lundi 22 octobre 2018

[TEST] Mega Man 11 sur Nintendo Switch

Que de souvenirs… Ce petit gars à l’armure bleue fait parti de mon enfance de jeune gamer. Je me souviens encore à quel point je galérais sur certains opus et dans certains niveaux. Déjà à l’époque ce petit Mega Man me donnais du fil à retordre mais cela ne m’empêchait pas d’aller jusqu’au bout de l’opus commencé. J’ai fini tous les Mega Man sur NES et une bonne partie des autres, y compris sur SNES avec les opus « X ». Cette bonne vielle époque… Et voilà que Mega Man est aujourd’hui de retour pour un 11ème opus et qui plus est, il s’installe sur Nintendo Switch ! Après un peu plus de 3h de jeu et plusieurs gouttes de sueurs, je suis enfin venu à bout de l’histoire principale. Laissez-moi donc vous raconter mon expérience de jeu sur ce Mega Man 11.


L’histoire démarre sur une séquence animée assez sympathique où le Dr. Light et le DR. Wily sont à leur jeune âge. Mais suite à une divergence d’opinion ils se mettent alors en froid. Bien des années plus tard, le Dr. Wily refait son apparition et vole alors les robots du Dr. Light et les équipe de sa nouvelle invention : le « Double Gear » ! Prenant la fuite, vous n’avez pas d’autre alternative que de vous lancer à sa poursuite mais avant cela le Dr. Light vous équipe de ce fameux système. Un système qui vous sera fort utile durant votre aventure.

Comme je l’évoquais donc, j’étais hyper enthousiaste à l’idée de retrouver Mega Man, surtout sur une console Nintendo. J’avais déjà tâté le terrain via la démo du jeu, toujours disponible sur l’eShop, et cela me plaisait bien. Le plaisir fut donc totale de pouvoir tester la version complète de Mega Man 11. Du coup, j’entame par le niveau découvert dans la démo avant de poursuivre sur les autres et choisissant de base la difficulté en mode « Normal ». Et là, sans honte aucune je constate que la difficulté est sacrément dosée ! Partie après partie, je ne peux remarquer que cet opus est des plus punitifs. Les niveaux sont bien corsés, il faut parfois être très précis dans ces sauts et autres mouvements, sans compter que par endroits les phases de jeu sont très, voire, top intenses. On a le feu aux fesses et c’est peut dire car il faut littéralement prendre ses jambes à son coups et foncer le plus vite possible, que ce soit de manière horizontale ou verticale. Vous pourrez le constater dans la vidéo de gameplay un peu plus bas. Le gameplay en devient très tendu et nombreuses sont les phases devenant stressantes. On retrouve donc de très bonnes sensations de jeu mais n’empêche que je maintiens que la difficulté est mal dosée. Le mode « Normal » ne l’est pas vraiment à mon goût et de ce fait cet opus risque de rebuter plus d’un joueur. Il en va de même que ce genre de dires risquent même d’éloigner de nouveaux joueurs, ceux qui seraient notamment intéressés pour découvrir la licence pour la première fois. Dans mes souvenirs, les précédents opus étaient certes difficiles par endroits mais ce 11ème opus monte encore d’un cran.


Le principe du jeu reste identique aux opus d’antan, on ne change pas une recette convenable. On se retrouve donc à choisir tel ou tel niveau, à parcourir ce dernier, affrontant toutes sortes d’ennemis avant d’arriver devant le boss. Les niveaux sont bien variés, tout comme les décors et on n’oublie pas d’évoquer la même chose concernant les divers pouvoirs récupérés par notre héros. Car oui, une fois un boss dégommé, Mega Man hérite du pouvoir de ce dernier. De ce fait, les mécaniques de jeu changent elles aussi car tel pouvoir pourra être utile dans telle ou telle situation et mieux optimisé pour vaincre un boss en particulier. Et cerise sur le gâteau, certains pouvoirs acquis peuvent aussi être utilisés avec le « Speed Gear » et le résultat est plutôt dévastateur. Déjà qu’il faut savoir utiliser à bon escient les systèmes de « Double Gear », servant alors soit à ralentir le temps soit à l’accélérer mais pour ce dernier pouvoir seul Mega Man sera impacté. Cette nouveauté est plutôt appréciable et bien utile durant certaines phases de jeu car le Double Gear vous sortira de la panade un bon nombre de fois.


On retrouve pas mal de petites nouveautés dans ce Mega Man 11. En plus de débloquer divers succès, il est possible d’acheter des items pour se faciliter la tâche dans les niveaux. Car oui, comme évoqué ce volet offre un challenge assez retord mais il n’écope pas que d’un scénario principal. En effet, cet opus vous propose aussi de réussir plusieurs défis. Du moins d’essayer car la tâche n’est pas des plus aisées. Essayez donc de finir le jeu en moins de 60 minutes pour voir… Sinon, la plus grosse nouveauté est ce système de Double Gear, bien pratique il faut l’avouer notamment quand on est poursuivi et qu’il faut tracer le plus vite possible. Aussi, Mega Man peut passer d’un pouvoir à l’autre d’un simple appui sur les gâchettes ZR/ZL mais vous pouvez très bien utiliser le stick droit qui ouvrira alors une petite fenêtre affichant les divers pouvoirs. Il ne vous reste plus qu’à vous placer sur le pouvoir désiré. Je vous parlais aussi précédemment de la difficulté du jeu, sachez que pour les plus novices d’entre vous, un mode « Facile » est disponible et il offre un nombre illimité de vie, contrairement au mode « Normal » où vous n’en avez que 5. Mais la chose la plus appréciable dans le mode facile est que si vous tombez dans un trou, vous serait alors sauvé et pourrez être déposé sur une plateforme afin de poursuivre votre avancée. Un petit plus non négligeable !

On disait donc que le gameplay est assez diversifié, le côté graphique de bonne facture mais qu’en est-il de la bande son ? Eh bien, elle s’avère plutôt dynamique sans pour autant se distinguer d’un autre jeu du genre. Je dirai qu’on reste ici dans ce qu'il se fait de plus classique, du son rythmé mais pas trop et qui s’accorde assez bien avec les niveaux. Sachez que ce n’est pas la bande son qui vous frustrera davantage lors des phases de jeux difficiles. Elle ne s’intensifiera pas pour autant, restant très cool à ce niveau.



Que puis-je vous dire de plus tout en vous laissant le soin de découvrir certaines choses de vous-même ? Il fait certes plaisir de retrouver Mega Man et ce 11ème opus offre du très bon, mais je dirais que la difficulté du jeu est son plus gros défaut ! Si elle avait été mieux calibrée, le jeu serait davantage appréciable, alors que là il va en rebuter plus d’un. Par moments, j’en étais même frustré et je ne vous raconte pas mon état devant certains boss. Sinon, je voulais ajouter que le jeu aurait peut-être pu être mieux peaufiné si le cell-shading avait était un peu plus poussé. Cela aurait limité les quelques phases d’aliasing présentes par-ci par-là, mais qu’on ressent légèrement moins en mode portable. Aussi, je trouve le prix du jeu un peu trop élevé, pour une durée de vie trop courte. Quoi qu’il en soit, ce retour de Mega Man m’a fait énormément plaisir malgré ses quelques défauts.

Test de Samy Joe


Ce qu’on a aimé :
  • Les divers pouvoirs dont certains sont très stylés
  • La nouveauté qu’est le Double Gear
  • Le rendu visuel de bonne facture…

Ce qu’on a moins aimé :
  • … mais qui aurait pu l’être davantage si le jeu aurait bénéficié d’un cell-shading plus prononcé
  • La difficulté trop poussée

Prix : 29.99€
Genre : Aventure, Plateforme
Taille eShop : 2 302.67 MB
Développeur / Éditeur : Capcom

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.


-- Galerie d'images personelles --
















Aucun commentaire:

Publier un commentaire