de trucider, scalper, noyer… bref d’anéantir les Jackalope. Ces anges de la mort entrent d’ailleurs en scène en toute fin de tome, ce premier volume mettant davantage l’accent sur Yôkô et de ses premiers pas au sein des Jackalope. Un scénario donc assez accrocheur de la part de Jinsei Kataoka.

Le jeune Yôkô ne manque pas de dévoiler une forte ambition lors d’une certaine scène et c’est là qu’on apprend qu’il semble ne pas être comme tout le monde. À noter qu’on le voit ici comme une sorte d’anomalie suite à certains événements le concernant. Je trouve ce personnage très stylé, même au niveau de son caractère et de son franc parlé. Une chose est sûre, il ne mâche pas ses mots. Sinon, le trio Akuta/Midari/Matsugo envoie du lourd ! Tous les 3 sont assez badass et même les membres du sexe féminin sont concernés. Ces dernières assurent même un max et qui plus est leur plastique ne passe pas inaperçue ! J’apprécie vraiment le chara-design de cette série, le travail affiché sur les personnages est vraiment impressionnant. Les décors ne manquent pas non plus et sont de très bonne facture. Vraiment niveau dessin, je dirai que le travail de Kazuma Kondou est très minutieux !



Mais les personnages précédemment cités ne sont pas les seuls à dégager un certain charisme. Je prends ici exemple sur Kotoharu, membre des Jackalope, qui est équipé de 2 sabres et dont la rencontre avec Yôkô s’avère assez intense. On lui voue une certaine dégaine et non des moindres, surtout lors d’un combat. On parle beaucoup des Jackalope, mais qu’en est-il des anges de la mort ? Eh bien, ces derniers écopent du même traitement de faveur, graphiquement parlant ! Ils sont tout autant stylés que les Jackalope et leur leader envoie du lourd, mais ici on évoque plutôt les formes généreuse dont elle est dotée. On ne va pas se voiler la face, niveau boobs c’est du haut de gamme ! Kazuma Kondou n’y est pas allé de mains mortes, ce qui fera sans doute plaisir à bon nombre de lecteurs.

Ce premier tome est assez complet, les bases sur les deux camps sont posées, sans oublier de mettre les monstres en plein cœur de certains affrontements. Aussi, une journaliste commence à mettre son nez dans cette affaire de meurtres et bien qu’elle soit peu mise en avant, une apparition lui est tout de même offerte. Aura-t-elle une importance pour la suite des événements ? À voir… Sur ce, la découverte de ce premier tome de Smokin’ Parade fut des plus plaisantes et promet un second tome intéressant, puissant et sûrement très violent au vue de la scène finale de ce premier tome.

Un premier tome jouissif à souhait que je vous conseille de découvrir sans plus tarder!

GeeKritique de Samy Joe


Smokin' Parade Tome 1

Scénario : Jinsei Kataoka
Dessin : Kazuma Kondou

Date de publication : 20 octobre 2017
Nombre de pages : 216

Aucun commentaire:

Publier un commentaire