mercredi 10 octobre 2018

[GeeKritique] Ma critique de Lyla et la bête qui voulait mourir Tome 2

Après avoir fait la connaissance de Lyla et Aron, tous deux devenus fugitifs, nous les retrouvons aujourd’hui face à un duo d’ennemis Maître/Serviteur. La chasse à l’homme se poursuit donc mais semble ici ralentir d’un cran. Voyons donc ce qu’il se trame dans ce second tome de Lyla et la bête qui voulait mourir, disponible aux éditions Ki-oon.


Résumé de l’éditeur :
Désormais fugitive et ivre de vengeance, Lyla a accepté de passer un marché avec Aron : si elle l'emmène au paradis, il lui apprendra à tuer. La première étape est de trouver la mystérieuse église fleurie du livre de la chimère... Seulement, au cours du périple, la jeune fille s'aperçoit que quelque chose cloche : son compagnon semble ne s'émouvoir de rien, pas même de la mort soudaine d'une amie... Révoltée, elle se jure de lui montrer ce que sont les sentiments ! Y parviendra-t-elle avant que leurs ennemis ne cherchent une nouvelle fois à les assassiner ?

Le précédent tome mettait bien en avant les protagonistes principaux et les bases se posaient assez convenablement afin de lancer la chasse à l’homme. Je trouvais l’intrigue assez intéressante et bien menée dans le 1er tome. On y découvrait la nature de Lyla mais aussi celle d’Aron, des comportements et attitudes assez opposées d’ailleurs mais dont la relation amicale commençait à s’installer. Pour ce qui est du 2nd tome, je dirai que « l’euphorie » ressentie dans le tome précédent n’est pas d’actualité ici. L’intrigue est bien plus calme malgré que notre duo se retrouve face à une personne membre de la mafia. On assiste alors à un combat avant de découvrir un tout autre événement mettant en avant un groupe de mauvaises personnes dirigé par un « parrain ».

Ici, l’histoire évolue très peu je dirai et c’est fort dommage car là où le 1er tome marquait un grand intéressement, le 2nd le perd. Je dirai que la fin du 2nd tome est davantage saisissante mais c’est trop peu pour en faire un bon tome dans sa globalité. L’histoire perd du coup un peu de son intensité et de son intérêt. Je pense qu’il aurait peut-être fallu davantage exploiter la relation entre Lyla et Aron, bien qu’on ressente une légère évolution entre eux. Mais rien de bien transcendant.



D’un point de vue visuel, Eziwa Saita nous offre de beaux dessins mais uniquement par endroits. C’est assez irréguliers je dirais bien que certaines autres scènes soient bien mieux mises en avant, davantage travaillées. Par contre, j’aime m’attarder sur les diverses expressions faciles des personnages et là je trouve que le travail est assez appréciables, avec des sentiments bien retranscris.

Je terminerais donc par dire que ce second tome m’a plutôt déçu dans le déroulement de son intrigue. Ce road-trip perd de son intensité, une intensité qui était bien lancé dans le 1er tome. Toutefois, la fin de ce 2nd tome laisse présager que la suite des événements peuvent revenir sur une dynamique bien meilleure, d’autant que la relation entre Lyla et Aron a encore de quoi être exploitée, tout en gardant un œil sur les ennemis qui les pourchassent ! La série se terminant en 4 tomes, je me demande bien comment les choses vont évoluer.

GeeKritique de Samy Joe


Titre : Lyla et la bête qui voulait mourir T02
Auteur : Asato KONAMI / Eziwa SAITA

Parution : 05-04-2018
Format : 13 x 18 cm

Nombre de pages : 192
Prix de vente : 7,90 €
Tomes parus en VO : 4 (série terminée)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire