lundi 29 octobre 2018

[TEST] The World Ends With You - Final Remix sur Nintendo Switch

Salut, salut les amis, c'est Laylorane ! Je suis déjà de retour pour vous raconter une nouvelle aventure ! Cette fois j’ai testé pour vous un remaster qui vient au départ de la Nintendo DS. Puis celui-ci fut porté sur iOS et Android et maintenant Square Enix et Nintendo nous offre la possibilité de d'y jouer sur la Nintendo Switch. Je parle de The World End With You, baptisé -Final Remix- ! Il s’agit ici, pour ceux qui comme moi ne connaissait pas le jeu, d’un RPG orienté action. Enfin bref, avant que je continue dans les explications laissez-moi vous raconter une histoire.


I - 7 jours pour survivre !
Pour cette nouvelle épopée nous allons incarner Neku, un adolescent talentueux dans l’art des graffitis, mais légèrement asocial. Un jour, alors qu’il se promène, il reçoit un drôle de message lui indiquant qu’il devra survivre à des séries d’épreuves durant 7 jours sinon il sera effacé ! Il croit alors à une vaste blague et perd connaissance. En se réveillant, il se rend compte qu’il est capable d’entendre la pensé des gens qui l’entourent. Au détour d’un chemin il rencontre Shiki une jeune fille qui lui demande d’accepter de celer un pacte avec elle. Bizarre comme présentation vue qu’elle ne se présente même pas avant et que vous enchaînez de suite sur un combat. Ces deux-là ne s’apprécient pas du tout. Il passe leur temps à s’envoyer des pics, mais vont devoir tout de même collaborer ensemble afin de survivre à ces 7 jours d’épreuves s’ils ne souhaitent pas être effacés par l’organisation des Reapers.


II - Combattez tant bien que mal !
Bon parlons peu mais parlons bien. Je préfère vous prévenir les amis, les phases de dialogues sont parfois assez longues. Donc, si comme moi, vous avez du mal avec le surplus de dialogues ça risque de vous paraître très long dans le jeu. Ici, vous allez pouvoir jouer que de deux façons : si vous jouez en mode portable se sera automatiquement via le tactile, sinon pour pour le mode dock, il vous faudra jouer avec un Joy-Con. Et déjà là, ça se complique… Je m’explique, pour attaquer vous avez besoin de pin’s et ces badges sont des objets que les joueurs peuvent utiliser. Ils servent à attaquer, et sont disponibles dans les différents magasins du jeu, ainsi qu'en butin après avoir vaincu certains ennemis.

Au début, on peut en posséder seulement 2 dans son Deck de badges, puis, jusqu'à 6 au total. Ils servent à effectuer différents types d’attaque telles que : lames de vents, lame de feu, lame électrique et bien d’autres encore...


Vous allez également pouvoir utiliser votre acolyte afin de vous aider à détruire les ennemis. Je vous expliquais un peu plus haut que vous aviez la possibilité d’entendre les pensées des personnes autour de vous. Eh bien sachez que cette faculté vous servira également à détecter les ennemis et engager le combat. Et c’est là que ça devient compliqué : pouvoir vous déplacer en combat et attaquer ! J’ai testé les deux versions du jeu et elles restent, pour moi, toutes deux injouables. Autant la partie où vous vous déplacez on dira que tout va bien, par contre les combats, que ce soit en tactile ou aux Joy-Con, c'est juste mal adapté. Je cherche encore à savoir comment j’ai réussi à gagner certains combats. Ah si avec de la chance. Car oui c’est par chance que j’arrivais à déclencher les attaques ! Et je trouve ça vraiment dommage. J’ai passé toute une semaine dessus et à chaque fois les phases de combat m’irritaient.

Outre les phases de combat il vous faudra réfléchir à l’énigme de la journée que vous recevrez sur votre téléphone. Tout au long de cette semaine vous allez rencontrer les autres équipes qui vous éclaireront sur l’utilisation des pin’s et de votre téléphone. On a une seconde nouveauté : vous allez pouvoir jouer à deux ! Par contre, uniquement si vous êtes en mode dock pour que chacun puisse utiliser un Joy-Con.


III - Musique et graphismes
Encore un point positif sur les remasters. Le lissage des graphismes rend l’effet BD du jeu vraiment très sympa. On à le plaisir de voir de très beaux dessins et des design de monstres intéressants. Par exemple pour le premier mob que vous croisez, ce dernier ressemble à des grenouilles mais la partie de leurs pattes arrières est dessinée de façon tribal. Il faut avouer que cela rend vraiment bien. Côté musique, Takeharu Ishimoto a composé une bande-son qui reflète les différents genres musicaux que l'on peut écouter en se promenant dans les rues de Shibuya. Ce qui permet une immersion totale dans le jeu.

IV - Conclusion
L’effet BD du jeu et sa musique rendent très bien. C’est une des choses qui m’a beaucoup plus. Par contre j’ai vraiment du mal avec le système de combat que j’ai trouvé trop approximatif. Après il s’agit-là de mon ressenti, j’espère recevoir le vôtre si vous avez pu testé le jeu. Vous le trouverez sur le Nintendo eShop au prix de 49.99€ ainsi qu'en version physique. Pour moi cette expérience fut malheureusement mauvaise, surtout au niveau de la gestion des combats, mais je ne baisse pas.

En attendant les loulous, je vous dis à la prochaine sur un test que j’attendais avec impatience. Un indice : j’ai déjà fait les deux premiers volets.

Test de Laylorane



Ce qu'on a aimé
  • La musique
  • Les graphismes
  • L’histoire

Ce qu'on a moins aimé détesté :
  • Le mode tactile et le mode Joy-Con que j’ai trouvé trop approximatif et qui gâche l'exparience de jeu
  • Les dialogues parfois trop longs

Prix : 49.99€
Genre : RPG, Action
Taille eShop : 2 584.74 MB
Développeur / Éditeur : Square Enix / Nintendo

Test

Aucun commentaire:

Publier un commentaire