mercredi 14 novembre 2018

[GeeKritique] Pourquoi il faut découvrir La Famille Excentrique (Intégrale Blu-ray)

Après une diffusion en streaming sur la plateforme ADN, l’éditeur Kazé nous propose désormais de découvrir La Famille Excentrique en format physique. En effet, l’éditeur vient de commercialiser des coffrets DVD et Blu-ray de cette série qui regroupent les 2 saisons et qui nous invite à découvrir une fable des plus surprenantes en compagnie d’une famille pas comme les autres. Imaginez un peu que vous puissiez vous métamorphoser en tanuki comme bon vous semble. Vous verriez à coups sûrs la vie autrement. Eh bien c’est le cas de la famille Shimogamo qui devra aussi faire face à un clan ennemi. Laissez-moi donc vous en dire un peu plus sur cette série, mais sans trop vous en dévoiler, après avoir visionné la première saison.


Résumé de la série par Kazé :
C'est l'histoire de la famille Shimogamo, qui habite Kyoto et qui ne ressemble à aucune autre famille ! Et pour cause, les 4 frères sont en réalité des tanukis qui se métamorphosent au gré de leurs humeurs et côtoient au quotidien, aussi bien les humains que les tengus. Yasaburô, le troisième fils, est le plus espiègle. Il partage son temps entre les visites à ses frères et à son professeur Tengu, le vénérable Akadama. Mais la cohabitation entre toutes ces races ne se fait pas sans mal : surtout quand les humains du Club du Vendredi se mettent en tête de faire un ragoût de tanukis chaque année !

La Famille Excentrique est une série qui compte donc 2 saisons offrant un total de 25 épisodes, dont la première saison dévoile des personnages assez mignons et un univers qui l'est presque tout autant. Disons que cette série ressemble pour moi à un conte poétique, c’est très « bon enfant », attendrissant même mais cela se gâte aussi par moments évoquant des sujets d'une toute autre nature. Mais c’est avec plaisir et bonne humeur que l’on suit le quotidien de cette famille très spéciale, voire même loufoque pour ne pas dire « excentrique ». J’aime beaucoup l’histoire ici développée, mettant bien en avant les divers caractères de chaque frère ce qui nous donne aussi droit à de bons moments de rires. Chacun d’eux a sa propre manière de voir les choses :
  • Yasaburô aime s’amuser et se transforme de bien des manières.
  • Yaichirô est le frangin le plus sérieux et s’avère très doué pour la transformation. Il est aussi l’aîné de la famille.
  • Yashirô est quant à lui de nature peureuse et contrairement à son frère aîné il a du mal à gérer sa transformation, ce qui rend particulièrement drôle certaines situations.
  • Yajirô est plutôt du genre à se la couler douce, il fait les choses à son rythme, sans pression.

Toute cette diversité fait de La Famille Excentrique un foyer des plus animés et où chacun à sa place. À noter aussi que le Maître Tengu Akadama tient aussi une place importante et son caractère et sa nature d'être est assez particulière (langage, alcool). Mais tout n’est pas toujours rose non plus, on y évoque entre autres un mariage arrangé, l'alcoolisme d'une certaine mesure, sans oublier qu'un tanuki est censé se faire manger tôt ou tard. Mais voilà, les taniku ici présents se transforment en humains et du coup on peut éprouver un certain malaise dans ces situations et autres propos. Manger un tanuki c'est comme ici manger un humain. Je vous laisse donc imaginer... Je ne compte pas vous en dévoiler davantage mais sachez que suivre leur quotidien vaut le détour et ce de bien des manières ! Bien qu'on ne se sente pas toujours à l'aise avec les scènes montrées, il faut savoir que cela est amené avec douceur, histoire de ne pas trop choquer le spectateur. D'ailleurs, la série est classé 10+ et convient bien à ce type de public.

©Gentosha/Tomihiko Morimi/Uchoten Kazoku Committee Production

Je trouve que la réalisation de cette série est de bonne facture. Certes, les dessins peuvent paraître simples sur les personnages par moments, on relève par exemple un trait particulier pour dessiner le contour des oreilles, mais sachez que le charme opère bien avec l'univers ici proposé. La réalisation des épisodes est vraiment propre, elle a été confié à Masayuki Yoshihara et au studio PA Works, à qui on doit notamment Canaan, Charlotte ou encore Angel Beats! pour ne citer qu’eux. Me concernant, j’ai beaucoup apprécié les divers épisodes de cette première saison où j’ai pu constater que l’on attachait une certaine importance à l'entraide, ou encore aux traditions familiales et plus d'autres aléas de la vie pas toujours faciles à vivre comme le moment fatidique où il faut "passer à la casserole". Aussi, je me suis attardé sur les expressions du visage de certains personnages. Cela permet entre autre de ressentir davantage l'émotion ressentie du moment et de s’attacher plus facilement à telle ou telle personne. 

Bien que certains sujets soient un peu plus durs et moins attendrissants, j’ai apprécié de voir qu’on se retrouve emporté dans des endroits paisibles puis que l’action prenne vie dans un endroit un peu plus animé. Les paysages ici montrés sont très bien mis en valeur, on ressent la tranquillité qui en émane, c’est calme, reposant et ça fait du bien ! Cette première saison de La Famille Excentrique offre une bonne dose de relaxation en nous faisant voyager dans un Kyoto des plus fantastiques. On apprécie la découverte de certains endroits ou quartiers de la ville. Bien sûr, je vous invite à prendre part à ce fabuleux voyage, surtout qu'il ne manquera pas de convivialité et de surprises (bonnes ou mauvaises) quand on voit la manière dont tous se comportent. Tout ça dans la joie et la bonne humeur, car même quand le sujet est se veut plus "dérangeant", comme dans l'épisode 10 où le clan Ebisugawa passe à l'offensive afin que l'un finisse en ragoût, cela est montré d'une manière bien préparée, bien amené, histoire de ne pas être autant choquer si la même situation n'était pas détournée. Ce qui nous offre du coup un divertissement agréable et plutôt surprenant.

©Gentosha/Tomihiko Morimi/Uchoten Kazoku Committee Production

On a ici évoqué diverses choses mais qu'en est-il de la bande son. Eh bien, je dirais que les musiques ne manquent pas de ponctuer les divers moments importants. De nature plutôt douce, on se sent paisible, relaxé à un moment puis des sons plus rythmiques nous transportent d'une toute autre manière. La bande son est ici bien maîtrisée et se marrie donc fort bien à l'univers qu'on nous présente, accompagnant agréablement l'épisode.

Permettez-moi dorénavant de vous parler un peu du coffret en lui-même et des bonus qu’il embarque. La série existe donc en coffrets DVD et Blu-ray, et me concernant j’ai reçu la version Blu-ray. Je remercie encore les éditions Kazé pour ce joli coffret. Cela va sans dire du coup que la qualité de l’image est des plus appréciables avec un très beau rendu HD des épisodes et d’un doublage audio japonais, la série n’étant proposée qu’en VOstFR. Chaque saison comporte 2 Blu-ray, 13 épisodes pour la saison 1 et 12 pour la saison 2, le tout dans un packaging très propre, avec un insert arborant des images de l’animé sur chacune de ses faces. Et n’oublions pas que le coffret embarque un livret couleurs de 120 pages fourmillant d’informations en tout genre. Ce livret détaille donc les divers personnages que l’on retrouve dans la série, les divers épisodes avec de courts résumés mais aussi des anecdotes concernant les difficultés rencontrées sur le script de chaque épisode. On peut aussi y découvrir diverses interviews, moult informations sur la ville de Kyoto ou encore quelques images et autres croquis. Un livret ultra complet pour toute personne qui a soif de connaissance.

Vous retrouverez davantage d'images sur le livret en fin d'article.

Comme vous avez pu le lire, je n’ai ici parlé que de la première saison de La Famille Excentrique, d’une part pour partager avec vous cette découverte le plus tôt possible mais aussi pour me laisser une part de mystère dans la découverte de la seconde saison. En lisant un peu le livret, j’ai appris concernant cette seconde saison que divers moyens avaient été mis en œuvre pour offrir aux spectateurs des images d’une « autre couleur ». Il est dit que d’une saison à l’autre, les couleurs utilisées varient et Yoshihara indique lui-même que la deuxième saison ferait parti des poids lourds de leur maison. Ce qui m’intrigue donc à découvrir sans trop tarder cette deuxième saison.

Quoi qu’il en soit, après 13 épisodes, je peux dire avoir apprécié cette présence fantastique de tanukis, tengus et humains qui font ici bon ménage tout en étant dans le conflit ! La Famille Excentrique est une série folklorique, attachante, émouvante même qui saura aussi plaire de par son humour, mais aussi ses paysages colorés et sereins. Son aspect conflictuel est tout aussi intéressant à suivre. Cette première saison fut un voyage visuel et auditif très agréable !

Alors oui, selon moi, il faut découvrir La Famille Excentrique, cette série méritant bien plus qu'un simple coup d'œil !

GeeKritique de Samy Joe



Aucun commentaire:

Publier un commentaire